P 327. Rencontres d’Êtres par Moussa Ettalibi, Dr Sci., Le 27/6/2020 

Pour soulager nos cœurs, que l’on se serre l’un contre l’autre*!

Qu’on aille à pied, à vélo, à cheval, par boutre*2 ou par fiacre *3 !

Qu’on médite l’écoute, la sagesse, les coutumes des ancêtres*4 :

Ces fins penseurs sont d’ardents défenseurs des rencontres !

Via la découverte*5 et le voyage*6, on avance à pas de maître !

Via la recherche et l’innovation*7, on fortifie les êtres !

Via l’écriture*8, on diffuse le savoir au niveau terrestre !

Via l’aimance*9, on sauve la planète des désastres !

Evitons les attitudes cyniques*10 à présage sinistre !

Imitons les optimistes se gavant d’odeurs de pinastres !

Partageons la réserve d’oxygène avec tous les êtres !

Protégeons l’eau quitte à rendre buvable l’eau saumâtre !

En foulant les chemins des pêcheurs et des pâtres,

Apprécions le pain*11 d’orge et d’épeautre !

Savourons aussi des plats de poissons et d’huîtres,

Sans oublier la cure d’huile d’olive et/ou d’oléastre*12 !

Au clair de lune et des astres ou du blanc de l’albâtre,

Jadis, l’homme des grottes excellait dans l’art rupestre !

Actuellement, sous des lampes LED, musiciens et orchestres

Attirent, par centaines et centaines, des rencontres*13 !

La solidarité et l’entraide permettant à tous de renaître,

Les animaux sauvages et palustres peuvent paître !

Que les artistes-peintres munis de pinceaux en martre

Immortalisent cette scène sur marbre ou plâtre !

Aujourd’hui, nombre de questions remuent l’esprit des êtres :

Leurs poids dans la vie ne cessent jamais de croître !

Les robots*14 pointent déjà à l’horizon leur spectre ! 

Les humains ne sont-ils plus ni célèbres, ni illustres 

Moussa Ettalibi, Dr Sci., Rabat le 27/6/2020

*1 L’amour s’exprime par l’empathie, la tolérance et la compassion à l’état pur et mieux encore par l’attirance. En fait, selon Orson Welles : « Nous naissons seuls, nous vivons seuls, nous mourrons seuls. Il n’y a que via l’amour et l’amitié que l’on puisse créer l’illusion momentanée que l’on n’est pas seul». « We are born alone, we live alone, we die alone. There is only through love and friendship as we can for a moment to create the illusion that we are not alone »( https://chrispoeteofficiel. wordpress.com/2016/08/01/citation-du-jour-1340/).

Normalement, lorsqu’on ne peut pas porter la douleur seul.e, on se la partage avec des personnes en qui on a confiance. Ainsi, on peut cicatriser les blessures. Sinon, on fait appel à l’aide d’un-e psychiatre. Les rencontres constituent des tournants marquants dans la vie d’un Homme et/ou d’une Femme, bref des êtres ! Cela peut aboutir à l’intimité par un mariage ou à l’universalité via la préparation d’une thèse sous la direction d’un Maître ou à la défense d’une même cause comme lors de la Marche Verte ! A l’inverse durant la période de confinement contre le covid-19, le port du masque et la désinfection sont des règles de protection de base vis-à-vis d’autrui. Même si les décisions de santé publique sont difficiles à prendre à propos du masque, car d’habitude, le masque porté était invisible, hypocrisie oblige. Aujourd’hui, la télépathie semble prendre le relai des messages oraux et/ou écrits via la sensibilité humaine, dans la mesure du possible. En effet, ne dit-on pas qu’il y a des gestes qui sauvent et les rencontres constituent la première démarche. Selon Yvan MUDRY, la Pensée et la Parole devraient toujours accorder une place à Autrui. Le face-à-face avec Autrui suppose que chacun a droit à des égards (Yvan MURAY (2005) Mots qui tuent, Mots qui sauvent. Editions Labor & Fides. ISBN 2-8309-1162-8). Mieux encore, les rencontres peuvent être considérées comme une sorte de « pollinisation inter-individuelle » ou « greffe magique » dont l’effet initiateur et synergique est très bénéfique pour la paire, le groupe ou la société. Ceci va dans le même sens que la réparation des torts, à la base de la justice sociale, préconisée par la communauté (comité des sages), c’est-à-dire des Maîtres Penseurs, parmi les ancêtres.

*2 Parmi les moyens de transports relativement lents, le boutre ou «daou» (en arabe) est un type de voilier arabe traditionnel en bois.

*3 Le fiacre est une voiture hippomobile à quatre roues rudimentaires et à quatre places. Cet ancien véhicule urbain, tiré par un ou deux chevaux, est remplacé dans plusieurs villes par le Petit Taxi. Toutefois, le fiacre («Koutchi») persiste encore à Témara et surtout à Marrakech au vu de son aspect pittoresque.

*4 L’esprit d’Ecoute, de Partage, des Us et Coutumes et de Sagesse est bien ancré dans notre mémoire collective. Ce patrimoine culturel est souvent le seul leg de nos aïeux, ancêtres, patriarches et/ou matriarches. Vu les moyens dont ils disposaient, nos aïeux en tant que maître-penseurs se basaient sur trois approches:

*4.1. L’entraide, appelée «Touiza», permet de réaliser les gros travaux d’agriculture (labour et semailles), de construction (dalle de toiture, forage de puits à l’huile de coude), voire de récolte de céréales (moisson et battage), tonte des moutons, lavage, cardage et tissage de laine, préparation des fêtes communes ou coutumières, des moussems, etc.

*4.2. L’éducation des enfants du douar via la prise en charge collective, mais à tour de rôle, d’un Instituteur (« Fquif ou Aalem ») au niveau d’une école coranique ou « M’sid ». Ce personnage marque à tout jamais les enfants en leur inculquant les connaissances de base, les bonnes valeurs, le juste milieu et le vivre-ensemble en tant qu’humains respectueux. Dans les communes rurales, je suggère le « Développement vectoriel » Voir « Moussa Ettalibi, Eau et Capital humain, Adrar Edition, Rabat, 2015, 262 p. ISBN :978-9954-35-284-7 ».

*4.3. Le mariage pour partager le fruit du labeur commun et construire positivement des familles afin d’avoir suffisamment d’enfants comme main-d’œuvre productive. Pour cela, les ancêtres favorisaient la réparation des droits, quand il y a tort, pour maintenir  justice et cohésion sociales dans les douars, voire sous le toit d’une même « Khaima » ou grande tente servant de maison sans manquer de courage pour défendre les biens et les us et coutumes ainsi que les recettes culinaires sans oublier les « Moussems » y compris la «Tbourida » ou fantasia et le souk de proximité pour acheter ou échanger des choses, d’une part, et se divertir, d’autre part.

*4.4 D’ailleurs, les mets régionaux, au même titre que les dictons et adages, que l’on peut qualifier d’«Oraliture» ancestrale »  (Ismail BOUJENANE, http://boujenane.com/phocadownload/Oraliture.pdf ) sont à remettre au goût du jour pour les sauvegarder et dynamiser, par la même occasion, l’artisanat et l’écotourisme. En outre, concernant les femmes, les rituels ancestraux de beauté sont encore d’actualité (https://www.lesinfos.ma/article/1282880-Beaut-Ces-rituels-ancestraux-100-marocains ) (Lesinfos.ma 23/05/2020).

*4.5 Notons que les aïeux sont caractérisés par l’affection, la protection et l’amour vis-à-vis de leurs descendants. Dès qu’un homme même pauvre construit une famille, il possède le monde et son contenu. Il devient riche sans avoir la marque. Inspiré par la sympathie (« Mouyoul »), l’affection (« Mawadda »), l’amitié (« Sadaaqa »), l’amour (« Hobb et Mahabba »), la tolérance (« Tassamouh »), la sagesse (« Hikma »), le paternalisme ou maternalisme empreint d’affection («Lemma ») et la convivialité (« Ouad »), le mariage d’inclination venant du penchant d’un prétendant résulte de l’aimance (« Hajah Lihob ») ou attirance (« Jadibiah ») que porte  un homme ou une femme envers l’autre. Dans ce contexte, le retour à la Radio ne sera point une surprise. En effet, en période de distanciation sociale et de télétravail, la parole réduit les distances. La radio, les portables, la musique, …, jouent certainement un grand rôle dans le maintien des liens. Qu’en sera-t-il des gadgets qui commencent à occuper la toile et la pensée humaine ? Beaucoup de questions viennent à l’esprit. Sera-t-on à la hauteur pour les résoudre ? Ou sera-t-on larguer comme de vulgaires objets par l’intelligence artificielle ?

*5 La découverte marquante en agrumiculture au Maroc a été celle du mandarinier Nadorcott par Feu El Bachir NADORI de l’INRA (ancien lauréat de l’IAV Hassan II) en 1982 à la station expérimentale d’Afourer de l’INRA parmi la collection gardée d’agrumes, puis sélectionné et planté par les Domaines Agricoles dans les années 90. (https://www.inra.org.ma/fr/content/07032019-mandarine-nadorcott-de-la-station-afourer-de-l%E2%80%99inra-au-march%C3%A9-international ; https://www.google.com/search?q=Bachir+NADORI &oq=Bachir+NADORI&aqs=chrome..69i57j0.1126j0j4 &sourceid=chrome&ie=UTF-8 ).

*6 Dans la Recherche scientifique comme dans le Voyage, on part généralement d’hypothèses généralement approximatives à cause de notre aveuglante ignorance. Mais dès la découverte d’un résultat positif, on saute au ciel, hasard oblige. C’est pourquoi il est très important de noter les résultats d’essais ou de laboratoires même quand ils sont négatifs. Dans la Recherche comme dans le Voyage, afin de découvrir on doit se sacrifier, voire se priver, pour trouver le bonheur à partager avec les autres, de près ou de loin, sans aucune distinction. Pour cela, j’emprunte à Jean D’ORMESSON le vers suivant : « Donc vivons heureux, aimons et pardonnons ! » de son poème « Le train de ma vie » (https://www.loptimisme.com/le-train-de-ma-vie/ ). J’ajoute que l’auteur dit de lui-même : « Je crois que si je passe pour l’écrivain du bonheur, c’est parce que je pense qu’il faut être heureux en dépit de tout le reste ». Jean D’Ormesson, Académicien, Animateur, Artiste, Chroniqueur, Ecrivain, Philosophe, Romancier (1925 – 2017). Dans le cadre de ce type de rencontres, on partage le chemin via le train de la vie avec ses bonheurs et ses malheurs selon le destin. A chaque station, on accueille à bras ouverts les nouveaux arrivants pleins d’entrain et on quitte avec douleur les partants ayant abandonné le discours et le parcours du vivant pour rejoindre l’au-delà. Toutefois, dans l’époque actuelle de transition, les livres, les médias, les habitats, la famille, les mœurs, le mode de vie, les frontières, le degré de sacrifice, les monnaies, les actes, les rapports humains,  les connexions et l’intelligence artificielle constituent l’enjeu majeur où l’« Internet Of Things » (IOT) informera sur tout et tout le monde mais avec le risque de déshumaniser les personnes et de les rendre débiles ou incapables voire inutiles aux yeux des eugénistes.

*7 L’innovation est la clé du succès du Développement. Elle est au centre des intérêts puisqu’elle conditionne la durabilité et la richesse socio-économique des entreprises et, par voie de conséquence, de la Société. De nos jours, le progrès, au sens large, dépend du nombre de brevets d’inventions déposés. Le développement socio-économique d’un pays est là où se rencontrent des équipes de Cerveaux et de Décideurs à leur écoute ! C’est pourquoi ceux qui n’avancent pas reculent selon le proverbe chinois. Mais n’oublions pas le dicton: « Rien n’est plus difficile que de commencer » de Jean Guitton (1901-1999) qui est, curieusement, très usité dans les Doukkala. De ce fait, avec la volonté et l’appui moral et matériel, tout est possible. Sinon, on accélère indirectement la fuite des Cerveaux. Donc, on appauvrit la capitalisation des Ressources Humaines Locales. De ce fait, il suffit de VOULOIR et de s’y mettre au travail. A ce propos, le Maroc dispose, actuellement, de plusieurs compétences de haut niveau comme :

*7.1 Dr Kamal OUDRHIRI (Telquel Sciences (20 mai 2020) La NASA effectue une percée en physique quantique sous la conduite du Marocain Kamal Oudrhiri (https://telquel.ma/2020/05/20/la-nasa-effectue-une-percee-en-physique-quanti que-sous-la-conduite-du-marocain-kamal-oudrhiri_1684392). Ce scientifique dirige une équipe de chercheurs multidisciplinaires, dont trois lauréats du prix Nobel et deux astronautes. Cette équipe a été reconnue pour son « Leadership démontré dans les enquêtes scientifiques innovantes associées aux missions scientifiques spatiales » et pour le « développement et la livraison du laboratoire hautement innovant d’atomes froids à l’ISS (Station Spatiale Internationale) et pour les réalisations scientifiques pionnières ». Le « Cold Atom Lab » ou CAL opère avec succès à bord de l’ISS depuis juin 2018 et guidera la mission à court terme avec des concepts pour diverses sciences planétaires utilisant des appareils de type CAL dans l’espace (OUDRHIRI Kamal; WILLIAMS Jason; LAY Norman; SHOTWELL Robert; THOMPSON Robert & BUCCINO Dustin (2019) How NASA’s Cold Atom Laboratory has the potential to Unlock a New Era in Planetary Science Observations. Geophysical Research Abstracts Vol. 21, EGU2019-12881, 2019 (https://meetingorganizer.copernicus.org/EGU2019/EGU2019-12881.pdf). En reconnaissance du travail dirigé par le scientifique marocain, l’Institut Américain d’Aéronautique et d’Astronautique (AIAA) remettra à l’équipe du « Cold Atom Lab » le prix 2020 des sciences spatiales lors d’une conférence en novembre prochain (Omar ACHY (20/05/2020) Sciences de l’Espace : Nouvelle Percée en Physique Quantique sous la conduite du Marocain Kamal OUDRHIRI. http://mapecology.ma/actualites/sciences-de-lespace-nouvelle-percee-physique-quantique-conduite-marocain-kamal-oudrhiri/ ).

*7.2 Dr Serge HAROCHE, né en 1944 à Casablanca, est un physicien Français travaillant dans le domaine de la physique quantique. Le 2 juin 2009, il reçoit la médaille d’or du CNRS. Le 9 octobre 2012, il est co-lauréat du prix Nobel de Physique avec l’Américain David WINELAND pour « Leurs méthodes expérimentales novatrices qui permettent la mesure et la manipulation des systèmes quantiques individuels » (https://fr.wikipedia.org/wiki/ Serge_Haroche).

*7.3 Majid EL BOUAZZAOUI, dépositaire, jusqu’à présent, de pas moins de 14 brevets d’inventions auprès de l’OMPIC, l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale, à Casablanca. L’inventeur R’bati a remporté 24 médailles d’or et, récemment, le Grand Prix du concours international des inventions « iCAN-2019 », ayant eu lieu du 24 au 25 août 2019 à Toronto, au Canada (https://industries.ma/majid-el-bouazzaoui-remporte-le-grand-prix-des-inventions-ican-2019-a-toronto/ ). Le Conseil mondial pour la paix, la tolérance, l’innovation et la science, réuni à Lisbonne, a nommé l’inventeur marocain Majid El Bouazzaoui en tant qu’Ambassadeur dans le Royaume (https://lnt.ma/majid-el-bouazzaoui-nomme-ambassadeur-maroc-congres-mondial -paix-tolerance-linnovation-science/; https://www.facebook.com/Eli.Baadou. TV/ videos/703837236796092).

*7.4 Dr Rachid YAZAMI, Chimiste Franco-Marocain, né à Fès, le 16 avril 1953, installé à Singapour (https://www.cfcim.org/magazine/45153), est dépositaire d’une nouvelle batterie au lithium-ion avec anode en graphite, qui a l’avantage d’être très sûre. Cette invention lui a permis, en juillet 2014, de remporter le prix Draper de l’Académie nationale américaine d’ingénierie à Washington, et lui a également valu les félicitations de SM le Roi Mohammed VI

*7.5 Pr Adnane REMMAL, né à Fès le 6 février 1962, inventeur d’un antibiotique à base d’huiles essentielles (antimicrobien naturel), médicament 100% marocain, est lauréat du Prix de l’Innovation pour l’Afrique en 2015, du Prix de l’inventeur européen 2017 dans la catégorie Prix du public (https://www.epo.org/news-events/events/european-inventor/finalists/2017/remmal_fr.html)  et du Ouissam Al Kafâa Al Fikriya, ordre du Mérite intellectuel au Maroc (2017).

*7.6 Abdellah CHAKROUN, originaire de Tétouan (5/8/1984 – 6/11/2015) (https://www.youtube.com/watch?v=7EEpU3zpt6w). Cet inventeur, mort à 31 ans, a cumulé pas moins de 37 inventions dans divers domaines, dont deux brevetées. Son invention la plus mémorable est le «Moteur rotatif rotor carré», composé d’un rotor en forme carrée arquée et d’un stator à quatre chambres. Breveté en 2005 au Maroc et en 2006 à l’international, ce moteur permet d’augmenter la puissance et la vitesse par rapport aux moteurs disponibles sur le marché et aussi de diminuer la consommation du combustible.

*7.7 Dre Laila SEDKI (PhD EMI) & Prof Mohammed MAAROUFI (PhD EMI) (Ecole Mohammadia des Ingénieurs, Rabat). L’invention « Solardo » ou «Solar Daylighting Optical Fiber system» est un système d’éclairage naturel de type panneaux solaires à la différence près qu’il utilise une fibre optique un peu particulière. Cela leur a valu les distinctions suivantes :

– La médaille d’or BIXPO du salon mondial, foire internationale des inventions Bitgaram International Exposition of Electric Power Technology (BIXPO) organisée en novembre 2017 à Gwangju, en Corée du Sud.

– Le prix spécial de l’Association égyptienne pour les femmes et les jeunes décerné au Dr Laila SEDKI en 2017.

– La médaille d’or dans la catégorie «Energies alternatives », lors du 32ème salon international des inventions INPEX tenu du 13 au 15 juin 2017, à Pittsburgh aux Etats-Unis.

– Une médaille en 2017 de la part du « Center of Medical and Pharmaceutical Research, Faculty of Medecine and Pharmacy, Université de Galati de la Roumanie » pour leur invention « Solardo » (https://fr.le360.ma/societe/ inventions-le-maroc-huit-fois-primes-au-salon-inpex-aux-etats-unis-123949 ).

*7.8 Dr Younes KARFA BEKALI et Pr Mohamed ESSAAIDI, Directeur (École nationale supérieure d’informatique et d’analyse des systèmes (ENSIAS), relevant de l’Université Mohammed V (UM5-Rabat) ont proposé, en 2018, un dispositif électronique pour les technologies de communications et internet mobiles basées sur les réseaux 3G et 4G ainsi que la technologie émergente de l’internet des objets basée sur les réseaux de 5ème génération (5G). Cette invention a remporté la médaille d’or à la compétition BIXPO 2018, tenue dans le cadre du Salon international d’innovation et de créativité (Exposition of Electric Power Technology), organisé à Gwangju en Corée de Sud en 2018 (https://maroc-diplomatique.net/coree-du-sud-lum5-de-rabat-remporte-la-medaille-dor-a-la-competition-bixpo-2018/).

*7.9 Imad MORCHID, Ingénieur en conception mécanique, est l’inventeur de la première voiture électrique 100% marocaine, COP22/ «Aslan» (https://www.youtube.com/watch?v=bnqIiORe9e4). Dédié au marché africain et arabe, le prototype, réalisé en cinq mois à peine, a été dessiné et développé dans les ateliers de Imad Morchid à Marrakech, avec les moyens du bord. Châssis, carrosserie, habitacle interne, boîte à vitesse, architecture du moteur et batterie, ont été entièrement fabriqués par l’inventeur en 2016. Imad MORCHID y a consacré treize inventions brevetées à son nom à l’international (https://www.espritentrepreneur.net/article/imad-morchid-inventeur-d-une-voiture-electrique-100-marocaine/911 ).

*7.10 D’un autre côté, l’exemple des équipes nationales de Professeurs de l’Enseignement Supérieur, d’Ingénieurs, de Médecins, de Vétérinaires et de Chercheurs de haut niveau, citées récemment par les médias, est aussi parlant. C’est le cas de deux respirateurs artificiels dont l’un sur animal «Mabrouka», une brebis au service de l’humanité http://www.iav.ac.ma/?p=9321). En effet, dans les conditions difficiles de la pandémie récente Covid-19, ce respirateur  « Mabrouka » servant de station de ventilation et de monitorage respiratoire a été développé, grâce à l’ingéniosité des compétences marocaines. Sous la conduite du Pr Mamoun FAROUDY, Pr d’Anesthésie-Réanimation, Chef de Service de Réanimation et Urgences Chirurgicales. CHU Ibn Sina, Rabat, l’équipe comprenant :

– M. Said BENHAJJOU, Ingénieur et Directeur, Société AviaRail (Programmation et contrôle).

– M. Badre JAAFAR, Ingénieur et Directeur, Société d’Étude et de Réalisations Mécaniques de Précision (Conception mécanique, usinage).

– M. Badr SLAOUI HASNAOUI, Ingénieur et Directeur, Société Crouzet (Electromécanique).

– Pr Nawfel AZAMI, Enseignant-chercheur à l’INPT, Rabat.

– Mr Ali SEDDIKI, Directeur Général de l’Industrie au Ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie Verte et Numérique. L’essai a été réalisé sur une brebis appelée « Mabrouka » de la Clinique des Ruminants de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II. La validation du test animal de ce respirateur 100% marocain a été effectuée par l’équipe composée comme suit :

– Pr Mamoun FAROUDY (Voir ci-dessus, CHU IBN SINA- Faculté de Médecine et de Pharmacie – Université Mohamed V – Rabat)

– Pr Mohamed Ali ECH CHERIF EL KETTANI (Anesthésie-Réanimation, Chef du Service SAMU de Rabat 141, CHU IBN SINA- Faculté de Médecine et de Pharmacie – Université Mohamed V – Rabat)

– Pr Zakaria BELKHADIR (Anesthésie-Réanimation, Chef du Service de Réanimation à l’Institut National Oncologie, CHU IBN SINA- Faculté de Médecine et de Pharmacie – Université Mohamed V – Rabat)

– Pr Mohamed MOUHAJIR (Simulation, Unité de Formation au service des affaires médicales, CHU IBN SINA- Faculté de Médecine et de Pharmacie – Université Mohamed V – Rabat)

– Pr Samir SIAH (Anesthésie-Réanimation, Hôpital Militaire d’Instruction Mohammed V- Rabat)

– Dr Abderrahman KASSOU (Docteur Vétérinaire Colonel, Chef de la Division Vétérinaire de l’Inspection du Service de Santé des FAR – Rabat)

– Pr Said ALALI (Unité de Pathologie Médicale et Chirurgicale des Ruminants. Département de Médecine Chirurgie et Reproduction, IAV Hassan II – Rabat)

– Pre Fatima Zahra LAABOURI (Unité de Pathologie Médicale et Chirurgicale des Ruminants. Département de Médecine Chirurgie et Reproduction. IAV Hassan II – Rabat)

– Pr Mohammed PIRO (Médecine et Chirurgie des Equidés et Animaux de Compagnie, Chef du Département de Médecine, Chirurgie et Reproduction. IAV Hassan II – Rabat)

Sans oublier également Dr Saad SBAA (CHU IBN SINA- Faculté de Médecine et de Pharmacie – Université Mohamed V – Rabat) qui s’est chargé de filmer ce moment historique de la réussite de cet essai.

*7.11 Le second respirateur artificiel a été mis au point, en 2020, par un comité de médecins de l’Université Mohamed 6 des Sciences de la Santé et d’un médecin du service de santé militaire des FAR. Son brevet a été déposé auprès de l’OMPIC. Il sera commercialisé par une entreprise marocaine, une fois homologué par les autorités compétentes. Baptisé «SIRCOS» (Système Intelligent de Respiration 100% Made in Maroc,  12 Mai 2020), ce dispositif médical, parrainé par la Cosumar, autorise plusieurs modes de ventilation (contrôlée, assistée en pression et assistée contrôlée) répondant aux normes et aux exigences de sécurité et de performance (https://www.youtube.com/watch?v=HKam0Ojmapc ; https://leseco.ma/le-respirateur-artificiel-100-marocain-presente-a-casablanca/ ).

– Pr Hicham MEDROMI, Directeur de l’Ecole Nationale Supérieure d’Electricité et de Mécanique (ENSEM) (Ingénieur en Automatique, Robotique et Informatique Appliquée), est passionné par les nouvelles technologies. Il a lui-même à son actif vingt brevets d’Innovation et voit dans la pandémie actuelle l’opportunité appropriée pour que le Maroc puisse se mettre à fond dans la Recherche et le Développement et « Montrer enfin au monde ce que valent réellement nos compétences nationales » (https://www.maroc-hebdo.press.ma/ sircos-intelligent-marocain). Il dirige l’équipe de la FRSDISI ayant réalisé ce dispositif en collaboration avec une autre équipe de l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé (UM6SS) dirigée par le Pr Khalid EL YAMANI (Anesthésie-Réanimation et Médecine d’Urgence (https://lematin.ma/journal/2020/presentation-prototype-d-respirateur-intelligent-artificiel-100-marocain/337049.html ; Présentation du prototype d’un respirateur intelligent artificiel 100% marocain. LE MATIN 08 mai 2020).

*7.12 L’équipe composée de : Kabil ESSEFAR (Ingénieur, PhD), Othmane AIT AMI (Ingénieur Développement), Mouhsine LAKHDISSI (Ingénieur, PhD), coordinateur du projet MIDAD (Yassir GUELZIM (2020) « Mouhsine Lakhdissi rend le masque intelligent » Le Courrier de l’Atlas, L’Actualité du Maghreb en Europe du lundi 20 avril 2020 (https://www.lecourrierdelatlas.com/sciences-mouhsine-lakhdissi-rend-le-masque-intelligent-23802) et de Driss ELMERNISSI a inventé un masque intelligent de détection automatique à distance du Covid-19 (MIDAD) (http://www.maglor.fr/maglor/actualite/covid-19-midad-un-masque-connect%C3%A9-marocain-pour-lutter-contre-la-pand%C3%A9mie) (16/04/2020) ; (https://www.h24info.ma/maroc/maroc-invention-dun-masque-intelligent-de-detection-du-covid-19/ ).

*7.13 La Fondation MAScIR, basée à Rabat et disposant de ressources humaines de haut niveau et d’équipements de pointe est constituée de quatre plateformes technologiques : Nanotechnologies, Biotechnologies, Microélectronique et Photonique. Ces plateformes accueillent aujourd’hui 60 chercheurs et ingénieurs permanents et 32 étudiants doctorants, marocains et étrangers. Elle a déposé, en l’espace de 12 ans, 180 brevets avec des extensions au niveau régional africain, Elle a publié 650 articles scientifiques dans des revues à comité de lecture et a mené plus d’une centaine de projets en matière de recherche scientifique et de recherche appliquée. La Fondation (Plateforme Biotechnologie médicale) vient de concevoir (juin 2020) le premier kit, 100% marocain, de diagnostic du Covid-19, testé et validé par les Forces armées royales, la Gendarmerie royale ainsi que l’Institut Pasteur de Paris (Covid-19: MAScIR conçoit un kit de diagnostic 100% marocain (LesEcoma 01/06/2020 https://leseco.ma/covid-19-mascir-concoit-un-kit-de-diagnostic-100-marocain/ ). Ce test est caractérisé par sa spécificité, son haut degré de sensibilité et de fiabilité et par un coût maîtrisé (Coronavirus: Un kit de diagnostic 100% marocain voit le jour par Kenza ALAOUI, 02 juin 2020 (https://fr.machahid24.com/societe/12349.html). L’équipe du pôle Biotechnologie du centre MAScIR est constituée de 17 personnes essentiellement des chercheurs et des ingénieurs spécialisés en Biologie Moléculaire et Cellulaire, Virologie Moléculaire, Biochimie, Génétique Moléculaire et Immunologie selon Nawal CHRAIBI, Directrice générale de MAScIR (https://www.medias24.com/voici-tout-ce-qu-il-faut-savoir-sur-le-kit-de-diagnostic-du-covid-100-marocain-10821.html ). D’autres kits de diagnostic 100% marocains de MAScIR sont en voie d’être commercialisés par la startup Moldiaq. Les pathologies ciblées sont la Leucémie de type LMC, le Cancer du sein de type HER2, le plus prévalant au Maroc (ce kit mesure la quantité de la protéine HER2). Les autres kits concernent des Maladies Infectieuses comme la Tuberculose et l’Hépatite C (Kit quantifiant la charge virale) (MAScIR: Vers la commercialisation de kits de diagnostic du cancer 100% marocains par Yasmine Saih, 24 Avr 2019 (https://fr.hespress.com/66525-mascir-vers-la-commercialisation-de-kits-de-diagnostic-du-cancer-100-marocains.html ).

*8 L’intelligence de l’être découle de nombreux centres et organes, objet d’incarnations, facultés et capacités des cellules dans l’organisme. Dans ce système, l’intelligence est dépendante de l’ensemble de l’être vivant humain, entre autres, de ses organes comme de ses cellules au modèle d’ordre très évolué. La Science de l’être n’est autre que la Philosophie englobant l’Ontologie ou Signification de l’être et la Métaphysique en tant que réflexion philosophique ayant pour objet la connaissance rationnelle de la nature des choses (https://www.linternaute.fr/dictionnaire/fr/definition/metaphysique/). Pour le monde de demain, on sera amené à nous concentrer sur des objectifs fédérateurs pour économiser l’énergie, l’eau et les matières premières alimentaires et minières. De ce fait, l’innovation devra être pluridisciplinaire et plurielle, comme montré précédemment. Les gaz à effet de serre sont là pour attirer notre attention sur la forme d’habitation, le mode de déplacement, le type d’énergie répondant le mieux à nos besoins, les aliments  équilibrés respectant notre santé et notre  environnement, les objets facilitant nos activités de tous les jours mais sans nous exclure au point de nous dépersonnaliser.

En tant qu’ex-Professeur à l’IAV Hassan II (1971-2006) et en tant qu’ex-Editeur en Chef (avec 90 titres) et fondateur d’Actes Editions (1980 – 2006) avec deux revues (Actes de l’IAV Hassan II (1980-2006) et AgroVet Magazine (1990-1998)), en tant qu’auteur (avec 5 ouvrages dont quatre en Biochimie), co-éditeur de Proceedings et poète (avec un recueil chez Touguy à Paris et 328 poèmes publiés en ligne jusqu’à ce jour, Diplômé de l’Académie Européenne des Sciences, des Arts et des Lettres en 2018), chercheur en Enzymologie (Amylases ovine et de levure (Candida edax), Endo- et Exo-Inulinases, Invertase et Fructofuranosidases fongiques ; Lipase cameline ; Enzymes immobilisées ; Bioconversion de l’amidon ; Lysozyme de l’œuf) ; Micro-Algues ; Réutilisation des eaux usées ; Composition des aliments en aminio-acides ; Composition en acides gras de Lepidium sativum ; Variabilité électrophorétique des protéines non enzymatiques de sardine du Maroc ; Dépôt d’un brevet d’invention de la jante JAC en 1987 avec El Hassane Bourarach ; Découvreur d’une huître fossile déposée au Musée d’Erfoud), je peux témoigner que plusieurs parmi mes élèves (Ingénieurs Agronomes, Agricoles, Agroalimentaires, Vétérinaires, Diplômés d’Etudes Approfondies, Doctorants d’Etat), Lauréats de l’IAV Hassan II à Rabat, de l’ENA à Meknès, du Complexe Horticole à Ait Melloul Agadir, de la Faculté de Médecine Dentaire de Rabat et des Facultés des Sciences du Maroc, mais aussi d’Universités Etrangères (Marseille), ont réussi, Dieu Merci, à s’intégrer, haut la main, dans divers organismes aux niveaux national et international. D’où l’acquisition d’une expertise à l’échelle internationale. Preuve, si besoin est, que le Maroc dispose d’un grand potentiel de compétences, civiles et militaires, toutes disciplines confondues. Ne pouvant malheureusement pas citer tout le monde (que les autres parmi plus de douze mille lauréats auxquels j’ai contribué à leur formation en classe et/ou sur la paillasse m’excusent), je me contenterais de signaler certains seulement, comme :

*8.1 Feu Abdallah BAHA, Ministre d’Etat du 3 janvier 2012 au 7 décembre 2014, date de sa disparition par accident ferroviaire.

*8.2 Le Pr Abdelkader AMARA, Actuel Ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau.

*8.3 Le Pr Hammou OUHELLI, Vétérinaire, Dr d’Etat, Homme d’Etat (https://ecologie.ma/m-hammou-ouhali-nomme-secretaire-detat-charge-eaux-forets-portrait/ ).

*8.4 La Pre Malika KACHANI, Pre à l’IAV Hassan II est actuellement Professeure de Parasitologie au « College of Veterinary Medicine, Western University of Health Sciences, Pomona, California ». Elle a reçu le prix Harriet K. & Philip Pumerantz en août 2018 pour sa Direction et ses contributions exemplaires aux comités universitaires, aux communautés / sociétés locales et professionnelles, à l’élaboration et à la mise en œuvre de politiques et de programmes universitaires par le biais de rôles non administratifs et ayant un impact sur la qualité de l’université et démontrant un engagement envers des normes élevées de vie professionnelle.

*8.4 Le Pr Brahim HAFIDI, Directeur de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II-Complexe Horticole d’Agadir (1994-2013), Président du Conseil Régional du Souss-Massa-Drâa depuis 2009 et de l’Agence Nationale de Développement des Zones de l’Oasis et de l’Arganeraie (ANDZOA)( https://www.soussmassa.ma/fr/biographie ).

*8.5 Mr Mohammed EL GUERROUJ, Gouverneur de la Province d’El Jadida, lauréat de  l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II de Rabat, titulaire d’un diplôme d’agronomie approfondie de l’Institut National d’Agronomie de Paris-Grignon en France.

*8.6 Le Pr Ahmed TIBARY, DMV, MS, DSc, PhD, Dip. ACT (http://alpacacoalition.com/husbandry/bio-tibary/). Lauréat de l’IAV Hassan II au départ, Dr ès-Sciences (1988) de l’IAV Hassan II et  PhD (1989) en Thériogénologie de l’Université du Minnesota, il a été reconnu comme « Diplomate of the American College of Theriogenologists » en 1991. Il a consacré la majeure partie de sa carrière à l’enseignement et à la recherche appliquée sur les équidés, les ruminants et la thériogénologie des camélidés. Consultant vétérinaire international pour les écuries royales et les haras nationaux au Maroc et l’écurie d’Abu Dhabi (EAU), il a reçu plusieurs prix reconnaissant son excellence dans l’enseignement et la pratique clinique, notamment le « Norden Distinguished Teacher Award » (2001 et 2005), le prix du membre du corps professoral décerné par la « Washington State Veterinary Medical Association » (2003), le « WSU Veterinary Continuing Education Award » (2002) et le « Veterinary Achievement Award » décerné par l’ « Alpaca Research Foundation » (2007). Il a été nommé «Thériogénologue de l’année 2011» par l’ « American College of Theriogenologists ». Le Pr A. TIBARY a fourni des programmes de formation continue en médecine et chirurgie de la reproduction animale à grande échelle aux vétérinaires du monde entier. Il est l’auteur de plusieurs publications scientifiques, six livres (chez Actes Editions, Rabat) et plus de 130 chapitres de livres sur la reproduction des camélidés, des équidés et des ruminants. Le Dr Tibary a occupé plusieurs postes dans la direction de l’ACT (American College of Theriogenologists) et de la SFT (Society for Theriogenology, organization of veterinarians dedicated to animal reproduction). 

*8.7 Le Pr Lahsen ABABOUCH, IAV Hassan II, Expert à la FAO (Director, FAO Fisheries and Aquaculture Department), auteur de :

– Assurance de la qualité en industrie halieutique par Lahcen Ou Haddou ABABOUCH (1995). 214 p. Actes Editions, Collection Manuels Scientifiques et Techniques. ISBN 978-9981-801-12-7

– Développement de l’aquaculture: Défis et Promesses. Lahsen ABABOUCH, Conseiller Principal FAO/SIPPO/CNUCED. Aquaculture Durable dans la Zone COMHAFAT ; 10 – 12 Décembre 2018, M’diq, Maroc (https://www.comhafat.org/fr/files/actualites/doc_actualite_4230583.pdf ).

Il est bon de rappeler que la zone marine est de grande importance économique, puisqu’elle englobe l’Aquaculture comprenant la pisciculture, l’algoculture et l’ostréiculture, entre autres, la Livraison de Pétrole et de gaz, le  Tourisme, l’Exploitation minière (pétrole et gaz offshore), le dragage, le Câblage sous-marin, l’Éolien offshore, l’Énergie houlomotrice (des vagues) et marémotrice, la séquestration du Carbone, le Dessalement de l’eau de mer, le Transport de marchandises par cargos, les Croisières, bien sûr la Pêche et ses activités connexes.

*8.8 Le Pr Mohamed AIT KADI (Membre du Conseil d’Administration de l’Institut International de Recherche sur les Politiques Alimentaires et du Comité Consultatif du Forum Mondial de l’Agriculture, Vice-Président de l’Association Nationale des Améliorations Foncière, de l’Irrigation, du Drainage et de l’Environnement, Membre des comités de rédaction de la revue Hommes, Terre et Eau et de l’International Journal of Water Resources Development)(http://www.academie.hassan2.sciences.ma/ pdf/annuaire/annuaire _AITKADI2.pdf ), membre résident de l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques.

*8.9 Le Pr Mohammed SADIKI, Secrétaire général du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime du Maroc (https://www.iris-france.org/ chercheurs/mohammed-sadiki/  ).

*8.10 Les Pr Ahmed TIBARY (actuellement à l’Université de Washington) et Mohamed BAKKOURY ont publié les ouvrages suivants sur la Reproduction équine :

– A. Tibary & M. Bakkoury (Eds.) avec la collaboration de  Anouassi A., Mazouz A., Ouassat M. & Sghiri A. (1994) Reproduction équine : tome 1. La jument. In Manuels Scientifiques et Techniques, Actes Editions, Rabat, 438 p. ISBN 9981-801-05-4.

– A.Tibary & M. Bakkoury (Eds.) avec la collaboration de  Anouassi A., H’midouch A., Ouassat M., Sghiri A. & Tnibar M.A. (2005) Reproduction équine : tome 2. L’étalon. In Manuels Scientifiques et Techniques, Actes Editions, Rabat, 554 p. ISBN 9981-801-62-3.

– A.Tibary & M. Bakkoury (Eds.) avec la collaboration de  Anouassi A., Ouragh L. & Sghiri A. (2005) Reproduction équine : tome 3. Biotechnologies appliquées. In Manuels Scientifiques et Techniques, Actes Editions, Rabat, 532 p. ISBN 9981-801-63-1. 

