El Jadida : Chute d’un poteau électrique à Hay Sfa sur une voiture en stationnement

Faudrait-il attendre que ces poteaux causent des victimes parmi les citoyens pour que les structures concernées interviennent et réparent les dégâts après  coup ? Et encore,  car même les réparations et les travaux d’entretien ne constituent malheureusement pas une priorité pour ces élus. censés défendre les intérêts des citoyens qui les ont choisis

Fort heureusement, cet incident n’a provoqué que des dégâts materiels, certes, importants,  mais sans faire de victimes parmi les citoyens.

Pour rappel,  il y a à peine quelques jours, un poteau électrique est tombé à Hay  Salam, sans causer de dégâts fort heureusement.

C’est dire le risque que représente  pour la population, tous ces poteaux, qui, en l’absence d’entretien,  mettent la vie et les biens des citoyens en danger.

On se souvient de ce drame qui avait eu lieu au parc Mohamed V quand un arbre avait chuté sur une dame qui était en vacances à  El Jadida et qui a payé de sa vie cette insouciance de s’asseoir prendre l’air non loin d’un arbre qui menaçait de tomber à tout moment,  par manque d’entretien.

Des drames de ce genre arrivent de temps à  autre dans cette ville livrée à  elle-meme, sans que les structures concernées ne bougent le petit doigt pour « prévenir avant de guérir ».

Un constat dur à digérer, et même à comprendre, puisque la mission principale de la Commune est, entre autres, de gérer les espaces publics et veiller à éviter les danger qui peuvent menacer la vie ou les biens de la population.

Un incident,  ou un drame, quis sera vite oublié, mais démontre, si besoin est,  que la culture de l’entretien et de la maintenance ne font pas partie du jargon de nos élus. Il n’y a qu’à faire un tour dans les boulevards et voiries de la ville pour se rendre compte que nos chaussées ne sont rien d’autres que des sentiers ruraux… Et encore.

Khadija Choukaili

Related posts

Leave a Comment