occu

Par Azzedine Hnyen

Heureuse nouvelle pour les Jdidis et les amoureux de cette merveilleuse ville.

Il semble que nos appels, sur ces mêmes colonnes, contre l’occupation du domaine public et la lutte, en général, contre l’anarchie sévissant, en toute impunité, dans la ville d’El Jadida, ne seraient pas une lettre morte.

Sentant une prédisposition et une volonté manifestées du gouverneur de la province, Mr. Mohammed El Guerrouj, nouvellement nommé à cette province, pour un rétablissement total de la situation dans la capitale doukkalie et l’application vigoureuse des lois réglementant l’occupation du domaine communal, Eljadidascoop,  a contribué, selon ses propres moyens modestes (mais sincères et honnêtes) à ce dépistage des méfaits nuisibles à la ville et à ses habitants en mettant à nu les souffrances de la ville tout en veillant a dénoncer, tout haut, ces cupides forces du mal l’ayant entraînée dans ce sillage de la détérioration et de la désuétude.

En effet, le gouverneur, depuis son installation, avait multiplié, quotidienoccupationnement, ses sorties de jour comme de nuit, en solitaire, jusqu’aux bas fonds de la ville pour se rendre compte, lui-même, de son état à tous les niveaux ainsi qu’à celui des habitants conformément aux directives royales. Le diagnostic (c’est certain ) n’aurait été, à la fois, qu’effarant et ahurissant. On le devine bien. L’état des lieux est, en effet, catastrophique et indigne d’une cité, par excellence, touristique et qui est devenue, durant les dernières décennies, la capitale de ce qui est, à l’heure actuelle, le premier pôle économique du pays. Une honte qui n’honore personne. Le diagnostic n’a pas duré très longtemps. Puisque Mr le gouverneur aurait décidé de passer, selon des sources sûres, à la phase de la libération des espaces publics.

Mohamed El Guerrouj aurait sommé les sept caïds des arrondissements urbains et le pacha de ville, par intérim, de s’attaquer, chacun dans son territoire de juridiction à partir de lundi, aux enseignes publicitaires illicites, tout d’abord, pour,aborder, ensuite, le problème épineux des constructions illégales des cafés et autres. Dans son discours adressé à ses subordonnés, le gouverneur a été ferme et intransigeant. Aucune circonstance atténuante ne serait accordée à quiconque qui faillerait à son devoir d’autorité locale devant veiller sur le respect et l’application des lois en vigueur. Il les aurait incités à être opérationnels au lieu de s’enfermer dans leurs bureaux à l’approche de l’imminent mouvement des agents de l’autorité. Car, leur aurait- il fait savoir, il aurait émis le vœu au ministère à ce qu’ils soient maintenus dans leurs postes. Une décision perspicace puisque ce sont ces préretraites responsables ont été témoins oculaires de tous les maux dont souffre, actuellement, El Jadida. Ainsi, le gouverneur, aurait  déclaré, le mercredi dernier, la guerre à l’occupation du domaine public. Marchands ambulants, terrasses de cafés, commerces, mendiants…, tous les espaces affectés à l’utilisation publique au centre-ville et dans les annexes sont concernés par cette campagne. Cette opération, qui serait  supervisée, personnellement, par le gouverneur avec l’implication des différentes autorités concernées, vise à lutter contre toute forme d’anarchie et d’occupation illégale du domaine public qui salit l’image de la ville et qui porte atteinte aux droits des piétons et des automobilistes. Cette campagne, devrait comprendre, également, un volet dédié à la sensibilisation des citoyens Jdidis, dont se chargerait la municipalité, sur la préservation de la propreté et de la beauté de leur cité.

Cette nouvelle est fort réjouissante. Une fois appliquée, cette action citoyenne rendrait la dignité à une ville humiliée et meurtrie.

Vivement cette campagne où le citoyen devrait faire part. Car nous sommes,  toutes et tous, concernés.

occu1

 

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/09/occu.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/09/occu.jpg?resize=150%2C150adminsActulaitésPar Azzedine Hnyen Heureuse nouvelle pour les Jdidis et les amoureux de cette merveilleuse ville. Il semble que nos appels, sur ces mêmes colonnes, contre l'occupation du domaine public et la lutte, en général, contre l'anarchie sévissant, en toute impunité, dans la ville d’El Jadida, ne seraient pas une lettre...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires