jdi.souk 6

Dans un pays  dit de droit, certains   s’étonnent toujours, à juste titre d’ailleurs, que les piétons ne jouissent même pas d’un de leurs droits les plus élémentaires : les trottoirs.

La raison est toute simple : ceux qui veillent à l’application de cette loi, sont corrompus jusqu’à la moelle. Et « ceux » englobe, non pas les agents qu’on a l’habitude de croiser de temps à autre, pendant leur « travail », mais aussi ceux qui restent calfeutrés dans leurs bureaux, attendant bien au chaud,  leur part, quotidienne, du gâteau.

Autrement,  toute la chaine  est pourrie. Et la pagaille  qui règne à El-Jadida, occupationcomme dans toute autre ville du royaume, n’est que le miroir du degré de  corruption et des connivences qui s’y font et défont en coulisse, aux grès des opportunités et des marchés juteux disponibles.

L’occupation anarchique de l’espace publique par les terrasses des cafés, et autres « commerces » non conformes à la loi, est voulue et tolérée contre monnaie sonnante et trébuchante. Autrement, il y a une loi à appliquer, et l’on ne comprend pas pourquoi elle ne l’est point.

Si l’habitat anarchique  constitue une  source  juteuse dans ce sens, les terrasses des  cafés, en sont une autre.

Et si on en parle aujourd’hui, c’est pour dire, dieu merci d’ailleurs, que l’ on ne peut mettre tout le monde dans le même panier.

Et la jeune Caïd du premier arrondissement, Mme Soumya Ayyadi, en est l’exemple concret, puisqu’elle vient de résoudre cet épineux problème, par le dialogue.

Non pas que les autres n’en sont pas capables ; mais c’est la volonté qui semble leur en faire défaut. Et pour cause…

En effet, une réunion vient d’avoir lieur entre Mme le Caïd et les 21 propriétaires de cafés, relevant de son arrondissement. Et tous se sont tenus au respect scrupuleux de la loi.

Deux associations étaient présentes à cette rencontre, celle de la protection des consommateurs et une autre en rapport avec la sécurité routière.

Et une fois encore, un exemple concret, dont d’autres doivent s’en inspirer, pour le meilleur de cette ville.

Hanbali

cafés

Mme le Caïd en réunion avec les 21 propriétaires relevants de son arrondissement

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/05/occupation.Café-les-Palmiers-1.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2016/05/occupation.Café-les-Palmiers-1.jpg?resize=150%2C150adminsRadar Sur El JadidaDans un pays  dit de droit, certains   s’étonnent toujours, à juste titre d’ailleurs, que les piétons ne jouissent même pas d’un de leurs droits les plus élémentaires : les trottoirs. La raison est toute simple : ceux qui veillent à l’application de cette loi, sont corrompus jusqu’à la moelle. Et « ceux » englobe,...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires