Par: Driss Tahi    tahi12

Doukkala jubile, dans ses habits de mariée auréolés de mille coquelicots.

Doukkala danse sur les berges de l’Oum Errabii au rythme des aquarelles diluées

aux eaux bleues de l’océan.

Doukkala s’enivre du nectar de Boulaouane .Elle exulte de joie comme une nymphezhour6 et fait des cabrioles jusqu’à en perdre la tête.

Les youyous des filles se mêlent aux hennissements des belles juments superbement harnachées et aux cris stridents des fauconniers et de leurs oiseaux qui s’élèvent vers les cieux flamboyants des arts plastiques ;

C’est « Alouane Doukkala » qui s’annonce levant le voile sur les couleurs de sa nouvelle édition

d’ici et d’ailleurs les artistes arrivent, affluent pinceaux et palettes en bandoulière.

Des retrouvailles tant attendues pour les habitués de cette fête, marquée par les beaux souvenirs de leur dernière participation,  et une joie immense pour les autres pour vivre enfin un rêve tant caressé.

Capitale des arts plastiques durant trois jours ,doukkala heureuse, se fait belle , se grime le cœur et le visage par ces belles journées printanières, et ouvre grandes les portes de ses prestigieuses salles d’exposition pour accueillir les œuvres de dizaines d’artistes et invités, venus participer à ce qui est en passe de devenir un grand festival sans frontières , une rencontre de dizaines de talents plasticiens, de diverses nationalités.

Une fête qui promet encore une fois et sans aucun doute; succès et liesse.

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/03/zhour6.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/03/zhour6.jpg?resize=150%2C150adminsNationalPar: Driss Tahi     Doukkala jubile, dans ses habits de mariée auréolés de mille coquelicots. Doukkala danse sur les berges de l'Oum Errabii au rythme des aquarelles diluées aux eaux bleues de l'océan. Doukkala s'enivre du nectar de Boulaouane .Elle exulte de joie comme une nymphe et fait des cabrioles jusqu'à en...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires