El Jadida Scoop

Depuis toujours, l’Institut Français d’El Jadida (anciennement nommé Alliance franco-marocaine) joue un rôle prépondérant dans le paysage culturel  de notre ville.

Mr Damien Heurtebise, son directeur actuel dont nous assistons aujourd’hui a la fin de la mission,  n’a ménagé aucun effort pour faire de cette institution un exemple parfait d’efficacité au niveau national , et ceci à l’instar de ses prédécesseurs, nommés successivement pour une période de 3 années, et qui se sont distingués chacun à sa manière par une vision propre et une touche personnelle.

Le passage du statut d’alliance à celui d’institut  en est déjà un parfait témoignage,  dans une heurtebisepériode où il  a été le seul à bénéficier de cette appellation dans le monde, alors que le ministère des Affaires Étrangères français ,  conjoncture de crise financière oblige , faisait plutôt le contraire , en rabaissant  les instituts au statut d’alliances.

Des activités artistiques initiées par l’institut français d’El Jadida, telles les Nuits de Ramadan et généralisées à tous les autres instituts du royaume devant leur magnifique succès, témoignent également de ces efforts, qui ont permis à notre ville de se réveiller de sa torpeur culturelle.

 

Si nous avons été à même de faire ce panégyrique des directeurs qui se sont succédé à la tête de cette institution,  et particulièrement de Mr Damien Heurtebise, c’est que ce dernier a été l’un des meilleurs directeurs qu’a connu El jadida, celui qui avait toujours le mot adéquat pour désamorcer une crise naissante , gérer les conflits , mettre quelqu’un en confiance et l’encourager a donner le meilleur de lui même…

 

Durant les trois années de sa fonction,  il a œuvré en collaboration avec un staff de travail fidèle et dynamique,  dont il a su tirer le maximum de travail , pour programmer un certain nombre d’activités culturelles riches et variées,  qui ont vu défiler des philosophes,  des artistes peintres,  d’éminents écrivains et poètes…  Activités qui ont permis à El jadida de redorer son blason dans ce domaine.

Il a compris en outre, que dans le contexte international actuel, la culture apparaît plus que jamais comme un antidote à l’intolérance et un facteur d’émancipation des esprits, et qu’ il faudrait l’accompagner par des échanges artistiques et intellectuels où la confrontation des idées et le développement de l’esprit critique  y sont les maitres mots.

Il a su faire de l’institut une plate forme originale et  a permis la possibilité d’un dialogue exceptionnel.  Un dialogue riche et d’une pluralité prodigieuse  de voix et de talents.

Aujourd’hui,  il nous quitte pour une autre destination, qui va bénéficier  à son tour de ses belles qualités et de son dynamisme.

Il n’a laissé derrière lui que des amis qui repenseront toujours à lui avec nostalgie.

Mme Thuillier, qui se trouve actuellement à la tête d’un institut français en Inde  prendra sa place  à partir du mois de septembre.

heuheu

heurt

heur

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/07/heurtebise-2.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/07/heurtebise-2.jpg?resize=150%2C150adminsActulaitésEl Jadida Scoop Depuis toujours, l'Institut Français d'El Jadida (anciennement nommé Alliance franco-marocaine) joue un rôle prépondérant dans le paysage culturel  de notre ville. Mr Damien Heurtebise, son directeur actuel dont nous assistons aujourd'hui a la fin de la mission,  n'a ménagé aucun effort pour faire de cette institution un exemple...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires