Coronavirus ; Ramadan au goût du confinement

Coronavirus oblige, cette année le Ramadan ne se déroulera pas comme auparavant

La rupture du jeûne aura un goût de solitude… et de nostalgie. Ce repas se prendra donc seul ou en cercle très restreint en compagnie des plus proches et à domicile.

La prière d’Al3ichae et des Tarawihs, qui se déroulent de coutume à la mosquée, se feront également chez soi.

Ce mois sacré plein de spiritualité, qui est traditionnellement une période de recueillement, de partage et aussi de convivialité, où les musulmans convergent et se rapprochent pour des actions caritatives et d’entraide, sera cette année un mois de confinement et se déroulera en privé et de manière inédite, loin des mondanités et même des mosquées. 

Qui aurait cru que ce petit virus invisible ferait plus de ravage qu’une guerre, privant le monde musulman des veillées spirituelles et de tout le rituel que connait ce mois sacré ?

Cette année, il n’y aura point de rassemblements pour des soirées religieuses jusqu’à l’aube. Il n’y aura point de voyages dans les villes saintes, pas même de réunions entre amis jusque tard dans la nuit… Le ramadan est inédit cette année en raison de ce coronavirus qui a tout remis en question.

Pour certains, le ramadan est synonyme d’ambiance festive et d’effervescence en cours de journée où les commerces débordent de personnes venues faire leur shopping en articles traditionnels, ou s’approvisionner en viennoiserie et en gâteaux succulents spécial.

Cette année nous vivrons un Ramadan confiné, dans la stricte intimité, sans invités et en toute simplicité. Et c’est peut-être ainsi qu’on redonnera le sens réel à ce mois sacré, exactement comme il devrait être pratiqué, en toute équité et solidarité.

Ramadan moubarak !

Par: Khadija Choukaili

Related posts

Leave a Comment