El Jadida : Et le calvaire continue pour les jdidis, en l’absence de laboratoires de dépistage du covid-19 en cette 4ème vague de propagation du virus

Dans ce contexte alarmant de la propagation de la pandémie, le calvaire continue, pour les citoyens de la ville qui ne savent plus à quel saint se vouer pour parvenir à réaliser ce fameux test, de plus en plus indispensable, à ceux qui doivent voyager hors du pays qui doivent absolument disposer du test PCR, ou qui présentent des symptômes du virus, ou encore qui doivent être dépistés dans le cadre des personnes-contacts dans l’entourage des cas confirmés, ou tout simplement qui ressentent les symptômes sans pouvoir être fixés sur leur état de santé.

Après la fermeture depuis plusieurs mois par les autorités sanitaires, du seul laboratoire privé autorisé à procéder au dépistage, sans toutefois qu’aucun autre ne prenne la relève, il devient pratiquement impossible aux citoyens demandeurs du test, de le réaliser, sans devoir se déplacer à Casablanca, ou à Zemamra qui relève de la province de Sidi Bennour, avec tout ce que le déplacement comporte comme risques de contamination.

Une autre manière de réaliser ce test commence à se propager dans la Capitale des Doukkalas, avec l’apparition de ces véhicules provenant de laboratoires casablancais et qui procèdent à la réalisation de ces tests, en plein boulevard Ibn Toumart, sans le moindre respect des conditions de prélèvements, et au vu et au su de tous.

C’est à se demander s’il y a des parties à qui profiterait cette situation d’inexistence de laboratoires autorisés à réaliser ce test dans la ville et qui continuent à tirer les ficelles, malgré la propagation rapide et alarmante du nouveau variant ces derniers jours.

Par ailleurs, et en relation avec cette lutte acharnée contre la propagation du virus, il est déconcertant de voir les interminables files d’attentes devant la salle Najib Nâmi et au niveau de tous les centres de vaccination où des dizaines de citoyens se bousculent sans le moindre respect des mesures barrières, en attendant leur tour pour l’inoculation de leur dose vaccinale.

Vu le contexte inquiétant de la situation sanitaire, et la propagation alarmante du virus qui commence à prendre des proportions inquiétantes, et l’inexistence de laboratoires privés agrémentés en mesure de réaliser les tests PCR au niveau de la ville, les autorités devraient prendre les mesures qui s’imposent pour mettre un terme au calvaire et à l’inquiétude des citoyens devant la situation actuelle très critique.

Khadija Choukaili

Related posts

Leave a Comment