Deux des visages les plus familiers d’El- Jadida, des années 70: feu Tchikito et feu Abdellah.

Le premier était connu, par son restaurant spécialisé dans les fritures de poisson et dont la popularité avait atteint, les quatre coin du royaume à cette époque, et même quelques lustres après don décès.

L’homme était aussi connu pour sa générosité, puisqu’il offrait des dizaines de moutons aux nécessiteux, à l’approche de chaque fête d’Aid Al Kebir.

Quant à Abdellah  « Souar « , il était l’un des deux ou trois photographes existant à El- Jadida, à l’époque.

Tous les jdidis de l’époque ou presque, sont passés dans son studio, face au cinéma Rif, pour les photos d’inscription à l’école, permis de conduire…

Pas un footballeur du DHJ qui n’a pas été chez lui pour les photos des licences.

Quand feu Boukri vous donnait un bon pour aller chez Abdellah Souar, cela équivalait à une signature parmi les minimes, les cadets…et le début de votre véritable carrière footballistique.

Et bien que le matériel de l’époque était peu performant, il parvenait toujours à en tirer le meilleur.

Deux visages que l’on ne peut voir aujourd’hui, sans que l’on replonge dans ce passé, si proche et si lointain à la fois, et dont chaque mazaganais  n’en garde que de merveilleux souvenirs.

Puisse Allah recevoir ces deux  personnes dans son vaste Paradis.

 » Nous sommes à Dieu et à lui nous retournons, »

El Jadida Scoop

Related posts

Leave a Comment