dhj.i

Par: Abdellah Hanbali

Peut-on vraiment parler d’un match de football, professionnel de surcroit, à la lumière de ce qu’on a vu lors du dit match, ou prétendu tel, RSB- DHJ ?

Un rythme lent, des actions de jeu, à même d’éveiller notre enthousiasme ou du moins notre intérêt, rares, pour ne pas dire inexistants…et cerise sur ce gâteau sans aucun goût, des gradins vides. Autant dire que l’ambiance du match fut funèbre.

Pourquoi toute cette médiocrité ?

La faute aux schémas tactiques des deux entraineurs ?

Quels schémas tactiques ? Car on n’en a vu aucun. Des matchs se déroulant à la plage d’El-Jadida, sont plus généreux et offrent plus de spectacle ?

Pourquoi Talib, continue-il à « tenir ses joueurs en laisse » et à les empêcher de jouer ?

Contre les FAR, il a fallu, encore une fois, qu’on soit menés au score, pour que les jdidis se libèrent de ce « schéma tactique » et partent, avec grand succès d’ailleurs,  à l’assaut des buts adverses !

A un moment du dit match contre les berkanais, on a été amenés à espérer voir les jdidis se faire  mener au score, pour espérer  les voir sortir de leur « coquille » et donner une véritable leçon de football aux joueurs de l’oriental !

On a l’impression que Talib, soit il n’a aucune idée du magnifique effectif en sa possession cette année, soit qu’il a peur et manque de c…pour attaquer et prendre des risques.

On aurait aimé de loin un 2-2 à Berkane, au lieu de ce fade 0-0. Un score qui n’est pas si bon que cela, lorsqu’on joue la coupe. Car un match nul, autre que le 0-0, nous élimine…aux portes de la finale.

Nous avons raté lamentablement la finale  contre l’OCS en demi-finales l’année dernière, et nous ne voulons sûrement pas que la même  bêtise  se répète cette année encore, parce que Talib n’en a pas tiré les conclusions adéquates.

A El-Jadida, la rencontre sera loin d’être facile, et les berkanais y  viendront pour se qualifier et pour y vendre chèrement leur peau.

Espérons que Talib en tirera la leçon de  ses ratés pasés et de son schéma tactique qui n’en est pas un, ou qui n’en est pas à la hauteur du DHJ de cette année et de la magnifique formation en sa possession.

Il est facile de jouer le nul au Maroc et certains « entraineurs nationaux » semblent s’en donner à cœur joie, et pour cause : Joueurs médiocres, rythme lent, pelouses en mauvais état, gradins vides… Mais c’est jouer au football, au beau football qu’on demande. C’est des entraineurs qui osent qu’on demande. C’est de belles victoires à la mesure de notre magnifique formation qu’on demande. C’est un football à la hauteur des sommes dépensées en début de saison et de toutes les autres saisons qu’on demande. C’est tout simplement du football qu’on demande. Car on a tout vu (de médiocre) lors de ce match…sauf du football.

http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/09/dhj.khenifra.jpg?fit=1024%2C1024http://i1.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/09/dhj.khenifra.jpg?resize=150%2C150adminsSport  Par: Abdellah Hanbali Peut-on vraiment parler d’un match de football, professionnel de surcroit, à la lumière de ce qu’on a vu lors du dit match, ou prétendu tel, RSB- DHJ ? Un rythme lent, des actions de jeu, à même d’éveiller notre enthousiasme ou du moins notre intérêt, rares, pour ne pas...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires