El-Jadida : grabuge dans les rangs des pharmaciens

Tout vient de commencer quand 09 pharmacies ont refusé de respecter les nouveaux horaires d’ouverture et de fermeture, imposés par l’ordre des pharmaciens d’El-Jadida.

La préfecture vient de rappeler ces  09 pharmacies à l’ordre. Elle voit  dans cette « fronde » un début d’anarchie  dans  le secteur et une défaillance grave, quant à une concurrence noble entre professionnels de ce métier.

Il faut préciser que cette « manie » a pris jour depuis une quinzaine de jours et plus exactement, depuis que l’ordre des pharmaciens a décidé de faire « tourner » la permanence à El-Jadida, avec 04 pharmacies de garde le jour (week-ends et jours fériés) et 03 la nuit. Depuis, et sur les 140 pharmacies de la ville, on trouve ces 09 qui n’ont pas gobé les nouvelles mesures.

Rappelons que devant de pareils cas, seul l’ordre des pharmaciens a le droit de pénaliser les contrevenants et ce, en leur infligeant jusqu’à 03 avertissements, avant de passer aux « choses sérieuses », et à  imposer une fermeture de trois jours, voire définitive en cas d’un 4ème avertissement.

Le rôle de la préfecture, s’arrête lui, aux simples sanctions administratives.

Cette « escarmouche » entre pharmaciens, reste avant et après tout,  une affaire de « pognon ».

On aurait aimé, en tant que citoyens, que cet ordre des pharmaciens jdidi mette un téléphone à la disposition de la population locale pour qu’elle puisse dénoncer les pharmacies, qui tout en étant de garde, négligent un approvisionnement conséquent et cessent de « trimbaler » le pauvre citoyen un peu partout en ville et à des heures aussi tardives, en quête  d’un banal médicament, soi-disant, en rupture de stock.

« Cette rupture » de stock porte un nom : Mépris du citoyen. On peut y ajouter : Focalisation totale et absolue sur le fric ; sur les médicaments qui se vendent le plus ; sur celles qui rapportent le plus…sans risquer d’encombrer les étagères pendant de longues périodes.

Ces pharmaciens aussi doivent être avertis et même, voire leurs pharmacie fermées après un certain nombre de « négligence », pour ne pas dire « rupture de stock ».

El Jadida Scoop    

Related posts

Leave a Comment