jdi.souk 6

EL JADIDA SCOOP

Un centre-ville défiguré et ruralisé, des commerces réglementaires asphyxiés par toutes ces vagues  de marchands ambulants

La place Hansali et toutes les autres places dont El-Jadida s’en enorgueillit, ont perdu leur lustre d’antan.

Depuis toutes ces années que la pagaille est devenue le lot quotidien du centre-ville, les mazaganais ont du mal que les choses vont un jour changer, comme par enchantement. Et les homes de poigne qu’il en faut pour cela, continuent à faire défaut.

Caïds, Moqaddems, Agents des forces auxiliaires…représentants de l’autorité locale, n’ont jamais intervenu de manière efficace, décidée et sur la longue durée.

Leurs campagnes ont toujours été de la poudre aux yeux, le temps que les esprits se calment et/ou que les directives nationales, émanant  du ministère de l’intérieur, ne soient reléguées aux oubliettes, à cause d’autres facteurs, jugés plus pressants.

Le fait que ce phénomène dure et perdure, tout en empirant, jour après jour,  en dit long sur les «connivences», le laisser-aller et les «arrangements» qui entretiennent le statu quo et le bazar ambiant.

Chaque jours de nouveaux prétendants à une parcelle sur les trottoirs ou les  routes  du centre-ville, rôdent dans le coin, dans l’espoir de conquérir une partie du   territoire.

Imaginer un instant, en visionnant ce tableau presque chaotique, qu’on rompra un jour avec toute cette désorganisation et cette anarchie qui règne jdi.souk0dans plusieurs zones de la ville relève de l’utopie.

Ces zones  devenues, au fil du temps,  de véritables poules aux œufs d’or,  sont difficile aujourd’hui à s’en passer, aussi bien pour les marchands ambulants que pour censés les combattre.

Le vacarme et le désordre, que cela occasionne, les klaxons d’automobilistes cherchant à se frayer un chemin, les pickpockets, les rixes…sont devenus le lot des riverains, et tous ceux qui ont eu la très mauvaise idée de « faire un tour à la médina ». Une phrase qui venait rappeler un certain style de vie, et une culture chez les habitants de cette ville côtière au climat doucereux.

Quant à la saleté et détritus laissés chaque soir derrière toute cette armada d’envahisseurs, ceci a été le coup de grâce pour cette place.

Alors à quand  de grands projets structurants de ces zones : parkings, carrelage, espaces verts, luminaires, mobilier urbain… ?

A quand des responsables qui prendraient  le taureau par les cornes, pour rebooster le centre-ville ?

C’est le souhait de chaque mazaganais de souche  et/ou de cœur. C’est aussi le souhait de tous ces  commerces réglementaires qui espèrent ainsi récupérer une clientèle perdue.

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/08/jdi.souk-6.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/08/jdi.souk-6.jpg?resize=150%2C150adminsRégionEL JADIDA SCOOP Un centre-ville défiguré et ruralisé, des commerces réglementaires asphyxiés par toutes ces vagues  de marchands ambulants La place Hansali et toutes les autres places dont El-Jadida s’en enorgueillit, ont perdu leur lustre d'antan. Depuis toutes ces années que la pagaille est devenue le lot quotidien du centre-ville, les mazaganais...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires