El Jadida : Des bouchers manifestent suite à la fermeture, depuis deux ans, de l’abattoir de My Abdellah

Des dizaines de bouchers se sont rassemblés dans la Commune de My Abdellah, pour la 2ème fois en deux semaines, pour dénoncer l’attitude des autorités qui n’ont pas donné suite à leurs doléances relatives au réaménagement de l’abattoir de la Commune fermé depuis deux ans, par décision des autorités concernées, car ne répondant plus aux normes en vigueur.

En effet, l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA), avait ordonné, en juin 2019, la fermeture de certains abattoirs de la région, en concertation avec le Service Vétérinaire Régional d’El Jadida, qui avait décidé de cesser tout contrôle vétérinaire d’hygiène des viandes au niveau de certains abattoirs communaux pour non-conformité aux normes en vigueur.

Une fermeture qui ne devait durer que le temps du réaménagement mais qui s’éternise, selon les bouchers affecté par cette décision et qui sont financièrement lésés par les frais de transport de leur bétail vers l’abattoir de la Commune d’El Jadida, ce qui augmentent leurs charges, et  se répercutent nécessairement sur le pouvoir d’achat du citoyen.

Ces bouchers lésés par les répercussions financières de cette fermeture, et appuyés par certaines organisations locales des droits de l’homme, ont également dénoncé la promesse non tenue du Président de la Commune qui leur avait assuré d’allouer un budget de 1.400.000 dirhams pour le réaménagement de l’abattoir.

Pour rappel, la question du réaménagement des abattoirs reste toujours posée. Pour celui d’El Jadida, vieux de plus de quatre-vingt ans, il faut reconnaitre qu’une simple visite des lieux suffit pour constater l’état insalubre et malsain dans lequel il se trouve. Les usagers s’interrogent sur la passivité du conseil communal par rapport au fonctionnement de cette structure publique dans laquelle toute norme d’hygiène est inexistante.

Khadija Choukaili

Related posts

Leave a Comment