Qui aurait pensé il y a quelques semaines que le Maroc enregistrerait une maîtrise aussi avancée des nouvelles technologies de l’information et de la communication, communément appelées NTIC, surtout celles relatives au télétravail et au E-learning en si peu de temps?

Le confinement, nécessité oblige, a confirmé que tous les secteurs sont finalement interdépendants. Santé, sécurité, économie, éducation, médias… interagissent ensemble pour conclure que le citoyen constitue le point de relai entre les champs d’action de tous ces secteurs.

La crise sanitaire du Covid-19 a provoqué une avancée énorme dans la maîtrise et l’utilisation des NTIC. Ainsi, les administrations, les fonctionnaires, les étudiants, les salariés… ont rapidement développé ce savoir-faire désormais indispensable, pour accomplir leurs tâches professionnelles ou estudiantines à distance.

Du jour au lendemain, pratiquement tous les citoyens sont devenus aptes à utiliser les outils des NTIC, accélérant ainsi la transition digitale du Royaume. Par conséquent, le E-learning, E-gouvernement, E-commerce, le télétravail … se sont développés à la vitesse grand V, et constituent désormais une réalité, dans tout le Royaume, alors qu’ils n’étaient encore que des chantiers en cours de développement juste avant la crise sanitaire.

Des efforts ont étaient consentis, grâce à la technologie, par le corps enseignant, si bien que les cours ont pu être maintenus sans que les élèves soient lésés.

On est en mesure de dire que la fin justifie les moyens, en vertu de cet adage bien connu, et que l’exception confirme la règle. En effet, en l’espace de quelques jours, toute la plateforme nécessaire a été mise en place, et l’inhabituel est vite devenu le quotidien. Ne dit-on pas que la nécessité est mère de l’invention ?

Ainsi, au beau milieu de cette urgence sanitaire, les écrans se sont révélés être une bénédiction pour les citoyens. Et si les mesures de confinement et de distanciation généralisées se sont avérées difficiles à vivre, elles ont néanmoins mis en évidence le progrès de la technologie numérique, et son apport indéniable dans cette situation de crise.

Les rassemblements en ligne, rendus possibles par des plateformes numériques et les réseaux sociaux, ont permis aux personnes socialement distantes, de s’engager les unes envers les autres, et à maintenir les liens sociaux.

S’il est un enseignement à tirer de cette crise, c’est bien l’importance et l’intérêt du développement technologique et son apport dans tous les domaines.

Le confinement est, en fin de compte, une

opportunité pour se remettre en question et reconsidérer les priorités essentielles dont la plus importante est de préserver sa santé. On a été fragilisé et on a tous conscience que ce petit machin invisible a l’œil nu, a transformé notre vie.

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/04/tracage-1.jpghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/04/tracage-1-150x150.jpgadminsEn vogueQui aurait pensé il y a quelques semaines que le Maroc enregistrerait une maîtrise aussi avancée des nouvelles technologies de l’information et de la communication, communément appelées NTIC, surtout celles relatives au télétravail et au E-learning en si peu de temps? Le confinement, nécessité oblige, a confirmé que tous les secteurs sont finalement interdépendants. Santé, sécurité,...Source de L'information Fiable