Droit des femmes à la liberté « virtuelle »

jdi.centre1

Par: Khadija Choukaili

En navigant, hier, sur la toile, je suis tombée sur un beau poème posté par Mme Mouina EL ACHARI qui a décrit, d’une manière très civilisée (passez-moi l’expression) ce qu’elle a appelé « la polygamie virtuelle ». Ce sujet m’interpelle. D’abord en tant que femme touchée par le harcèlement (celle qui ne l’est pas, qu’elle m’en donne la recette), et aussi en tant qu’internaute navigant assez souvent sur la toile (qui ne le fait pas actuellement?)

Mais, à invoquer ce sujet, nous, femmes, appelées communément sexe faible (???), on a plutôt tendance à voir rouge et à perdre son sang-froid, face à ces messieurs qui, malheureusement, ne voient en la femme que sa féminité (ses rondeurs), ce qui représente une grave insulte à son savoir et à son intelligence,

C’est donc loin de ces tumultueux problèmes  invoquant une multitude de situations délicates vécues par les citoyens, que je voudrais, en cette fin de  week-end, évoquer ce sujet qui touche pratiquement toutes les internautes. Je dirais plutôt qui porte atteinte à la liberté (virtuelle) de la gente féminine qui, une fois connectée, se trouve, encore et toujours, confrontée à un harcèlement d’un autre genre. Derrière le petit écran de son PC – et appelons les choses par leur nom – la femme subit une drague virtuelle effrénée, qui pointe le bout de son nez dès que madame est connectée. Les invitations fusent des quatre coins du monde et, malheur à  elle, si au détour d’une discussion fortuite, elle affiche, civilité obligé, une certaine amabilité dénotant un certain niveau de culture, surtout si celui-ci est associée à de la courtoisie. Ces messieurs se parent alors de leur meilleur « statut » pour tenter de faire tomber leur proie virtuelle dans les fins filets de la toile. Ces messieurs ne craignent plus d’être surpris par leurs adorables épouses, entre les murs d’un endroit discret. Tout se passe juste derrière leur petit écran et personne ne peut se douter de ce que leurs doigts malveillants complotent.

Que dire ? Je suis désagréablement surprise, et même dépitée par le comportement, oh combien non civilisé, de ces Messieurs, qui une fois le devoir conjugal accompli, sautent sur leur clavier et, commence alors, pour eux la traque de celles, qui innocemment, cherchent à échanger quelques mots, histoire d’explorer un monde virtuel certes, mais bien rempli d’événements, oh combien réels.

Je ne peux évoquer ce sujet sans que mon humeur ne connaisse des fluctuations périlleuses. Ma boussole perd le nord et je me sens emportée par une vague de colère me transportant vers une rive non moins périlleuse, celle de ma déception si grande de constater que certains hommes gardent au tréfonds de leur subconscient l’image de la femme objet, de celle qui est et qui restera ce sexe tellement faible, devant la virilité « virtuelle » (on est toujours sur la toile !!!) de ces Messieurs. Et nous femmes, toujours en sexe faible que nous sommes, on a beau invoquer ces sujets qui tiennent tant à cœurs des citoyens tels que le boycott, la coupe du monde, le conflit maroco-algérien…. Rien n’y fait, niet. L’éternelle question revient toujours pour nous ramener à la réalité de ces Messieurs avides de savoir si oui ou non tu es mariée.

Alors, de grâce, Messieurs les internautes, permettez-nous de revendiquer ce droit à la liberté de naviguer, exactement comme vous, sans être harcelées à tout bout de champs « virtuel ».

A bon entendeur…

Related posts

One Thought to “Droit des femmes à la liberté « virtuelle »”

  1. carle

    Ah! Les internautes, ah! les hommes ,tout les hommes oui c’est facile et en plus en ce moment c’est tendance.Tout le monde dans le même sac on a tous nous les hommes un sexe à la place du cerveau c’est bien connu c’est même la ritournelle convenue des ‘’féministes bon chic bon genre’’.On connait la chanson la vague anti mâle est porteuse.Ça soulage?De qui parlez vous?Des français, des anglais, des marocains,des péruviens,des chinois.?Nous ne devons pas avoir le même Internet,car moi je vois apparaître des propositions d’amour libre par de jolies filles pulpeuses à travers de fenêtres pop-up lorsque je suis à la recherche d’un tyau d’arrosage sur un site de jardinerie ou à la recherche d’un livre consacré aux lionnes en Afrique sur une librairie en ligne.Je ne m’offusque pas,je zappe ou alors comme devant un beau tableau de l’époque romantique j’ouvre bien mes yeux.Lors du premier janvier 2016 en Allemagne une vague d’agressions sexuelles collectives a été perpétuée par des immigrés venant du Maghreb ou des immigrés en situation irrégulière.Est-ce que je dois penser que l’ensemble des immigrés,des sans papiers sont des violeurs?Pourquoi a-t-il fallut que l’Allemagne initie des cours d’éducation sexuelle à ces populations?A votre avis pourquoi?Osez,parlez nous du comportement de certains de vos citoyens marocains.De grâce ne mettez pas tout le monde dans le même panier.Il est quand même surprenant que vous découvriez les problèmes,les dérives parfois qui surviennent quand on commence à engager un dialogue avec un inconnu.La séduction vous connaissez? Ce que beaucoup savent c’est que la séduction ce n’est pas une tare,une maladie les sciences sociales expliquent celà.Quand je me rends dans une galerie marchande et que je m’arrête à un rayon parfumerie que fait la jolie vendeuse?Ne va-t-elle pas faire oeuvre de séduction afin de me vendre un parfum?Quand une femme est assise en face d’un homme et vice versa n’y a-t-il jamais de rapport de séduction?Quand une femme se maquille,se parfume,arbore un hijab chatoyant est-ce uniquement pour son plaisir personnel ou pour aussi plaire,séduire?Maintenant que ce soit dans un train,un bus,un quai de gare ou sur internet quand celà se passe entre adultes où est le problème.Vous avez le choix soit de répondre à des déclarations affectives soit de les ignorer et de remettre la personne qui vous manque de respect à sa place.Ce qui me gêne dans vos propos c’est que vous faites un gros mélange des genres,que vous mettez tout les hommes dans le même sac.Seriez-vous entrain de surfer sur la vague :’’Balance ton Porc’’ et ses exes?Oui il y a des problèmes de comportements inadmissibles envers les femmes de la part de certains hommes et ils doivent ête condamnés sévèrement.Ceci dit il y a des pays où l’éducation sexuelle,le respect de l’autre est inexistant et où certains dogmes continuent d’ignorer cette nécessaire éducation.En 2006 j’ai accueilli pendant 3 mois un marocain en France,un gars qui avait fait des études secondaires.J’étais entrain de réaliser un montage de diapositives et sonore sur la vie du compositeur italien Montéverdi.Claudio Montéverdi c’est l’époque de la Renaissance, et de la Musique Baroque.Claudio Monteverdi avait une très belle femme aussi pour imager la femme de Montéverdi nous avions avec une voisine mélomane décidé d’illustrer l’épouse de Montéverdi par un tableau de la renaissance qui montrait une jeune femme avec autour du cou un serpent,symbole de la Renaissance et d’immortalité.La chemise de velours vert entrouverte de cette femme laissait entrevoir un sein charnu.Mon ami marocain fut choqué,il se mit tout de suite à parler sexualité,érotisme et dépravation d’autant plus que ce montage de diapositives allait être projeté dans une église.(En france les lieux saint peuvent quelquefois servir à des manifestations culturelles)Il a fallut à ma grande surprise que je lui explique la symbolique des choses et que le sein de cette belle femme n’était autre que le symbole du sein maternel celui qui nourrit l’enfant,ce sein nourricier,qui nourri la nation.La même symbolique que celle du célèbre tableau de Eugène Delacroix où’’ la Marianne’’ notre Mère à nous les français a la poitrine mis en évidence.Cela uniquement comme symbole de cette mère qui nourrit son peuple de Liberté.En France en Europe l’église Catholique ornait ses églises,ses cathédrales de vitraux .Ceux-ci racontaient la vie du Christ,celle de Marie.C’est par ces dessins de verres colorés que les analphabètes ont commencé à apprendre la genèse de leur religion.Comme le ferait une bande dessinnée aujourd’hui.Voilà des ignorances sur ‘’l’autre’’sur sa culture qui peuvent engendrer des incompréhensions,des lynchages,des comportements imbéciles comme ceux fait à l’encontre de jeunes femmes à Inezgane en 2015 et même sur internet je vous le concède.C’est assez pénible de voir que vous mettez tout les hommes dans le même panier,un peu plus de claivoyance serait la bienvenue.Vous pourriez vous exprimez sur l’éducation sexuelle au Maroc,ce que vous en pensez et comment vous envisageriez de la populariser.A mon avis ce serait intéressant et ça expliquerait certainement le comportement de certains et certaines vis à vis de l’autre qui n’est pas une marchandise,un objet de désirs ou de fantasme.

Leave a Comment