Port Jorf Lasfar

La prépondérance du Port de Jorf Lasfar se maintient en ce premier trimestre de l’année 2019, et encore une fois, cette nouvelle donne à été confirmée par des chiffres qui parlent et qu’il suffit d’interroger pour lire et en toute clairvoyance l’avenir de cette région du pays ainsi que cet anachronisme  bouleversant dans lequel patauge El Jadida tout au long de ces derniers temps; c’est à dire, une ville-province qui enregistre l’un des développements les plus notables du pays, mais qui, inversement,  ne cesse de susciter un “Haro” presque unanime sous la revendication citoyenne du “Rien n’est plus comme avant » ou encore “Rien ne va plus”.

Deux grandes leçons peuvent être tirées des indicateurs officiels dégagés à partir de ces camemberts qui positionnent le jeune et vigoureux port de Jorf Lasfar en tête de file en matière de trafic global au delà du légendaire géant Casablancais. Une longueur d’avance se traduisant en chiffre par 40,4% contre 30,8% en Janvier 2019 – 36,2% contre 34,3% Février 2019 – 38,6% contre 33,1% Mars 2019.

Il se trouve aussi, que parallèlement à cette avancée portuaire, El Jadida cumule d’autres atouts et non des moindres, pouvant stimuler encore plus son développement,et dont nous ne  citons, à titre de repères que la plus grande plateforme phosphatière dans le monde, le futur parc industriel prévu sur 1000 ha ou encore le projet de raffinerie à Jorf Lasfar en plus d’autres activités économiques d’égale importance.

Ainsi donc et eu égard de tout cela, personne ne peut nier qu’El Jadida ( Ville où Province),  s’est bel et bien engagée dans une voie aussi prometteuse que périlleuse et qu’on appelle développement…

Reste à s’interroger : ce développement serait – il une fin en soi? Peut – il atteindre les fins escomptés si on néglige le balisage de ses multiples et dangereux détours et ramifications?

La réponse à ces questionnements représentent la seconde leçon qui s’impose à nous et qui est tributaire du péril couvant sous le manteau de ce développement qui est brusque, brutal,ramifié,gigantesque et malheureusement bien mal maîtrisé…d’où justement tout ce malaise que nombre de citoyens n’arrivent ni à définir et encore moins à  supporter ce que lui accordent comme manque d’intérêt, tous ces décideurs  censés gérer ce tournant décisif.

Et c’est uniquement autour des conséquences de cette non maîtrise du “petit dragon d’El Jadida” et les à côtés des multiples  défections de ses mécanismes que certaines attentions cherchent à se focaliser, alors que le mal est ailleurs et beaucoup plus douloureux pour supporter les soins de quelques compresses.

Faut-il rappeler à qui veut le savoir, que la naissance d’un pôle économique ne se joue pas au “pile ou face” et son destin ne doit pas être livré aux humeurs et cupidités de tous ceux qui ne voient en lui que la face gagnante ou plutôt la partie rentable à bref délai?

Aurait-on  besoin d’inventer un nouveau concept d’étude sociologique pour comprendre qu’El Jadida jouera tôt ou tard le rôle du “miroir aux alouettes” qui piégerait des milliers de désœuvrés et autres aventuriers à la recherche de moyens de subsistance, quel que soit le prix à payer?

Avait-on besoin d’une cartomancienne pour qu’elle nous explique que le développement de nos jours est conçu comme une science disposant de ses propres paramètres qui doivent impérativement inclure la dimension environnementale, la dimension socioculturelle, la dimension urbanistique pour finalement assurer une saine croissance économique.?

Allez donc expliquer tout ce charabia aux gestionnaire de la Province, je suis sûr que leur réponse tirera de vous un petit sourire…d’amertume.

Chahid Ahmed

chahid

chahid1

chahid chahid1 chahid2

 

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/06/port-jorf-lasfar.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/06/port-jorf-lasfar.jpg?resize=150%2C150adminsLibre Opinion  La prépondérance du Port de Jorf Lasfar se maintient en ce premier trimestre de l’année 2019, et encore une fois, cette nouvelle donne à été confirmée par des chiffres qui parlent et qu’il suffit d’interroger pour lire et en toute clairvoyance l’avenir de cette région du pays ainsi que...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires