Municipalité d'El Jadidabenrbia

La saturation des cimetières à El Jadida qui n’a toujours pas trouvé d’issue, avait provoqué un réel problème pour la population, qui, après maintes interventions auprès des autorités s’est vue contrainte, par l’intermédiaire de ses représentants, d’observer encore une fois, un sit-in devant la Commune Urbaine pour contraindre les autorités à trouver une issue à cette situation dans les meilleurs délais.

 

Le Président de la Commune s’est enfin exprimé par un communiqué publié à travers les réseaux sociaux sur sa page officielle et a déclaré que le projet d’aménagement d’un cimetière dans le périmètre urbain de la ville, qui fait partie du plan d’aménagement validé en 2009 a rencontré certains obstacles qui ont entravé sa mise en œuvre, malgré la décision d’acquisition de biens immobiliers destinés à cet effet dans la zone 4 et 5 soit par entente à l’amiable, ou par expropriation.

Ben Rbiâ a ainsi déclaré que le topographe chargé de la délimitation de la zone à exproprier a été confronté au refus des propriétaires de ces terrains qui l’ont empêché de s’acquitter de la mission dont il a été chargé. Ce qui a contraint la Commune à porter l’affaire devant la justice pour que le topographe puisse réaliser l’étude technique du terrain en question.

 

Le Président a assuré ensuite que face à ces contraintes, il a été décidé d’étendre la superficie du cimetière Arrahma, en y intégrant des terrains avoisinants comme solution de rechange, vu l’urgence de la situation.

Ben Rbiâ a également affirmé qu’une étude technique est en cours de réalisation par un bureau spécialisé pour analyser l’éventualité d’agrandir la superficie du cimetière Arrahma ou l’aménagement d’un nouveau cimetière dans le cadre du nouveau plan d’aménagement de la ville.

 

Il a enfin conclut en affirmant qu’il est disposé à étudier toute initiative partenariale avec les institutions, les élus, la société civile dans le cadre d’un dialogue responsable et constructif, et d’une réflexion collective en mesure de trouver une issue à ce problème.

 

Il a également insisté sur la nécessité de trouver des partenaires pour l’assistance et le financement pour l’acquisition des biens immobiliers destinés à l’aménagement d’un nouveau cimetière.

Il est « rassurant » de constater qu’après tant de pourparlers et de sit-in observés par les représentants de la population, le Président de la Commune se soit enfin décidé à faire une déclaration.

Cependant, cette solution de rechange ne pouvait-elle pas voir le jour avant,  tout en  évitant  que les morts soient enterrés dans les  allées de ce cimetière ?

Il est décevant de se rendre compte avec quel amateurisme les affaires de la ville sont gérées. Tout gestionnaire qui se respecte doit disposer d’un plan d’action, de projections, de statistiques et user de moyens et de techniques qui lui permettent de s’acquitter parfaitement de sa mission

Ceci pour dire que la saturation d’un cimetière pouvait être planifiée et le projet d’aménagement d’un espace pour l’inhumation des morts pouvait être réalisé avant d’atteindre la saturation.

Par ailleurs, force est de constater que la Commune disposait de biens immobiliers et de lots de terrains qui lui permettaient de faire face à ces situations urgentes. Malheureusement, à l’époque de feu Masmoudi, alors Président de la Commune, plusieurs lots de terrains ont été cédés à l’OCP,  ce qui a contribué à accentuer cette crise et à l’étau de  se resserrer encore plus au fil du temps et à travers l’expansion des constructions et la mafia de l’immobilier qui use de tous les moyens pour ratisser toute superficie encore exploitable.

Quand pourra-t-on enfin se vanter d’avoir des gestionnaires dignes de prendre les rennes de la ville et la faire avancer ?

Khadija Choukaili

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/05/Municipalité-dEl-Jadida.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/05/Municipalité-dEl-Jadida-150x150.jpgadminsLibre OpinionLa saturation des cimetières à El Jadida qui n’a toujours pas trouvé d’issue, avait provoqué un réel problème pour la population, qui, après maintes interventions auprès des autorités s’est vue contrainte, par l’intermédiaire de ses représentants, d’observer encore une fois, un sit-in devant la Commune Urbaine pour contraindre les...Source de L'information Fiable