ecole100-300x176

En ce mardi 23 avril, un élève de l’école Annahda de Saniat berguig a été victime d’une grave blessure à la tête suite à l’effondrement du toit de la classe de cours.
L’enfant à été transporté à un dispensaire pour bénéficier des soins nécessaires. Mais dès son retour à son domicile, ses parents se sont rendus compte de la profondeur de la blessure qui n’a pas bien été désinfectée et qui contenait toujours des débris de gravas et de poussière provenant de l’effondrement.
Le parcours du combattant a donc été entamé par ces parents inquiets pour leur enfant. Ils ont commencé par le transporter d’urgence à l’hôpital de Zemamra, où le personnel médical a jugé son état critique et l’ont transféré à l’hôpital Mohammed V d’El Jadida. A leur grand malheur, même au niveau de cet hôpital régional, l’enfant n’a pas été accepté pour indisponibilité de moyens nécessaires à son secours et les prestations dont tout citoyen doit bénéficier ne lui ont pas été dispensées.
La famille a été dans l’obligation de transporter leur blessé dans une clinique privée et de là, à la polyclinique où il a enfin pu bénéficier des soins nécessaires et « urgents » dont il avait besoin.
Il est malheureux de se rendre compte que, quand on réside dans un petit patelin, on ne peut « bénéficier du luxe » de se soigner quand on est malade ou accidenté comme cela a été le cas pour ce garçon malchanceux.  Quel terrible souffrance que celle des parents transportant leur fils d’un hôpital à l’autre pour être contraints, malgré leurs modestes moyens, à le faire admettre dans une structure privée.
Ce drame démontre, si besoin est, la vétusté des infrastructures scolaires et les risques qu’encourent ces enfants aussi bien lors du trajet de l’école que dans l’établissement lui-même.
Inutile de rappeler que ce drame survenu au sein d’un établissement scolaire n’a suscité  ni l’intérêt, ni l’intervention de la Direction de l’Education Nationale de Sidi Bennour dont relève la Commune de Saniat Berguig.
Jusqu’à quand le monde rural continuera-t-il à subir l’irresponsabilité de ces hauts fonctionnaires qui se permettent le luxe de faire bénéficier leurs enfants d’une scolarisation dans les meilleures écoles en laissant les enfants du monde rural subir ces aléas qui sont malheureusement dus à leur négligence et au manque d’entretien et de maintenance.
Khadija Choukaili
http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/11/ecole15.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/11/ecole15.jpg?resize=150%2C150adminsActulaitésEn ce mardi 23 avril, un élève de l’école Annahda de Saniat berguig a été victime d’une grave blessure à la tête suite à l’effondrement du toit de la classe de cours. L’enfant à été transporté à un dispensaire pour bénéficier des soins nécessaires. Mais dès son retour à son...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires