mohammed el guerrouj

Par AzzedEine Hnyen

Depuis votre nomination à la tête de cette province,les habitants suivent de près vos agissements et vos visites aux différentes communes dépendant de votre juridiction.Lesquelles visites s’opèrent,contrairement au programme du gouvernement « la gouvernance locale au Maroc »dans son axe « mise d’une stratégie d’une communication avec les médias »,en l’absence des représentants de la presse nationale. Une deuxième dans les annales d’un gouverneur de passage dans la province!

A part votre C.V et votre passage aux différentes responsabilités que vous aviez assumées dans le domaine de l’agriculture,les gens d’ici ignorent tout de vous. Néanmoins,la confiance royale émise en vous plaide en votre faveur. C’est pour cela qu’ils projettent sur vous tant de lueurs d’espoir, avec, faut-il l’avouer, pour avoir souffert d’un système omnipotent pour ne pas dire makhzanéen.

La preuve est ce sous développement criard dont souffre,toujours,cette région regorgeant,pourtant,d’immenses potentialités industrielles,touristiques,agricoles et humaines. La capitale de la province est dans un état lamentable pour ne pas dire honteux. L’anarchie y est totale. Cette Reine de l’Atlantique, que voulait faire d’elle le Deauville marocain, en raison de la ressemblance des spécificités communes aux deux villes, est tombée de son piédestal Royal pour se transformer en une ville- dortoir, en un centre rural et un véritable dépotoir humain et surtout des aliénés mentaux. Après son industrialisation, à partir de 1983, on a pensé que la ville et la région, toute entière, allaient connaître un véritable boom économique à tous les niveaux. Architectural, social, sportif et autres. Malheureusement, c’est vers la désuétude et vers l’abîme qu’elle était tombée au grand désarroi des Jdidis de pure souche et des amoureux de cette ville qui venaient y passer leurs vacances. Dans ce paisible et sublime coin où il suffisait d’un simple coup de balai pour la rendre encore plus accueillante. Au lieu d’une transformation bénéfique pour les autochtones, c’est vers la misère qu’ils ont été amenés. Tout a profité à d’autres venus d’autres cieux. Les nostalgiques déplorent leur état et en veulent, énormément, à celui qui a eu cette idée de créer le port de Jorf Lasfar. L’industrialisation de la région ne profite guère à El Jadida. Si ce n’est de différents fléaux qu’elle avait hérités. Prostitution, criminalité et autres méfaits dangereux. Les établissements scolaires, n’ayant pas pu maitriser les flux humains, sont surchargés. Le groupe OCP, fort de son capital financier, crée ses propres établissements scolaires, sportifs et culturels. Mais restent, paradoxalement,  inaccessibles aux non- appartenant à ce groupe national pourtant.

Ainsi de grands espoirs, comme avaient été émis sur certains de vos prédécesseurs, d’un véritable décollage économique et social reposent, également, sur vous pour que la province retrouve son véritable rang sur l’échiquier national dans ces secteurs.Et c’est le droit de chacun de rêver.

Mais, pensez-vous  que vos compétences intellectuelles et professionnelles seraient-elle suffisantes pour réaliser le rêve de ces bonnes âmes?

Un assainissement administratif,une priorité

En premier lieu,vous devez,grâce aux pouvoirs qui vous sont attribués, faire face énergiquement à ce fléau qui est le corruption rongeant pas de départements administratifs dont, principalement, le vôtre qui doit servir de modèle. Bon nombre de commis de l’Etat avaient trouvé en cette localité un « Eldorado » inespéré qui avait permis à beaucoup d’entre eux,ainsi qu’à beaucoup de leurs prédécesseurs de s’enrichir illicitement au détriment du développement local. Combien d’entre eux se sont trouvés à la tête de richesses(en biens et en espèces) colossales. D’ailleurs le passé lugubre de certains,toujours là, en témoigne. Cette situation n’aurait existé sans la prédisposition d’un lobby de votre département. Si certains nuisibles à l’intérêt général avaient été écartés dans le passé (un grand bravo),d’autres subsistent encore. Comme s’ils étaient indispensables et que sans eux votre administration serait paralysée. Une idée de la disposition architecturale des immeubles dans les principales avenues n’est légale. Une véritable cacophonie. Le coup de balai doit poursuivre son bon chemin. Vous y avez intérêt pour éviter d’être continuellement induit en erreur! Ces opportunistes sont capables de tout. Jusqu’à solliciter les services de gens vous abordant facilement pour défendre leurs causes. Méfiez-vous. Plus rien ne se fait gratuitement!

Une révision de la situation de quelques communes s’impose

L’état de certaines communes, issues du découpage administratif de 1992 conçu pour des raisons purement , électorales, et dont l’antique ville d’Azemmour fait partie,est un non sens. Démunies en recettes,elles ne survivent que grâce à la TVA. Est-ce normal? Comment réussiront-elles leurs développements économique et sociale alors qu’elles quémandent rien que pour leur fonctionnement? Une révision de leur situation est impérative et vitale.

L’environnement,un abcès éternel

En matière de l’environnement,c’est le massacre total. Combien d’opérateurs industriels se soucient-ils vraiment de ce volet et de la bienséance de la nature et des citoyens? Ils s’en foutent carrément. Se considèrent-ils au dessus de la loi et intouchables pour ne pas respecter leurs cahiers des charges de ce côté? On se rappelle du temps de monsieur Driss Jettou,quand il était ministre du Commerce et de l’Industrie, et qui avait proposé aux industriels de la ville d’El Jadida une station collective de traitement des déchets? Où en est ce projet?

Une Délégation de tourisme léthargique

Le tourisme. Voilà un secteur qui somnole malgré les grandioses projets réalisés à la commune rurale d’El Haouzia.Il reste, à notre sens,à l’état précaire. Pourtant, des potentialités pour son développement sont réelles.Si les efforts déployés,jusqu’à présent,étaient du côté  des différents gouvernements qui se sont succédé depuis l’avènement de l’alternance, on se demande quel est le véritable rôle de la Délégation provinciale du Tourisme. Les différents  responsables, s’étant succédé dans ce département   ne se sont que de leur propre tourisme et celui des leurs! Aucune manifestation touristique(séminaires,journées d’information et d’étude,portes ouvertes…)n’a été enregistrée. Pourtant, tout responsable de ce département fructueux est appelé à être au four et au moulin, en collaboration avec ses homologues de l’Artisanat,du patrimoine culturel…,pour l’exploitation de plusieurs opportunités encore vierges.

Les clubs sportifs agonisent

En sport les villes d’El Jadida (escrime,sports nautiques,handball,volleyball,athlétisme) et d’Azemmour (handball,athlétisme..) étaient une référence aux niveaux national et continental. Peut-être que le DHJ,section foot-ball,paraît à l’aise financièrement grâce à l’apport du groupe OCP qui reste, cependant, insuffisant,les autres disciplines agonisent. Certaines ont même disparu! Du temps de feu Abdellatif Semlai, ministre de la Jeunesse et du Sport, l’édification d’un complexe sportif a été arrêté quand le Maroc avait présenté sa candidature à l’organisation de la coupe du monde. Malheureusement, il semble que ce projet a été enterré. Pourtant, un tel projet servirait les services les causes du tourisme.  En effet, le projet,aujourd’hui,est plus qu’indispensable avec les sites internationaux de tourisme existant désormais tout à côté.

Il ya d’autres volets,tels la culture,le social,la pêche artisanale…et qui méritent,eux aussi,une attention particulière

Ce n’est point une ingérence. Et encore moins une arrogance. Mais un devoir d’un citoyen jaloux de sa ville,de sa région et de son pays. Pourvu que cet appel trouve un écho.

Bon courage et bonne chance monsieur le gouverneur.

 

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/10/province1.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/10/province1.jpg?resize=150%2C150adminsJdidis à la Une  Par AzzedEine Hnyen Depuis votre nomination à la tête de cette province,les habitants suivent de près vos agissements et vos visites aux différentes communes dépendant de votre juridiction.Lesquelles visites s'opèrent,contrairement au programme du gouvernement 'la gouvernance locale au Maroc'dans son axe 'mise d'une stratégie d'une communication avec les médias',en...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires