bonne-petite-fille-esclavage-maroc

Par: Khadija Choukaili

Suite à la mise en application de la loi 19-12 relative aux employés de maison, publiée le 22 août 2016 au Bulletin officiel, et entrée en vigueur le 3 octobre 2018, on constate que le nombre de contrats déposés au niveau national reste très faible et se limite à seulement 83 ménages qui se sont conformés à cette loi au niveau des grandes villes, à savoir, Marrakech qui compte beaucoup d’étrangers résidents et qui est en tête avec 35 contrats. Suivie de Casablanca avec 15 contrats, Rabat avec 14, Agadir avec 12 et Tanger avec seulement 7contrats.

Il faut reconnaitre que cette loi est entrée en vigueur depuis à peine 2 mois et que les citoyens ne s’y sont pas encore conformés.

 Il reste encore beaucoup à faire sur le plan de l’information et de la sensibilisation de la société pour espérer la voir se généraliser.

Même au niveau du ministère de tutelle la nature des activités et emplois concernés n’est pas disponible.

Seules la date de dépôt des contrats et les identités de l’employeur et du travailleur ont été collectées.

Pour El Jadida et bon nombre d’autres petites villes, la mission incombe aux autorités en premier lieu pour veiller à l’application de cette loi, mais également à la société civile qui peut jouer un rôle très important dans la sensibilisation des ménages et la contribution à la défense des droits de ces employés.

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/09/Bonne-petite-fille-esclavage-Maroc.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/09/Bonne-petite-fille-esclavage-Maroc.jpg?resize=150%2C150adminsLibre OpinionPar: Khadija Choukaili Suite à la mise en application de la loi 19-12 relative aux employés de maison, publiée le 22 août 2016 au Bulletin officiel, et entrée en vigueur le 3 octobre 2018, on constate que le nombre de contrats déposés au niveau national reste très faible et se...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires