El-Jadida : Collèges et lycées du privé, gonflent-ils (trop) les notes de leurs élèves ?

ecole2ecole100-300x176

El Jadida Scoop

Un fait n’a pas manqué d’attirer l’attention des  parents d’élèves et autres observateurs intéressés, à savoir le nombre important d’élèves du 9ème (ancien brevet) et 6ème (première année Bac) ayant un 16, 17 voire 18/20, en moyenne générale, et qui se sont retrouvés avec un 04 ou 05/20, lors de l’examen régional ou national de fin d’année !

S’il ne s’agissait là, que de quelques  cas isolés, on aurait pu  fermer les yeux et invoquer le trac ou autres, pour expliquer un tel ratage. Sauf que là, il s’agit d’un nombre si élevé d’élèves, dans cette situation, que ce phénomène ne peut et ne doit plus passer inaperçu.

Comment est-ce possible,  qu’une fois que les copies sont corrigées en dehors de leurs établissements, des élèves, naguère « si brillants », deviennent si médiocres?

Une enquête de la délégation régionale, dans le cas actuel,  est une condition sine que non, pour voir, de plus près, ce qui se trame réellement , au sein de ces « chasses gardées ».

Avec la privatisation des études au Maroc, ces élèves vont continuer à profiter de l’aubaine et se retrouveront, certainement demain, chirurgiens, architectes… pour peu que leurs parents y mettent les prix conséquents.

Mais ou va-t-on?

Mais il est vrai aussi, que  ceux qui privatisent à tout-va aujourd’hui, (médecine comprise)  ne sont pas ceux-là même, qui se feront soigner demain, dans ce bled.

 

 

Related posts

Leave a Comment