JDI.centre009

Par: Khadija Choukaili

Qui n’a pas un jour rêvé de passer paisiblement cette tranche de sa vie à laquelle il s’est tant préparé pour enfin profiter de sa retraite après toute une vie de labeur ?

Au Maroc, les temps sont bien difficiles et ce 3ème âge, tant attendu, se passe finalement, pour la majorité des marocains, dans la routine et la continuité de cette attente d’une pension qui, souvent, ne suffit pas à joindre les deux bouts, sauf pour une élite constituée de hauts responsables ou de personnes ayant d’autres ressources financières.

Notre beau pays offre tant d’avantages à cette catégorie de personnes qui nejdi.centre 01 cherche qu’à profiter de son temps, à condition qu’elle ait les moyens financiers pour accéder à cette joie de vivre cet âge de raison dans les meilleures conditions.

Et si ce n’est pas le cas pour bon nombre de retraités marocains, cela l’est pourtant pour bon nombre d’étrangers pour lesquels le Maroc constitue réellement une destination privilégiée qui leur offre un havre de paix où ils viennent rechercher une certaine sérénité dans un cadre de vie agréable.

Le Maroc est donc devenu le nouvel eldorado pour ces retraités européens et particulièrement français qui bénéficient d’une pension confortable.

Des centaines de ces étrangers en quête d’un endroit paisible ont déjà traversé la Méditerranée pour s’installer principalement à El Jadida où ils coulent leurs vieux jours sereinement sous le soleil, dans une ville accueillante qui leur offre toutes les commodités dont ils ont besoin.
En effet, le coût de la vie peu élevé à El Jadida reste le premier attrait, suivi du cadre de vie et de la sécurité qui y règne. En plus des privilèges qu’offre le gouvernement quant à la fiscalité attrayante du fait de l’exonération de certains impôts.

jdi.centre98Ainsi,la fiscalité attractive qu’offrent le Royaume à ces étrangers, les incitent à investir particulièrement dans l’immobilier et dans le secteur touristique.

Ces avantages fiscaux se traduisent par un abattement fiscal de 40 % de réduction sur l’impôt pour tous les retraités.

De plus, ceux dont la pension est d’origine étrangère ont droit à un abattement supplémentaire de 80 % sur leur impôt.
Pour les retraités français, c’est une aubaine de pouvoir échapper ainsi au fisc et éviter d’être submergé par une fiscalité exorbitante.

On constate donc que cet engouement pour le Royaume n’est certes pas anodin et que cette vague de seniors débarquant au Maroc est sans aucun doute en rapport avec les mesures d’ordre fiscal très avantageuses pour ceux qui souhaitent transférer leur retraite au Maroc et y devenir résidents.

Ainsi, le marché immobilier marocain a pu projdi.poser un large éventail de biens pour satisfaire ses clients étrangers à des prix très compétitifs. A titre de comparaison, un ryad rénové de 120 m² dans la médina de Marrakech pourrait être en vente à 220.000 €, voire moins de 170.000 € dans une autre ville telle qu’El Jadida.

Une bonne affaire pour ces acheteurs, qui sont habitués à acquérir des biens, dans leur pays, pour le double des tarifs marocains.

Ces étrangers qui jettent donc leur dévolu sur le Maroc pour le coût de l’immobilier,le font aussi pour la douceur de son climat et pour le style de vie des marocains. Ce qui constitue des critères favorisant le choix de ces français qui, en plus, n’y trouvent pas d’obstacle de langue.

D’après un classement de  l’hebdomadaire L’Express, deux retraités français sur dix quittent l’Hexagone en raison de leur pouvoir d’achat limité qui ne leur permet plus de vivre décemment dans leur pays.

Ces retraités français profitent d’une vie épanouie en dehors de l’Hexagone tout en s’offrant un luxe qu’ils s’accordent en se payant des ryads et des villas luxueuses.

Ils sont plus de 51.000 expatriés français (inscrits au consulat), à avoir opté pour ce mode de vie qui leur permet de vivre confortablement avec les seuls moyens dont ils disposaient dans leur pays et qui ne leur assuraient pas cette vie de rêve qu’ils étaient loin d’imaginer.

Ce choix du Maroc leur offre, en plus de la vie sereine qu’ils y trouvent, un bon moyen d’échapper au fisc.

Il faut constater que ces seniors qui débarquent dans le Royaume sont satisfaits des mesures fiscales très avantageuses.

La fiscalité dans leur pays ayant amputés leurs revenus pendant des décennies.

jdi.1Par rapport au niveau de vie locale, les retraités français affichent un niveau de vie très aisé, leur permettant d’embaucher du personnel de maison, payé au salaire minimum de 2.000 Dh par mois.
Les retraités français ont bien raison d’avoir franchi le détroit de Gibraltar pour s’installer au Maroc, et particulièrement à El Jadida où l’air y est plus doux et la vie moins coûteuse.
Alors plutôt que de s’installer en Province et en Banlieue parisienne, pour y passer leurs vieux jours, en vivant modestement, de plus en plus de retraités français optent pour le Deauville Marocain, pour y vivre, avec la même pension, comme de petits princes et profiter ainsi de la mer et du soleil.

Bienvenue à tous ces étrangers qui ont choisi cette charmante ville au passé glorieux pour y finir leur vie. Et meilleurs souhaits pour nos retraités autochtones afin qu’ils trouvent également ce havre de paix que les étrangers viennent chercher.

jdi.plage 1

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/05/JDI.centre009.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/05/JDI.centre009.jpg?resize=150%2C150adminsSociétéPar: Khadija Choukaili Qui n’a pas un jour rêvé de passer paisiblement cette tranche de sa vie à laquelle il s’est tant préparé pour enfin profiter de sa retraite après toute une vie de labeur ? Au Maroc, les temps sont bien difficiles et ce 3ème âge, tant attendu, se passe finalement,...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires