DU CHOIX D’UNE LANGIUE D’ENSEIGNEMENT

Par : Ahmed BENHIMA

La difficulté de choisir une langue pour notre enseignement vient de ce que les protagonistes ne défendent pas des opinions opposées sur cette question mais ont des intérêts antagonistes. Tous sont favorables à un enseignement francisé, tout au bilinguismemoins, des disciplines scientifiques pour leurs enfants.

Mais les uns le veulent exclusivement pour les leurs et recourent à divers stratagèmes, à diverses manœuvres pour saboter tout projet de bilinguisme. Ils utilisent l’injonction idéologique, la persuasion morale, voire l’intimidation.

Les autres le réclament, de bonne foi, naïvement même, pour tous et usent, en vain, de l’injonction économique, du bon sens civique, des arguments historiques. Ils tentent de ramener à la raison et de convaincre leurs adversaires.

biling Mais vouloir convaincre celui qui est déjà convaincu est évidemment une perte de temps, voire une opération comique qui couvre son auteur de ridicule.

Or, qui oserait, dans ces conditions, s’opposer et devenir une risée publique?

Related posts

Leave a Comment