Le jour d’après l’incendie, les sinistrés évaluent les dégâts engendrés et ravalent leur colère. Que peuvent-ils faire devant l’énormité des pertes qu’ils ont subies. Ils savent d’ores et déjà qu’ils ne seront pas indemnisés car ce scénario ne cesse de se répéter et ils se retrouvent toujours seuls à évaluer leur pertes et à tenter de se relever.

Des témoins oculaires ont déclaré que les pompiers ont tardé à se rendre sur les lieux du sinistre et une fois sur place, ils se sont rendus compte que la réserve d’eau de leurs camions citernes était insuffisante. Ils ont dû rebrousser chemin pour s’approvisionner en eau, ce qui a été la cause de la propagation du feu qui a ravagé trois commerces de ventes d’articles d’ameublement et 10 baraques d’habitation. Un bilan très lourd quand on sait que l’incendie a tout ravagé laissant des citoyens sans ressources et sans logement par ces temps de froid.

Un autre sinistre qui vient alourdir la misère au sein de ce quartier où les citoyens tentent de survivre, vivant dans des conditions indécentes et insalubres et espérant encore et toujours que les autorités puissent intervenir pour trouver des solutions en mesure de leur rendre leur dignité.

Khadija Choukaili

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/01/feu-22.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/01/feu-22-150x150.jpgadminsRadar Sur El JadidaLe jour d’après l’incendie, les sinistrés évaluent les dégâts engendrés et ravalent leur colère. Que peuvent-ils faire devant l’énormité des pertes qu’ils ont subies. Ils savent d’ores et déjà qu’ils ne seront pas indemnisés car ce scénario ne cesse de se répéter et ils se retrouvent toujours seuls à...Source de L'information Fiable