Six semaines après l’apparition du 1er cas confirmé dans le Royaume, et suite aux mesures d’urgence sanitaire prises par les autorités afin de limiter la propagation du coronavirus, on constate que la contamination se fait actuellement au sein des foyers familiaux du virus, comme l’a déclaré le Directeur de l’Epidémiologie et de Lutte contre les Maladies.

En effet, sur les 1.888 cas de Covid-19 enregistrés ce 14 avril depuis le 1er cas confirmé le  2 mars, on constate que les 865 cas testés positifs proviennent des personnes ayant côtoyé des malades. Ce qui revient à dire que ces cas proviennent nécessairement de la famille ou de personnes proches.

Les foyers familiaux se développent par l’apparition d’un cas ayant contracté la maladie en dehors de la famille, et qui la transmet à son retour, aux membres de sa famille, tel le cas confirmé au niveau du port de la ville, 

Il est certain que la ville d’El Jadida a été épargnée et n’a enregistré aucun cas depuis plus de 5 semaines de l’apparition du 1er cas le 2 mars. L’apparition accidentelle de ces cas demeure maîtrisable si les autorités locales veillent au respect des mesures prises durant cette crise sanitaire.

L’expérience des semaines passées a prouvé que certains cas testés négatifs, au niveau du Royaume, ont fini par développer la maladie. Il serait donc judicieux de réfléchir à un processus de limitation de la propagation de la maladie, au niveau de la ville, en gardant sous surveillance ces contacts qui ont été testés négatifs au sein des familles des malades confirmés positifs depuis le 10 avril.

Un constat non négligeable qui fait que dans certains cas, les symptômes du covid-19 ne sont pas apparents.

Le confinement a, certes, des effets très bénéfiques sur la limitation de la contamination. Cependant, un effet paradoxal risque de se développer du fait de la hausse du risque de contamination à cause des mesures barrières qui ne sont généralement pas respectées au sein de la famille. Confiner un cas à risque (testé négatif) devient une menace pour le reste de la famille. Sans oublier que la cohabitation dans des espaces exiguës rend le confinement difficile pour ne pas dire pratiquement impossible.

Certes, il est difficile de dépister toutes les personnes ayant côtoyé un malade. Mais remonter ce circuit des contacts et les mettre en isolement serait un moyen de rompre la chaîne de contamination.

Les autorités devraient penser, au niveau local, aux moyens à mettre en œuvre pour aménager un espace d’isolement de ces contacts ayant côtoyé des personnes confirmées porteuses du virus, mais qui ont été testées négatives.

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/04/cité-portugaise-musique.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/04/cité-portugaise-musique-150x150.jpgadminsRadar Sur El JadidaSix semaines après l’apparition du 1er cas confirmé dans le Royaume, et suite aux mesures d’urgence sanitaire prises par les autorités afin de limiter la propagation du coronavirus, on constate que la contamination se fait actuellement au sein des foyers familiaux du virus, comme l’a déclaré le Directeur de l'Epidémiologie et de Lutte contre...Source de L'information Fiable