jeunot

Par: Khadija Choukaili

Tel  un film d’action américain, à l’aube de ce mercredi 06 février, un commando de 30 policiers spécialisés dans la lutte anti-drogue, a encerclé le domicile de ce dangereux dealer  qui faisait l’objet d’une enquête et dont la police suivait les traces depuis plusieurs jours, pour parvenir à son arrestation.

Cette opération, supervisée par le responsable de la police judiciaire et de celui de l’équipe de lutte anti-drogue s’est déroulée à l’aube de ce mercredi, d’abord pour espérer cueillir le dealer, sans encombres, dans son lit, et aussi afin d’éviter l’encombrement de cette rue où réside le mis en cause et qui est une rue commerçante qui connait une grande affluence dans la journée, à cause de l’activité marchande qui s’y déroule.

Le mis en cause spécialisé dans  la vente de psychotropes appelés « Extasy » et « Rivotril », qui proviennent essentiellement d’Algérie et d’Europe de l’Est, est un grand dealer, qui réside au domicile de ses parents, à Hay Saâda, dont il occupe la terrasse qu’il a transformée en fief d’écoulement de sa marchandise illicite, et où il a pris l’habitude de se barricader en compagnie de quatre dangereux chiens de race pitbull en guise de gardes du corps. Il est également  assisté par des collaborateurs, dont il achète les services, qui le tiennent au courant par des appels téléphoniques, ou par des sifflements quand ils sont à proximité, dès qu’ils sentent une quelconque menace  pouvant le faire arrêter par la police.

L’opération a été déclenchée à 4 heures du matin, menée par une équipe spécialisée supervisée par le Commissaire Régional M. Mostapha Ramhane et le responsable Régional de la Police Judiciaire, qui se sont rendus sur le lieu de résidence du mis en cause, en civile afin d’éviter d’éveiller les soupçons, et l’ont encerclé.

Cependant, ce dangereux dealer s’est rendu compte de la présence des policiers et s’est débarrassé de « sa marchandise » suspecte dans les toilettes et par les canalisations sanitaires.

Par ailleurs, et pendant que les agents de la protection civile tentaient de forcer la porte d’entrée en présence du Caïd du 4ème arrondissement dont relève cette localité, et après un dernier avertissement lancé par la police, le dealer a autorisé ses parents qui occupent le premier et le second étage, d’ouvrir la porte d’entrée, pendant qu’il essayait, dans une tentative désespérée, de s’enfuir à travers la terrasse avoisinante, où des policiers l’attendaient pour enfin procéder à son arrestation.

Selon la procédure en vigueur, le mis en cause a été fouillé et la police n’a trouvé en sa possession que 11 comprimés de psychotropes et 300 dirhams comme recette de ses dernières ventes. La perquisition de son domicile a permis de mettre la main sur une arme blanche, de grand format, sous forme de sabre.

Il a été conduit au service de la police judiciaire et placé en garde à vue, pendant qu’une équipe de 15 policiers est restée à son domicile où ils ont procédé à la capture des quatre chiens.

Le casier judiciaire de ce dealer a révélé qu’il avait déjà écopé de 15 mois de prison dans une affaire de drogue et qu’il avait fait l’objet de 7 avis de recherche.

Lors de sa précédente arrestation, il avait bénéficié d’une remise de peine en présentant un certificat médical attestant qu’il souffrait d’une maladie mentale.

Espérons que cette astuce d’échapper à la justice ne sera pas utilisée, ou du moins qu’elle ne sera pas prise en considération, puisqu’on remarque qu’elle est, de plus en plus, délivrée  contre…  monnaie sonnante et trébuchante.

Une arrestation digne des grands films d’action pleins d’intrigues et de suspens.

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/02/jeunot.png?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/02/jeunot.png?resize=150%2C150adminsArrêt Sur ImagePar: Khadija Choukaili Tel  un film d’action américain, à l’aube de ce mercredi 06 février, un commando de 30 policiers spécialisés dans la lutte anti-drogue, a encerclé le domicile de ce dangereux dealer  qui faisait l’objet d’une enquête et dont la police suivait les traces depuis plusieurs jours, pour parvenir...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires