El Jadida en passe de devenir la ville sans arbres…

Quel péché ont pu commettre les arbres anciens qui longeaient l’avenue Al Massira, pour être sacrifiés sur l’autel de l’ignorance, de la médiocrité ou du manque de culture en matière de protection de l’environnement?

 Est-ce parce qu’ils contribuent à la beauté de l’avenue? Ou bien parce que leur ombre est bénéfique en période caniculaire  et qu’ils protègent les passants des rayons brûlants du soleil ?

Est-ce parce qu’ils permettent de purifier l’atmosphère en absorbant le gaz carbonique et en rejetant de l’oxygène ?

Malheureusement, il semble que leur importance et leurs bienfaits en milieu urbain sont oubliés ou ignorés sciemment par certains…

En été, ils rafraîchissent l’air grâce à leur feuillage qui absorbe et réfléchit une partie du rayonnement qui se transformerait sinon en chaleur en atteignant le goudron.

En hiver, les arbres servent, par contre, à limiter la fraîcheur de l’air en agissant comme des paravents naturels contre les vents froids .

 Par ailleurs, les arbres plantés le long des rues améliorent la visibilité des automobilistes et des piétons, ce qui limite le risque d’accident sur certaines artères dangereuses.

Une ville sans arbres est bien triste . « Auprès de mon arbre, je vivais heureux » chantait Georges Brassens. Ce n’est pas ce que chantent  les élus locaux de la ville dont c’est le dernier souci de préserver le patrimoine vert de la ville …

Khadija Benerhziel

Related posts

Leave a Comment