hachich

Par: Khadija Choukaili 

En ce samedi 8 décembre, la brigade de lutte contre le crime organisé relevant du Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ) avait arrêté 7 personnes présumées impliquées dans un réseau criminel actif dans le trafic international de cocaïne entre le Maroc, l’Amérique latine et l’Europe.

Les investigations menées dans le cadre de cette opération avaient abouti à la saisie d’une tonne et 400 kilogrammes de cocaïne pure emballée dans trente paquets et chargée dans un camion immatriculé au Maroc.

Les recherches entreprises dans le cadre de cette affaire ont conduit les autorités maritimes de Jorf Lasfar, relevant de la direction régionale de la gendarmerie royale d’El Jadida, à entreprendre des perquisitions à bord d’une embarcation qui avait accosté au port de pêche d’El Jadida, le jour même du démantèlement de l’opération du trafic de cocaïne.

La suite des investigations a abouti à l’arrestation de 10 autres suspects, dont 3 colombiens et 2 espagnoles.

Les 17 mis en cause ont été déférés devant le procureur du roi, puis devant le juge d’instruction qui a ordonné leur emprisonnement.

Certains ont été incarcérés à la prison de Sidi Moussa à El Jadida et les autres  à la prison d’Oukacha à Casablanca.

Le trafic de la cocaïne en provenance de l’Amérique Latine se faisait par voie maritime jusqu’aux côtes d’El Jadida. La cocaïne était ensuite acheminée vers l’Europe, par voie aérienne via des hydravions.

Les investigations du BCIJ ont permis de savoir que le bateau qui servait au transport de la cocaïne est immatriculé à Safi et a quitté le port d’Agadir le 24 novembre, puis s’est approvisionnée en carburant au port de Boujdour le 27 du même mois pour une destination inconnue au large des côtes marocaines.

Toute communication a été coupée et sa trace a été perdu du fait de la désactivation du GPS par le « Rais » et la mise hors service de son GSM et de celui de ses compagnons à bord du bateau.

Il a réapparu le 8 décembre, après 15 jours, au port d’El Jadida où ses occupants l’ont nettoyé de fond en comble avant de l’abandonner.

Pour rappel, le « Rais » avait été arrêté parmi les 7 premiers suspects.

Le bateau a été perquisitionné et remis aux services de douane d’El Jadida.

Une histoire digne du scénario d’un film d’action.

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/08/jdi.plage-1.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/08/jdi.plage-1-150x150.jpgadminsZoomPar: Khadija Choukaili  En ce samedi 8 décembre, la brigade de lutte contre le crime organisé relevant du Bureau Central d'Investigations Judiciaires (BCIJ) avait arrêté 7 personnes présumées impliquées dans un réseau criminel actif dans le trafic international de cocaïne entre le Maroc, l'Amérique latine et l'Europe. Les investigations menées dans...Source de L'information Fiable