El Jadida : Ce havre de paix pour les retraités européens

JDI.centre009

Par: Khadija Choukaili

Qui n’a pas un jour rêvé de passer paisiblement cette tranche de sa vie à laquelle il s’est tant préparé pour enfin profiter de sa retraite après toute une vie de labeur ?

Au Maroc, les temps sont bien difficiles et ce 3ème âge, tant attendu, se passe finalement, pour la majorité des marocains, dans la routine et la continuité de cette attente d’une pension qui, souvent, ne suffit pas à joindre les deux bouts, sauf pour une élite constituée de hauts responsables ou de personnes ayant d’autres ressources financières.

Notre beau pays offre tant d’avantages à cette catégorie de personnes qui nejdi.centre 01 cherche qu’à profiter de son temps, à condition qu’elle ait les moyens financiers pour accéder à cette joie de vivre cet âge de raison dans les meilleures conditions.

Et si ce n’est pas le cas pour bon nombre de retraités marocains, cela l’est pourtant pour bon nombre d’étrangers pour lesquels le Maroc constitue réellement une destination privilégiée qui leur offre un havre de paix où ils viennent rechercher une certaine sérénité dans un cadre de vie agréable.

Le Maroc est donc devenu le nouvel eldorado pour ces retraités européens et particulièrement français qui bénéficient d’une pension confortable.

Des centaines de ces étrangers en quête d’un endroit paisible ont déjà traversé la Méditerranée pour s’installer principalement à El Jadida où ils coulent leurs vieux jours sereinement sous le soleil, dans une ville accueillante qui leur offre toutes les commodités dont ils ont besoin.
En effet, le coût de la vie peu élevé à El Jadida reste le premier attrait, suivi du cadre de vie et de la sécurité qui y règne. En plus des privilèges qu’offre le gouvernement quant à la fiscalité attrayante du fait de l’exonération de certains impôts.

jdi.centre98Ainsi,la fiscalité attractive qu’offrent le Royaume à ces étrangers, les incitent à investir particulièrement dans l’immobilier et dans le secteur touristique.

Ces avantages fiscaux se traduisent par un abattement fiscal de 40 % de réduction sur l’impôt pour tous les retraités.

De plus, ceux dont la pension est d’origine étrangère ont droit à un abattement supplémentaire de 80 % sur leur impôt.
Pour les retraités français, c’est une aubaine de pouvoir échapper ainsi au fisc et éviter d’être submergé par une fiscalité exorbitante.

On constate donc que cet engouement pour le Royaume n’est certes pas anodin et que cette vague de seniors débarquant au Maroc est sans aucun doute en rapport avec les mesures d’ordre fiscal très avantageuses pour ceux qui souhaitent transférer leur retraite au Maroc et y devenir résidents.

Ainsi, le marché immobilier marocain a pu projdi.poser un large éventail de biens pour satisfaire ses clients étrangers à des prix très compétitifs. A titre de comparaison, un ryad rénové de 120 m² dans la médina de Marrakech pourrait être en vente à 220.000 €, voire moins de 170.000 € dans une autre ville telle qu’El Jadida.

Une bonne affaire pour ces acheteurs, qui sont habitués à acquérir des biens, dans leur pays, pour le double des tarifs marocains.

Ces étrangers qui jettent donc leur dévolu sur le Maroc pour le coût de l’immobilier,le font aussi pour la douceur de son climat et pour le style de vie des marocains. Ce qui constitue des critères favorisant le choix de ces français qui, en plus, n’y trouvent pas d’obstacle de langue.

D’après un classement de  l’hebdomadaire L’Express, deux retraités français sur dix quittent l’Hexagone en raison de leur pouvoir d’achat limité qui ne leur permet plus de vivre décemment dans leur pays.

Ces retraités français profitent d’une vie épanouie en dehors de l’Hexagone tout en s’offrant un luxe qu’ils s’accordent en se payant des ryads et des villas luxueuses.

Ils sont plus de 51.000 expatriés français (inscrits au consulat), à avoir opté pour ce mode de vie qui leur permet de vivre confortablement avec les seuls moyens dont ils disposaient dans leur pays et qui ne leur assuraient pas cette vie de rêve qu’ils étaient loin d’imaginer.

Ce choix du Maroc leur offre, en plus de la vie sereine qu’ils y trouvent, un bon moyen d’échapper au fisc.

Il faut constater que ces seniors qui débarquent dans le Royaume sont satisfaits des mesures fiscales très avantageuses.

La fiscalité dans leur pays ayant amputés leurs revenus pendant des décennies.

jdi.1Par rapport au niveau de vie locale, les retraités français affichent un niveau de vie très aisé, leur permettant d’embaucher du personnel de maison, payé au salaire minimum de 2.000 Dh par mois.
Les retraités français ont bien raison d’avoir franchi le détroit de Gibraltar pour s’installer au Maroc, et particulièrement à El Jadida où l’air y est plus doux et la vie moins coûteuse.
Alors plutôt que de s’installer en Province et en Banlieue parisienne, pour y passer leurs vieux jours, en vivant modestement, de plus en plus de retraités français optent pour le Deauville Marocain, pour y vivre, avec la même pension, comme de petits princes et profiter ainsi de la mer et du soleil.

Bienvenue à tous ces étrangers qui ont choisi cette charmante ville au passé glorieux pour y finir leur vie. Et meilleurs souhaits pour nos retraités autochtones afin qu’ils trouvent également ce havre de paix que les étrangers viennent chercher.

jdi.plage 1

Related posts

One Thought to “El Jadida : Ce havre de paix pour les retraités européens”

  1. Carle

    Au regard de votre article en tant que français retraité et bien immergé dans la ville de El Jadida on ne peut -être que consterné par autant d’approximations et d’affirmations à l’emporte pièce.Vous avez raison sur un point,un seul c’est à dire le nombre de français qui résident au Maroc c’est à dire 51 000 personnes.Par contre votre analyse de ces résidents français est mensongère et trompeuse et fait de l’ensemble des retraités français des nantis.Visiblement vous ne connaissez pas votre sujet et je serai curieux de savoir quels retraités français vous cotoyez pour écrire autant d’inepties.
    Je vous cite:’Ces retraités français profitent d’une vie épanouie en dehors de l’Hexagone tout en s’offrant un luxe qu’ils s’accordent en se payant des ryads et des villas luxueuses. »Dites nous sur ces 51000 retraités combien s’offrent des Ryads et des résidences luxueuses?Dites nous combien.Que je sache nous payons des impôts,des taxes.Des impôts d’ailleurs qui sont payés mais dont la destination par exemple la collecte des ordures ou l’état de la voirie ne semble pas arriver à destination.Votre article fait de nous des retraités  »friqués »que l’on peut voler au café,au souk,dans les petits commerces sans problèmes.Mon épouse est marocaine quand je l’accompagne dans un magasin,ou au souk ils nous arrivent souvent de ne pas payer le même prix que l’autochtone:Pourquoi?Pourquoi ne puis-je pas rentrer dans un magasin de tissus avec mon épouse sans que le vendeur fasse son prix: »étranger friqué »?Oui il y a des retraités français qui ont une retraite confortable et d’autres une retraite de misère qui ne leur permet pas de se payer une mutuelle,un repas dans un restaurant, un voyage à Marrakech avec une nuit à l’Hotel.Votre article parle de français qui ont échappé au fisc français en venant au Maroc:Vous pouvez préciser?Parce que si des retraités français ont échappé au fisc français croyez bien qu’actuellement avec les échanges d’informations entre le fisc Marocain et le fisc Français les fraudeurs sont régulièrement atrapés et punis.Surprenant aussi votre article,vous traitez les retraités français comme de simples consommateurs,des jouisseurs invétérés où la vie au Maroc n’est finalement pour eux qu’un simple espace de loisirs,de plaisirs,d’avantages fiscaux rien de plus.Personnelement Mme j’ai participé activement à la dernière campagne présidentielle de cette 9éme circonscription des français de l’étranger où n’ou avons découvert qu’un certain nombres de nos concitoyens étaient aussi en situation de précarité.Dois-je dire que le député élu,le franco Marocain M’jid El Guerrab qui touche chaque mois 5362,92€ pour ne participer aux votes à l’assemblée nationale qu’à hauteur de 15%.et qu’il bénéficie chaque année de 80 déplacements aériens aux frais du contribuable entre Paris et sa circonscription.A celà il faut rajouter 9618 Euros pour ses 3 collaborateurs soutenus en 2017 par toute une kirielle de ténors marocains à commencer par Mr Aziz Akhannouch.Est ce que je peux penser que cet individu profite du système?Mme vous auriez pu nous parler de celles et ceux des retraités français qui gracieusement,bénévolement s’immiscent dans le milieu associatif marocain,participent au débat démocratique nécessaire par exemple sur les choix politiques et économiques qu’il y a entre la France et le Maroc au sujet de la coopération avec l’Union Européenne.Rappelons quand même que la Maroc a obtenu le satut avancé dans son partenariat avec l’Union Européenne.Rien que pour la période 2007-2010 la communauté européenne a allouée au Maroc 654 millions d’Euros c’est à dire 7,3 milliards de DH.Nous avons une vie sociale,certains(es)s’enferment dans la communautarisme d’autres par contre partagent leur vie dans la communauté marocaine avec beaucoup d’empathie pour leurs hôtes,la communauté française est une mosaïque à l’image des territoires de la République et beaucoup d’entre nous Républicains sommes aussi de part la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen des universalistes .
    Cordialement.

Leave a Comment