Eclatante présence des sœurs Ghita et Hiba Khamlichi sur la scène parisienne

khamlich

ELJADIDASCOOP

Les sœurs Ghita et Hiba Khamlichi marquent le printemps parisien par une éclatante présence en étant au centre de quatre manifestations marquantes : l’exposition « Eve en liberté » à la Fondation Maison du Maroc (6 – 31 Mars 2017), aux côtés notamment d’Elisabeth Bouillot-Saha et de Fathya Tahiri, la Rencontre Internationale des Artistes de la Kasbah, avec soixante artistes de quatre continents où elles recevront un hommage et un trophée,  l’exposition personnelle « Une vie… à ne pas prendre au sérieux » de Ghita à la Galerie Menouar, à deux pas du Musée Picasso (6 Avriel – 14 Mai 2017), et la performance « Transe humaine vs transhumain » de la même Ghita au mythique théâtre du Déjazet (8 Avril 2017). Ghita et Hiba Khamlichi, déjà consacrées sur la scène internationale, s’imposent ainsi comme des ambassadrices artistiques du rayonnement culturel du Maroc au-delà des frontières. Le sociologue Mustapha Saha livre, à cette occasion, une analyse profonde de la peinture fractale de Hiba Khamlichi.

 

Related posts

Leave a Comment