dhj.mimi

El Jadida Scoop

Certains ont cru, après le départ en fanfare du DHJ, en ce début de saison, que la saison 2018-2019  serait peut être,   celle du sacre.

Certes les victoires réalisées en ce début de saison, n’étaient nullement aisées. Mais lorsque des fans, des mordus de leur club, aient attendu depuis des décennies, un quelconque sacre , l’on comprend leur impatience, et leur  appréhension à guetter, à chaque début de championnat,tout recrutement ou départ, toute réaction et/ou rendement de chaque  joueur, comme celle de l’ensemble de l’équipe.

Et il a suffit de deux défaites, l’une en quarts de finale contre la RSB et l’autre contre le KACM, pour le compte du championnat, pour que le rêve s’écroule et que le doute s’installe.

Parce qu’ au-delà de ces deux défaites, somme toute, contre des équipes assez moyennes de notre championnat, c’est le rendement des joueurs, et la tactique adoptée par l’entraineur qui laissa à désirer et sèma le doute.

Car le DHJ est un club qui a les moyens financiers pour réaliser ses objectifs. Des moyens comme il n’en a jamais eu par le passé. Mais un club qui n’a pas pu réaliser  la cohésion entre ses joueurs ou à adopter  une bonne  tactique, qui soit  tracée par son entraineur,  sans oublier cette satanée grinta, qui est incontournable dans le footballe d’aujourd’hui, et qui doit   normalement  pousser chaque élément de l’équipe à donner le meilleur de soi sur la pelouse et par extension, à développer ce mental de lutteur et de vainqueur.

Et pour réussir dans le football d’aujourd’hui,  l’argent n’est pas tout.

Et  ceux qui gèrent la chose footballistique dans cette ville aujourd’hui , ne le savent que trop bien.

Une chose est au moins sûre, ils ne peuvent d’aucune manière  se cacher derrière ce pretexte, comme s’y sont cachés  d’autres dirigeants  par le passé.

Aujourd’hui, et après une énième déception contre les joueurs Abdis, l’entraineur Talib jette l’éponge. Il voit très bien que rien ne va plus au sein de son équipe.  Il sait mieux que quiconque, que cette équipe ne fera pas long feu.

Mais en bon diplomate qu’il est, il a préféré devancer les évenements et déclarer que les résultats décevants de l’équipe ne sont pour rien dans son départ, et que  des problèmes de santé en sont la véritable cause.

Tout ce qui arrive aujourd’hui au DHJ, n’est autre que le résultat de la mauvaise gestion de l’argent du club. Une mauvaise gestion qui s’illustre clairement dans les recrutements de certains joueurs , la liberation d’autres et surtout le nombre incroyable des ‘’séparations  à l’amiable ‘’avec des joueurs engagés puis libérés, tout en allègeant la trésorerie du club, au passage,  de plusieurs dizaines, voire de centaines de millions.

Il faut dire aussi, que depuis que n’importe quel abonné au club à le droit de faire partie du comité, plusieurs énérgumènes qui n’ont rien à voir avec le foot, gravitent autour.

Ils sont incapbles de  donner ou d’ajouter un quelconque plus au club. Qu’ils délaissent leurs boulots, dans certains cas, pour se consacrer à 100% au club, est plus que louche.

Nous avons adopté ce ton, car la saison est loin d’être términer, mais pour aller de l’avant et progresser, le DHJ a besoin de bons gestionnaires et de dirigeants qui comprennent en la chose footballistique.

Et non pas comme dirait l’autre « lkhayl Marbouta… »

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/09/dhj.mimi_.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/09/dhj.mimi_.jpg?resize=150%2C150adminsSportEl Jadida Scoop Certains ont cru, après le départ en fanfare du DHJ, en ce début de saison, que la saison 2018-2019  serait peut être,   celle du sacre. Certes les victoires réalisées en ce début de saison, n’étaient nullement aisées. Mais lorsque des fans, des mordus de leur club, aient attendu...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires