DHJ : point de presse : « SOUS LE SIGNE DE LA BONNE ENTENTE » JAMAL SELLAMI RETOURNE AU DHJ POUR LA CONCRÉTISATION D’UN PROJET DE JEUNES

sellami

Par: Abdellatif Cherraf

Tout d’abord le pourquoi du départ précoce de l’entraîneur égyptien  d’El-Jadida? Comme tout le monde le savait, Mustafa Tarek ambitionnait, à l’image de son maitre Hassan Shehata, pour la coupe du trône voire le titre de champion du Maroc, le comité aussi d’ailleurs…Mais voilà qu’à trois encablures du terminus de la botola, le président du DHJ, Said Qabil, changea la donne, en exposant à Tarek, lors de leur dernière rencontre, qu’il faut travailler sur le projet des jeunes et oublier sa liste de joueurs qu’il fallait recruter pour la saison d’après ! Professionnel qu’il est, Tarek préféra  tirer sa révérence et suivre le chemin de son maitre, sans prévenir !

Aujourd’hui ou plutôt cette saison, on va voir sur le banc du DHJ, le retour de Jamal Sellami comme entraineur et de Mohcine Darâoui  pour le travail de la condition physique. Ce duo a déjà travaillé ensemble et connait bien la mentalité des joueurs du club doukkali. Comme entraineur adjoint, Sellami fit appel à l’ex international du RCA, Mustapha  Khalfi et pour les gardiens de but Ayoub Lama. C’est ce qui a été annoncé par Sellami lors de la conférence de presse tenue, le lundi 15 juin 2015 au Pullman Golf d’El-Jadida et approuvé par le président du DHJ en présence des membres du comité devant un parterre de journalistes sportifs.

ddd1

 Said Qabil a mis en exergue le soutien de Mouâd Jamai, gouverneur de la province d’El-Jadida, quant à l’engagement de Sellami et à ses garanties financières ! Sellami, convaincu par la présence du directeur régional du site Jorf Lasfar, Brahim Ramdani, et par les  paroles rassurantes du gouverneur, signa un contrat pour trois années !

L’objectif, selon le président, est de mettre dans le bain pratiquement six jeunes espoirs, en attendant l’arrivée d’autres par le biais du centre de formation du club qui a ouvert  ses portes cette année en partenariat avec le club français de Montpelier.

En somme, le DHJ, par son projet basé essentiellement sur ses jeunes espoirs et étalé sur trois années, veut appliquer à la lettre la politique de la FRMF qui a décidé de ne subventionner que les clubs qui « produisent »voire « enrichissent » leur effectif par des jeunes issus de leur école et centre de formation ! Ce projet motiva Sellami qui précisa que le DHJ, dans l’immédiat, ne peut prétendre qu’à la huitième place dans le championnat ! Said Qabil pense que  DHJ –(version, cap sur la jeunesse) pourrait faire mieux ! Mais qu’en pense le public ?  Espèrant que le comité du DHJ tienne des réunions avec les associations des supporters du DHJ et que ces dernières fassent leur possible auprès du public et laisser travailler le staff technique  dans la paix afin.

ddd

Related posts

Leave a Comment