Du temps où le DHJ évoluait à l’hippodrome Lalla Malika (Larmoud).

Jamais les joueurs n’ont aussi bien porté leur surnom de cavaliers de Doukkala ( Forsane Doukkala) qu’en cette période où l’équipe permutait avec…les courses du tiercé et du quarté.

L’ère des vaches maigres où les dirigeants jdidis donnaient de leurs poches pour subvenir aux besoins de l’équipe.

Une équipe de l’époque où les Ouaeir, Krimou, Dezzaz…venaient de tirer leurs réverences et d’autres entrain d’assurer leurs titularisations.

 On reconnait, entre autres, Belarabi, Bidaouch, Badaoui, Zenfari…et autres Zidane, Karnass, Yakdani et Rohessalam en fin de carrière.

Wa Difaâ Ztorotot ( souvenirs- souvenirs)

Related posts

Leave a Comment