*8.11 Les Pr A.Tibary & A. Sghiri (2012) avec la collaboration de L.K. Pearson & J.S. Rodriguez ont publié : Jument et Poulain : suivi de la gestion, du poulinage et du nouveau-né. Actes Editions, Rabat, 590 p. ISBN 9981-801-74-5. Pour cela, ils ont obtenu les distinctions suivantes :

– Pr A. Tibary & Pr A. Sghiri ont reçu, en 2015, le 1er Grand Prix Hassan II pour l’Invention et la Recherche dans le domaine Agricole.

– Pr Ahmed Tibary: « Bartlett Award for Lifetime Achievement in Theriogenology », Prix d’excellence pour l’ensemble de ses enseignements et recherches en reproduction animale. Ce prix a été décerné, au Lauréat, en 2019 à l’occasion de la conférence de la Society for Theriogenology, tenue à Savannah, Georgia, USA. (https://www.therio.org/page/ BartlettAwardPolicy ; https://www.therio.org/page/ 2019Bartlett ; https://www.therio.org/page/ BartlettAwardWinners

-2019 David E. Prix Bartlett Réalisations à vie : Félicitations au Dr. Ahmed Tibary.

*8.12 On trouve également les ouvrages suivants :

– Sur la thériogénologie caméline, en anglais et en couleurs : Ahmed TIBARY & Abdelhak ANOUASSI (1997) Theriogenology in Camelidae: Anatomy, Physiology, Pathology and Artificial Breeding. 489 p. Actes Editions, ISBN : 9981-801-32-1. Le chameau ou dromadaire étant adapté à un large éventail de conditions arides et semi-arides, la saisonnalité de la reproduction et l’interaction entre la lactation et la reproduction ont des mécanismes adaptatifs via l’expression des protéines de choc thermique chez ces animaux (Ahmed TIBARY & Khalid EL ALLALI (2020) Dromedary camel: A model of heat resistant livestock animal. June 2020. Theriogenology.(https://doi.org/10.1016/j.theriogenology.2020.05.046)

– Sur la reproduction des petits ruminants :

Ahmed TIBARY & Rachid BOUKHLIQ (Eds) avec la collaboration  de Khalid EL ALLALI  (2019) Reproduction des petits ruminants. Tome 1. Le mâle. Pharmavet Maroc. ISBN : 978-9920-37-501-6 (http://www.iav.ac.ma/wp-content/uploads/2019/ 10/ReproPR-1-male.pdf ).

*8.13 Le Pr Ismaïl BOUJENANE, né à Meknès en 1954, a reçu, en 1999, le Prix des Sciences et Technologies pour son ouvrage intitulé «Les ressources génétiques ovines au Maroc». Actes Editions, Rabat, Maroc, 136 p. ISBN: 9981-801-41-0. Il a aussi publié, entre autres :

– Boujenane Ismaïl (2002) Les races bovines au Maroc. Collection Scientifiques et Techniques ; Actes Editions, Rabat, 144 p. ISBN : 9981-801-52-6. Ce livre se veut un recueil de données générales sur ces races bovines marocaines, notamment en matière de reproduction, de production de lait et de viande.

– Boujenane Ismaïl (2003) L’agriculture à travers l’oraliture. Préface de Mohand LAENSER (ex Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural). Collection Agriculture et Humanisme, Actes Editions, 72 p. Rabat. ISBN : 9981-801-55-0.

– Boujenane Ismaïl (2005) L’élevage ovin en pratique. Collection Agriculture et Développement ; Actes Éditions, 116 p. Rabat. ISBN : 9981-801-66-6

– Les travaux scientifiques du Pr Ismaïl BOUJENANE à l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II à Rabat ont été également couronnés par le Grand Prix Hassan II pour l’invention et la recherche dans le domaine agricole pour la mise au point d’une nouvelle race ovine dite «DS» en 2005.

– Boujenane I. (2019) Effects of milking frequency on milk production and composition of holstein cows during their first three lactations. Iranian Journal of Applied Animal Science, March 2019. Vol. 9(1) : 25-29 (http://ijas.iaurasht.ac.ir/article_663528.html).

– Boujenane I. (2019) Effect of dry period length on milk production and composition in subsequent lactation of Holstein cows. Iranian Journal of Applied Animal Science. Vol. 9(2): 229-234. http://ijas.iaurasht.ac.ir/article_665328.html

– Ibnelbachyr Mustapha, Alouani Sanaa, Noutfia Younes, Boujenane Ismail (2019) Effet du sevrage précoce sur la croissance et la viabilité des chevreaux et sur la production laitière des chèvres de race Drâa. Rev. Mar. Sci. Agron. Vét. Vol. 7 (1): 143-148. https://www.agrimaroc.org/index.php/ Actes_IAVH2/article/view/672

– Machmoum M., Mezrour L., Boujenane I., Piro M. (2019) Morphologie comparative des chevaux Arabe de lignées égyptienne, polonaise et Desert Breed. Rev. Mar. Sci. Agron. Vét. Vol. 7 (1): 158-166. http://www.boujenane.com/phocadownload/machmoum_cheval%20arabe_2019.pdf

– Boujenane Ismaïl, El Khattaby Nadia, Laghouaouta Houda, Badaoui Bouabid, Piro Mohammed (2019) Morphological diversity of female camel (Camelus dromedarius) populations in Morocco. Tropical Animal Health and Production. DOI: 10.1007/s11250-019-01813-5. https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs11250-019-01813-5

*8.14 Feu Pr Ahmed ZAHOUR a été le lauréat du grand Prix du Maroc pour les Sciences et la Technologie, en 1993,  pour son ouvrage «Eléments d’amélioration génétique des plantes». Actes Editions, 1992 – 230 p. (http://www.agrimaroc.org/books/Zahour_elements _amelioration_genetique_plantes.pdf ).

*8.15 Le Pr El Hassan ABDENNEBI, né en 1958 à Taznakht (Ouarzazate), Enseignant-Chercheur de Pharmacie – Toxicologie à l’IAV Hassan II, a été Lauréat du prix de l’édition 2013 du Grand Prix Hassan II pour l’Invention et la Recherche dans le domaine Agricole, le 29 avril 2013 au SIAM à Meknès, pour son travail intitulé « Vers une solution au problème du darhmous : Fluorose chronique hydro-tellurique ». L’auteur traite le Darhmous chez les ruminants des régions phosphatières par l’incorporation dans leur alimentation de sulfates d’aluminium qui peuvent chélater le fluor. Il travaille sur ce thème initié, dès les années 80, par le Pr Dr Mimoun KESSABI (M. Kessabi, M. Khouzaimi, J.P. Braun & A. Hamliri (1984) Serum biochemical effects of fluoride on cattle in the Darmous area. Veterinary and human toxicology 25(6):403-6 · January 1984 ; El Hassane Abdennebi, R. Fandi & D. Lamnaouer (1995) Human fluorosis in Morocco: Analytical and clinical investigations. Veterinary and human toxicology 37(5):465-8 · November 1995). Récemment, le Pr El Hassane ABDENNEBI a publié :

Deux ouvrages intitulés :

– El Hassane ABDENNEBI (2006) Antibactériens en Médecine vétérinaire. 313 p. Actes Editions, Rabat. ISBN 9981-801-69-0, Préface du Pr Bernard.

– El Hassane ABDENNEBI & Abdelkader TALEB (2019) Plantes toxiques chez les animaux domestiques au Maroc. 281 p. Edition IAV Hassan II. ISBN 978-9954520-19-2.

*8.16 Pr Abdelkader TALEB (IAV Hassan II) est Lauréat du 2ème Grand Prix Hassan II en avril 2017 pour l’Invention et la Recherche dans le domaine Agricole, classe des Publications d’Ouvrages Scientifiques ou Techniques, pour son ouvrage intitulé « Guide des principales adventices des cultures du Maghreb (Maroc, Algérie et Tunisie)”. IAV Hassan II, 2016.

*8.17 Dr Bouazza KHERRATI (Vétérinaire et Président de la Fédération marocaine des droits du consommateur) a reçu en avril 2017, dans le cadre du 10ème Grand Prix Hassan II pour l’Invention et la Recherche dans le domaine Agricole, organisée dans le cadre de la 12ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM2017), le troisième prix pour son ouvrage intitulé « Qualité et salubrité des viandes blanches au Maroc. Le poulet de consommation de l’accouveur au consommateur (2013) Dr Bouazza KHERRATI. Editeur : Atlas Vétérinaire.

*8.18 Pr Jamal HOSSAINI-HILALI, Enseignant-Chercheur de physiologie animale à l’IAV Hassan-II de Rabat, a reçu le Prix Alexandre LIAUTARD, décerné, le 6/10/2016, par l’Académie nationale de médecine vétérinaire de France pour son dernier ouvrage  « Jamal Hossaini-Hilali préface de Claude Milhaud, membre émérite de l’Académie … (2015) Des vétérinaires au Maroc sous le Protectorat français. 192 p. Adrar Editions. Rabat. ISBN 978-9954-555-66-8.

*8.19 L’équipe composée des Pre Ouafaa FASSI FIHRI, Pr Mohammed BOSLIKHANE, Pre Ikhlass EL BERBRI, Dr Youssef LHOR (ONSSA), Dr Mehdi JMIAI (Vétérinaire praticien) et Dre Wissal MAHER (Biologiste) a obtenu le 1er Prix dans la classe des Sciences et Technologies Avancées du 11ème Grand Prix Hassan II pour l’Invention et la Recherche dans le domaine agricole, en marge du Salon International de l’Agriculture de Meknès le 19 Avril 2019. Le travail primé et intitulé : « Une expérience édifiante de 10 ans : lutte intégrée contre la rage au Maroc selon le concept One Health » consiste en une plateforme électronique accessible sur le site www.stoprage.org.

*8.20 Pr Bennasseur ALAOUI (IAV Hassan II) & Dr Salim KABBAJ (Green village), auteurs de l’ouvrage intitulé : « Salim Kabbaj  & Bennasseur Alaoui (2018) Les Filières Bio : enjeux et promesses pour le Maroc et l’Afrique. 227 p. Texte imprimé ISBN/ISSN/EAN : 978-99203-54660 » ont décroché le 1er Prix de la classe des publications d’Ouvrages Scientifiques ou Techniques dans le cadre du 11ème Grand Prix Hassan II pour l’Invention et la Recherche dans le domaine agricole,

*8.21 Pr Mohammed EL HOUADFI et Dre Chafiqa LOUTFI (Biopharma) ont reçu le 2ème Prix dans la classe des Inventions et Techniques pratiques dans le cadre du 11ème Grand Prix Hassan II pour l’Invention et la Recherche dans le domaine agricole, pour le Développement d’un vaccin contre l’Influenza aviaire faiblement pathogène de type H9N2 à partir d’un virus isolé au Maroc (http://www.iav.ac.ma/?page_id=2685 ).

*8.22 Dans le domaine philosophique, littéraire et des arts, bon nombre d’auteurs font honneur au Maroc sur la scène internationale. Je citerais, en guise d’hommage et de reconnaissance, quelques uns seulement. 

*8.22.1 Le professeur et philosophe TAHA Abderrahmane, natif d’El Jadida, que le Nouveau Magazine Littéraire de janvier 2019 recense parmi «les 35 penseurs qui influencent le monde, œuvre à ériger une modernité humaniste éthique sur la base éthique et les valeurs de la religion islamique et des traditions arabes. Taha Abderrahmane est l’un des principaux philosophes et penseurs les plus influents du monde arabo-islamique. La morale occupe une place extrêmement importante dans son œuvre à tel point qu’il propose de revoir la hiérarchie des finalités supérieures de l’islam (Al-Maqâcid) en donnant à la morale une place prépondérante et en l’intégrant comme source du droit musulman, ce qui est une première dans l’histoire de la pensée musulmane (https://www.mizane.info/autour-de-loeuvre-philosophique-singuliere-de-taha-abderrahmane/ « Autour de l’œuvre philosophique singulière de Taha Abderrahmane » par Mouhib JAROUI, 28/01/2019). Avec son concept de «Modernités Multiples», le philosophe marocain préfigure l’arrivée d’une pensée arabe fidèle à l’islam mais non passéiste (https://www.nouveau-magazine-litteraire.com/search/node/Taha  Taha Abderrahman Maroc, 1944. M. R. dans mensuel NML 13 daté de janvier 2019).

*8.22.2 Feu Mohammed Aziz LAHBABI, né le 25/12/1922 à Fès, mort le 23/8/1993 à Rabat. Philosophe marocain, nouvelliste et poète arabophone et francophone. Ses livres ont été traduits en plus de 30 langues. Professeur de Philosophie et Doyen de la Faculté des Lettres (Université Mohammed V de Rabat), il a été l’un des fondateurs de l’Union des Ecrivains Arabes du Maghreb et de la Revue Afaq (Horizons). Il a été nominé en 1987 pour le Prix Nobel de Littérature. Je retiens de lui, qu’Allah l’ait en Sa Sainte Miséricorde, la boutade « Où va-t-on ? », objet de colloques qu’il animait vers la fin de sa vie.

*8.23 Feu Fquih Mohamed BINEBINE, Savant (« Aâlim »), érudit et poète arabophone maîtrisant le français, le berbère et l’hébreu. Caractérisé par une mémoire exceptionnelle et une mine de culture, il a été bouffon de Feu S.M. Hassan II pendant une trentaine d’années. Bon vivant, cet homme a côtoyé les grands de ce temps avec grâce, poésie, humour, extase mystique et hospitalité. La vaste érudition de Feu Haj Mohamed Binebine dans les domaines du Fikh, de la littérature et des arts de la poésie arabe et marocaine, son talent dans la conviction des autres et son amabilité étaient exemplaires. Une semaine avant son décès, nous (sa nièce étant mon épouse et moi-même) avons eu le plaisir de l’entendre déclamer quelques vers datant de 1930 du Poète Mohamed Ben Brahim de la ville ocre et raconter l’anecdote d’un de ses maîtres avec le « Tben » ou paille. De 1969 à sa mort en 2008, les moments passés avec cet homme d’éloquence exceptionnelle ont été pour moi et mon épouse un réel plaisir gravé à jamais dans nos mémoires. Je renvoie mes aimables lecteurs au livre de Mahi BINEBINE, Le Fou du roi, 2017, Stock, 176 p. pour apprendre davantage sur cet homme qui adorait voir ses tables à manger bien garnies et variées avec autour d’elles des sièges bien occupés à tel point qu’à Marrakech, il louait quelqu’un au mois pour venir manger et lui tenir bonne compagnie. Il laisse derrière des enfants qui perpétuent la culture et le savoir.

*8.24 Pr Ahmed-Chouqui BINEBINE, Directeur de la Bibliothèque Royale à Rabat, auteur de :

– « Diwane du Poète de la ville ocre Mohamed Ben Brahim (en Arabe).Imprimerie Najah Al Jadida, Casablabca, 520 p. ISBN 9981-905-33-X dont voici la traduction d’un de ses vers, page 119 : « L’écriture m’ennuie depuis longtemps, j’ai joué, mais je ne la supporterai plus ». C’est le sentiment de celui qui s’exhibe devant un aveugle ou celui qui chante à côté d’un sourd.

– « Histoire des bibliothèques au Maroc ». Editions & Impressions Bouregreg, Rabat, 2015, ISBN 978-9954-36-701-8, 255 p. Selon l’auteur, la bibliothèque est l’Institution gardienne des Civilisations. Mais encore faut-il qu’il y ait des lecteurs et des auteurs qui y déposent le fruit de leur contribution. Le Prophète Sidna Mohammed (Que la Prière et la Paix soient sur Lui) déploya beaucoup d’efforts pour répandre l’instruction et la science parmi son peuple. La mosquée fut alors un lieu de culte et de prières mais aussi un conservatoire en tant qu’école. Malheureusement, bon nombre de manuscrits à haute valeur historique sont encore détenus par certains lettrés et/ou illettrés comme gage de fierté familiale ou autre. Victimes de bibliotaphes ou cacheurs de livres, ces documents n’atteindront probablement jamais les lecteurs « assidus » des bibliothèques ou « Khizanas » publiques ou privées, sans compter le risque éventuel de destruction par les insectes, l’humidité, le feu ou le vol.

*8.25 Mahi BINEBINE, né à Marrakech en 1959 (https://www.amazon.fr/Livres-Mahi-Binebine/s?rh=n%3A301061%2Cp_27%3AMahi+Binebine). Ses tableaux font partie de la collection permanente du Musée « Guggenheim » de New York. Une douzaine de ses romans ont été traduits en plusieurs langues. L’artiste et écrivain a également créé quelques centres culturels au Maroc (Casablanca, Agadir, Tanger, Marrakech, fès), après le succès de son roman «Les étoiles de Sidi Moumen» porté à l’écran par son associé le réalisateur Nabil AYOUCHE. Ses ouvrages, « Cannibales » (1999), « Pollens » (2001), publiés chez Fayard, ont reçu le prix de l’amitié franco-arabe. Son premier roman, « Le Sommeil de l’esclave » (Stock, 1992), a obtenu le prix Méditerranée. En 2010, il a reçu le prix du Roman arabe pour « Les Étoiles de Sidi Moumen ». Lauréat du Prix de la Mamounia, le 21/12/2010, il est lauréat, dans le secteur de la culture, du Trophée de la Diplomatie publique remis à Rabat, pour sa contribution au rayonnement du Maroc à l’étranger, en novembre 2011 (https://www.maghress.com/fr/letemps/2461). Mahi Binebine vient d’être couronné du Prix Méditerranée 2020 pour son roman « Rue du pardon, paru le 9/5/2019, 160 p. Editions Stock. EAN : 9782234087590. Cette ode au féminisme des Marocaines à la recherche de modernit et de liberté (https://leseco.ma/mahi-binebine-laureat-du-prix-mediterranee-2020/ https://www.editions-stock.fr/livres/la-bleue/rue-du-pardon-9782234087590 ).

*8.26 Dr Elkhalil BINEBINE, Vice-président / cofondateur de « Vickers Venture Partners ». Cette Société réalise des investissements en capital-risque en Asie  (https://www.bloomberg.com/profile/person/17906057). Il s’intéresse aux médicaments innovants émergeants dans les sciences de la vie. Cependant, obtenir ces médicaments au bon endroit dans le corps et à la bonne dose reste extrêmement difficile. Les nouveaux médicaments qui pourraient bientôt voir le jour s’adonneraient non pas à l’inhibition de récepteurs spécifiques mais à l’activation « naturelle » de la dégradation des protéines problématiques elles-mêmes. En activant artificiellement les mécanismes naturels de la cellule, on pourra détruire les protéines endommagées et cibler les protéines posant problème (https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/ medicaments-medicaments-approche-inedite-cible-degradation-proteines-77364/ ).

*8.27 Aziz BINEBINE, Né en 1946 à Marrakech, publie « Taz Ma Mort. Dix-huit ans dans le bagne de Hassan II» chez Denoël en mars 2009. C’est sa brique dans l’édifice de la littérature carcérale universelle (https://livre.fnac.com/a2523646/Aziz-Binebine-Tazmamort-recit ; http://www.bibliomonde.com/auteur/aziz-binebine-2981.html).

*8.28 Les sœurs  Ilham, Leila & Touria BINEBINE (https://www.solidarum.org/culture-et-savoirs/au-maroc-communaute-de-femmes-qui-s-entraident ) ont donné à l’art de l’entraide ses lettres de noblesse avec la collaboration et l’aide de leur fratrie.

*8.29 Feu Mohamed BINEBINE a laissé également un Ministre plénipotentiaire à l’Ambassade du Maroc à Paris, à savoir son fils Mohamed Najib BINEBINE.

*8.30 Leila SLIMANI, née à Rabat en octobre 1981 (prix Goncourt 2016), est journaliste et femme de lettres franco-marocaine (https://www.fnac.com/Leila-Slimani/ia3015455/bio ). Son dernier roman s’intitule : « Le pays des autres. Leïla Slimani (5 mars 2020). Gallimard. ISBN 2072887992. Tous les personnages de ce roman vivent dans « le pays des autres » qu’il s’agisse des colons français ou des marocains autochtones, des soldats ou des paysans du bled ou des exilés. Les femmes, surtout, vivent dans le pays de leurs hommes et doivent sans cesse lutter pour leur émancipation.

*8.31 Pr Fouad LAROUI, né à Oujda en 1958, est Maroco-Néerlandais d’expression française – majoritairement – et néerlandaise, économiste, écrivain, ingénieur de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées de Paris (France), docteur en sciences économiques (Royaume-Uni). Il part vivre à Amsterdam où il enseigne l’économétrie puis les sciences de l’environnement à l’Université. En parallèle, il se consacre à l’écriture (https://www.lisez.com/auteur/fouad-laroui/35977 ). En mai 2013, Fouad LAROUI a reçu le prix Goncourt de la nouvelle pour « L’Étrange Affaire du pantalon de Dassoukine ». (https://www.google.com/search?q=Fouad+LAROUI%2C+Prix&oq= Fouad+LAROUI% ). Le Grand Prix Jean-Giono lui a été décerné, le jeudi 16 octobre 2014, pour son roman «Les tribulations du dernier Sijilmassi» Roman, 342 p. Editions Julliard (https://eljadidasat.info/index.php/115-art-a-culture/985-le-grand-prix-jean-giono-pour-fouad-laroui). Son dernier livre s’intitule : Espaces littéraires. B2 – Une année chez les Français: Lektüre (Allemand) Broché (1 mars 2020) de Fouad LAROUI, Silvia MELO-PFEIFER & Julia ROSEN (Sous la direction de Otto-Michael BLUME). 312 p. Langue : Français, Allemand. ISBN-10 : 306121545X

*8.32 Tahar BENJELLOUN, écrivain, poète et peintre Franco-Marocain, né à Fès (Maroc) en Décembre 1944, ayant reçu plusieurs prix :

+1976 : prix de l’amitié franco-arabe pour « Les amandiers sont morts de leurs blessures ».

+1987 : prix Goncourt pour « La Nuit sacrée » 1997 (Seuil).

+juin 2004 : prix IMPAC, reçu à Dublin, décerné par un jury international après une sélection faite par 162 bibliothèques et librairies anglo-saxonnes pour « Cette aveuglante absence de lumière » 2001 (Seuil).

+2005 : prix Ulysse pour l’ensemble de son œuvre.

+20 juillet 2010 : prix international de poésie Argana, décerné par la Maison de poésie du Maroc.

+21 juin 2011 : prix de la paix Erich-Maria-Remarque pour son essai « L’Étincelle – Révolte dans les pays arabes » 2011 (Gallimard). En outre, il lui a été décerné le titre de :

+ Docteur honoris causa de l’université catholique de Louvain (1993)

+ Docteur honoris causa de l’université de Montréal (2008).

+ L’astéroïde (29449) Taharbenjelloun a été nommé en son honneur (https://www.academiegoncourt.com/tahar-beh-jelloun .

Dans son dernier recueil de poèmes « Douleur et lumière du monde » Tahar Ben Jelloun (11 avril 2019) 132 p. Gallimard. ISBN 2072847451, l’auteur dévoile sa vision du monde contemporain dans toute sa richesse et sa complexité. Le monde, l’humanité, le mystère, la lumière,…, nous saisissent tellement est cruelle la vérité. Le lecteur est invité à « Vivre en habitant la lumière de l’enfance » et à « Résister, sans jamais s’habituer, à la douleur du monde ».

*8.33 Pr Mohamed TOZY, docteur d’Etat, professeur de science politique à l’Université Hassan II, chercheur associé à l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II et expert consultant auprès d’organismes internationaux. Politologue et anthropologue, il est actuellement professeur des universités à l’Université de Provence et chercheur au laboratoire méditerranéen de Sociologie (MMSH). Ses nombreuses publications portent sur les rapports entre le politique et le religieux, les intellectuels et l’islam, le changement politique au Maghreb. Parmi ses travaux, on peut citer :

*8.33.1 Michel PERALDI & Mohamed TOZY (2011) Casablanca – Figures et scènes métropolitaines. 365 p. Edition Karthala (1/2/2011) ISBN 978-2-8111-0456-6. Les auteurs notent qu’à la différence de la Chicago de l’ère industrielle, Casablanca n’a pas été envahie par des « migrants » venus de loin. Ce sont les paysans qui l’ont peuplée et qui l’ont, en quelque sorte, réinventée. De ce fait, du point de vue anthropologique, quel travail fait la ville sur ces paysans ? Comment en a-t-elle  fait des citadins ? Alors, comment se transmettent les compétences urbaines, les codes et les routines d’une urbanité réinventée ? Bref que dire du chaos apparent de Casablanca?

*8.33.2 Mohammed EL AYADI, Hassan RACHIK & Mohamed TOZY (2013) L’Islam au quotidien – Enquête sur les valeurs et les pratiques religieuses au Maroc. 352 p. Editions La Croisée des Chemins (3 avril 2013).ISBN 978-9954-1-0429-3. Notons que Pr Mohammed El Ayadi est historien et sociologue (Université Hassan II, Casablanca) et Pr Hassan Rachik est anthropologue (Université Hassan II, Casablanca).

*8.33.3 Irene BONO, Béatrice HIBOU, Hamza MEDDEB & Mohamed TOZY (2015) L’Etat d’injustice au Maghreb – Maroc et Tunisie. 442 p. Edition Karthala (22/10/2015). Collection Recherches internationales. ISBN 978-2-8111-1517-3. Cet ouvrage est le fruit d’une réflexion collective et d’un travail de terrain au long cours, Il repense le politique en dehors de l’incontinence verbale exaltant (ou disqualifiant) les Printemps arabes en replaçant ces derniers dans leur profondeur historique, à la confluence de la sociologie politique et de l’anthropologie.

*8.33.4 Dionigi ALBERA, Maryline CRIVELLO & Mohamed TOZY Avec la collaboration de Gisèle SEIMANDI (Collectif) (2016) Dictionnaire de la Méditerranée. 1696 p. ISBN 978-2-330-06466-2. Actes Sud (Sciences humaines) ; Coédition Maison méditerranéenne des sciences de l’homme Cet ouvrage associe toutes les disciplines des sciences humaines et sociales. Il dresse l’état des lieux des connaissances actuelles et met l’accent sur la diversité des perceptions et des contextes, ainsi que sur les mouvements et les champs de réflexions en construction.

*8.34 La Fondation Mahmoud Darwich a décerné le Prix « Mahmoud Darwich de la Culture et la créativité », pour l’année 2020, à trois lauréats, à savoir, le penseur américain Noam CHOMSKY, le poète et traducteur marocain Abdellatif LAÂBI (né en 1942 à Fès) ainsi qu’au chercheur et poète palestinien Zakaria MOHAMED.

*8.35 Mohamed MELEHI, Né en 1936 à Asilah, artiste-peintre, fondateur majeur de l’art moderne au Maroc, au parcours riche de rencontres capitales et novatrices. (https://www.lifeismorocco.com/mohamed-melehi-artiste-peintre-precurseur-art-moderne-au-maroc/). En partant de son style, le « Melehisme », l’art trouve une issue sociale en créant en 1978 avec Mr Mohamed BENAISSA, Ancien Ministre des Affaires Etrangères du Maroc, le Festival d’Asilah, qui donne à la cité une dimension internationale de la culture et des arts (https://www.lifeismorocco.com/mohamed-melehi-artiste-peintre-precurseur-art-moderne-au-maroc/ ).

*8.36 Pr Abdelrhafour TANTAOUI ELARAKI, né le 27 avril 1948 à Settat, Dr d’Etat ès-Sciences, Microbiologiste à l’IAV Hassan II de Rabat, est, (Sous le nom de Abdelrhafour Elaraki ou Abdelrhafour Tantaoui Elaraki), auteur de :

– TANTAOUI-ELARAKI A. (2014) Les mycotoxines : production, transfert et persistance dans les denrées alimentaires ; perspective marocaine. Editions Fenex, Témara. 108 p. 

– ELARAKI A. (2013) Le Coran lu par un scientifique : Lecture critique des publications sur les miracles scientifiques du Coran. Editions Fenex, Témara. 314 p.

– ELARAKI A. (2014) Le coran arithmétique : Lecture critique des publications sur les miracles numériques du Coran. Editions Fenex, Témara. 172 p. ISBN : 9789954344866 (http://opac.uh2c.ac.ma/cgi-bin/koha/opac-search.pl?q=au:%C2%98El%C2%9Caraki%20Abdelrhafour ),  

– ELARAKI A. (2017) Du néant … à Adam : le Coran n’est pas contre la théorie de l’évolution, mais … Edition Fenex. 214 p.

ضبط المفاهيم وتفادي الأخطاء في الإعجازين العلمي والعددي، سلسلة الإعجاز العلمي والعددي في القرآن الكريم (الجزء الأول)، فينيكس للنشر، 2017 (98 صفحة) Abdelrhafour Elaraki

الإعجاز العلمي في الكون، سلسلة الإعجاز العلمي والعددي في القرآن الكريم (الجزء الثاني)، فينيكس للنشر، 2017 (120صف Abdelrhafour Elaraki (حة)

من العدم … إلى آدم، القرآن لا يتعارض مع نظرية التطور، لكن …، فينيكس للنشر، 2017 (262 صفحة

Abdelrhafour Elaraki

– Mais aussi des ouvrages littéraires comme :

– Abdelrhafour Elaraki (1998) Alternaria. Roman (français), 240 p. Editions Le Fennec (1 février 1998). ISBN-13 : 978-9981838727

– Abdelrhafour Elaraki (2008) Le cafard à l’orange. Roman 276 p. Éditions EDDIF (Casablanca, Maroc) (6 avril 2008) ISBN-13 : 978-2908801286

– Abdelrhafour Elaraki (2012) Rencontre au sommet. Roman. Editions La Porte. 172 p.

– Abdelrhafour Elaraki (2014) Bonnes à tout taire. Roman, Editions Fenex. Témara. 142 p.

*8.37 Pr Najib AKESBI, né le 5 août 1952 à Fès, Dr d’Etat ès-Sciences Economiques, Economiste à l’IAV Hassan II, auteur de plusieurs publications dont « L’impôt, l’état, et l’ajustement » Section « Economie et développement ». Akesbi Najib. Edité par Actes Editions, Rabat 1993. Quant à sa doctrine, la crise du Coronavirus lui donne raison face à l’effondrement de l’hyperpuissance du marché. https://www.medias24.com/comment-redemarrer-l-economie-la-recette-de-l-economiste-najib-akesbi-9753.html.

*8.38 Pr Younes SEKKOURI, Directeur de l’Executive MBA de la Business school de l’école des Ponts à Casablanca, dit, lui aussi, que « Le Maroc doit disposer de sa propre doctrine pour sortir de la crise»( https://www.medias24.com/younes-sekkouri-le-maroc-doit-batir-son-propre-referentiel-de-relance-10380.html )

*8.39 Pr Abdallah HAMMOUDI, Anthropologue à l’IAV Hassan II de Rabat de 1972 à 1989, compagnon de route de Feu Paul Pascon et du Pr Mohamed TOZY. Le Pr HAMMOUDI enseigne, depuis 1990, l’Anthropologie à l’université de Princeton (États-Unis). Il dirige l’Institut des études transrégionales (1994-2004) dans la même université. Il est l’auteur, entre autres, de :

– La Victime et ses masques, Seuil, 1988.

– Master and Disciple : The Cultural Foundation of Moroccan Authoritarianism, The University of Chicago Press, 1997.

– Maîtres et disciples. Genèse et fondements des pouvoirs autoritaires dans les sociétés arabes, Essai d’anthropologie politique de Abdellah Hammoudi (2001) Editeur Maisonneuve Et Larose, 277 p.

– Une saison à La Mecque. Récit de pèlerinage (2005) Le Seuil, 324 p. de Abdellah Hammoudi  (https://www.amazon.fr/Livres-Abdellah-Hammoudi/s?rh=n%3A301061%2Cp_27%3AAbdellah+Hammoudi .

*8.40 Pr Allal DAKAK, DVM, PhD, DiplEVP, Pr de Parasitologie et Maladies parasitaires à l’IAV Hassan II de Rabat (Membre de l’Académie vétérinaire et Membre correspondant de l’Académie de Médecine de France). 

*8.41 Dre Maria ZAKI, née le 6 décembre 1964 à El Jadida, Dr Sci., Poètesse, écrivaine (https://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=auteurs&obj=artiste&no=18824 ; https://poesie.webnet.fr/vospoemes/Poemes/maria_zaki), a reçu le Prix Gros Sel du public 2009, le Prix Naji Naaman de Créativité 2013, le Prix de la Société des Ecrivains Valaisans 2013, le Prix du Bureau Culturel de l’Ambassade d’Egypte à Paris – UNESCO 2015 et le Prix Européen Francophone Charles Carrère 2019.

*8.42 Dr Khadija MOUSSAYER, Phd, Spécialiste en Médecine interne et en gériatrie et Présidente de l’Alliance Maladies Rares Maroc (AMRM) depuis 2017. Présidente d’AMMAIS (Association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques).

*8.43 Youssouf Amine ELALAMY, né en 1961 à Larache, auteur d’une douzaine de romans, reçoit le Prix Orange du livre en Afrique pour la 2ème édition en 2020 (https://www.jeuneafrique.com/994159/culture/le-marocain-youssouf-amine-elalamy-recoit-le-prix-orange-du-livre-en-afrique/ ). Le Prix Orange du Livre en Afrique francophone répond à la volonté de la Fondation Orange d’œuvrer pour la promotion des talents littéraires africains et de l’édition locale africaine.

Le train de la bio-société et/ou de la société du Savoir étant en marche depuis belle lurette, les Marocains sont capables d’être parmi les catalyseurs de cette dynamique essentielle au nouveau développement auquel nous aspirons tous. Voici quelques exemples.

*8.44 Pr Dr Moncef SLAOUI, né le 17 juillet 1959 à Agadir, est au devant de la scène mondiale pour la fabrication d’un vaccin anti-Corona aux USA dans le cadre de l’«Opération Warp Speed» (https://m.le360.ma/societe/le-marocain-moncef-slaoui-charge-par-le-president-trump-de-developper-un-vaccin-contre-le-covid-19-215241 ).

*8.45 Pr Younes SMANI, né à Meknès en 1979, est également sur le front du Covid-19 en Espagne (https://leseco.ma/younes-smani-un-chercheur-marocain-sur-le-front-du-covid-19/ ). La thèse de Younes SMANI sous la direction de Béatrice Faivre – Nancy 1 (2006) a porté sur l’« Etude des interactions de l’hémoglobine sur les mécanismes de régulation de la réactivité vasculaire » (http://www.theses.fr/12205220X ). Mais dans ses recherches récentes, Dr Younes SMANI inclut les infections nosocomiales à résistance aux antimicrobiens de la pathogenèse bactérienne. Parmi ses publications, on note entre autres :

– « Role of OmpA in the multidrug resistance phenotype of Acinetobacter baumannii. Y Smani, A Fàbrega, I Roca, V Sánchez-Encinales, J Vila, J Pachón. Antimicrobial agents and chemotherapy (2014) 58 (3) : 1806-1808 ».

Pour l’anecdote, les infections nosocomiales multirésistantes, je les ai connues et vécues à deux reprises, à Rabat, en tant que patient à l’Hôpital Ibn Sina en 1976 pour l’extraction d’un calcul rénal et à la Polyclinique Ryad en 2019 pour une prostatectomie. Ceci veut dire que les désinfections des structures hospitalières laissent à désirer. Avec la crise du Covid-19, serait-on en mesure de maîtriser, à tous les coups, la situation dans le futur ? Prise au sérieux, la question pourrait entraver la bonne marche de plusieurs services hospitaliers !

*8.46 Dr Samir MACHOUR, né à Rabat, est diplômé de l’Université Harvard et de la Harvard Kennedy School of Government. Il a été récemment nommé Senior vice-président et Patron de la Qualité du Samsung Biologics en Corée du Sud. Avec un parcours atypique et remarquable, il a occupé pendant plus de 30 ans d’importants postes de responsabilité au sein des plus grandes firmes pharmaceutiques mondiales, de la biotechnologie ou du MedTeck, sans oublier GSK, Johnson and Johnson, Pfizer et Becton Dickinson avant de rejoindre Samsung Biologics, Il est également le fondateur d’Executives Without Borders, l’une des plus grandes organisations à but non lucratif au monde connectant les milieux industriels avec les associations à but non lucratif (https://www.mediamarketing.ma/article/ZBAZZHHP/ nomination_samir_machour_nouveau_senior_vice_praesident _de_samsung_biologics.html ).

*9  Dans cette aimance, entre amour et amitié, envers les autres, la relation se mêle de ferveur, voire de passion dans le respect total et mutuel. On a l’impression de voler sans ailes vers la sagesse providentielle. D’ailleurs,  le savant Hassan ELBASRI, qu’Allah ait son âme en Sa Sainte Miséricorde, disait que l’Ami Fidèle est une lampe dont la lumière n’est perceptible que lors des ténèbres. Dans le contexte des RENCONTRES (cas d’un souk ou d’un moussem), l’éducation, la sagesse, la clairvoyance, le courage, l’organisation et l’engagement honnête et sincère donnent à la parole d’Homme un pesant d’or pouvant dispenser occasionnellement d’un écrit, dans quelques cas, bien sûr. En redonnant la Parole au corps et surtout à l’esprit, on s’apaise du fait qu’on contrôle mieux son instinct et ses pulsions naturelles. Alors, bien des désastres peuvent être évités. A ce propos, l’Etat devrait aussi songer à instaurer une taxe sur les poubelles contenant de la nourriture pour inciter les gens à les recycler avant de les jeter bêtement ! En outre, sachant que l’eau est devenue une denrée rare, j’invite les agronomes, les vétérinaires et surtout les économistes à raisonner en fonction de l’eau (M. Ettalibi, Eau et Capital humain, Edition Adrar, Rabat, 2015) et à parler de productivité, c’est-à-dire de rendement (poids/hectare) par rapport à l’eau (poids/hectare * litre). J’attire aussi l’attention des collègues des collèges à bien inculquer la notion des « Fractions » aux élèves pour bien les préparer à une bonne intégration à l’âge adulte. Le partage de l’héritage n’est-il pas une affaire qui nécessite la maîtrise des fractions ? En outre, dans le cadre des traitements médicaux ou phytosanitaires, la procédure de dilution, basée également sur un fractionnement, est d’une extrême importance, car tout excès est nocif.

*10 Quand le choc ou la peur, (et surtout la panique avec désordre pouvant causer des accidents), s’installe, il est souvent facile d’imposer des mesures non acceptables autrement. Ce sont les moteurs du capitalisme du désastre qui sont  à l’origine de toutes les crises où on ne distingue plus entre le mal et le remède. Le coût humain est très lourd au vu du nombre sans cesse croissant de chômeurs, de pauvres, de démunis et de relégués aux calendes grecques. D’où la multiplication des moyens de surveillance (informateurs, portables, caméras de surveillance, drones, marqueurs de la population via des vaccins à implants mouchards, …). Même si elle tire de grands bénéfices, l’Industrie du désastre restera très discrète. Plus grave, l’apartheid   du  désastre  ne tardera pas à se montrer dans certaines villes (Voir ce qui se passe aux USA). D’ailleurs, Israël est considéré comme État d’apartheid du désastre permanent selon Naomi KLEIN (2019) La stratégie du choc, la montée d’un capitalisme du désastre. Essai traduit de l’anglais (Canada) par Lori Saint-Martin et Paul Gagné. Liméac/Actes Sud. 407 p. (http://anthropopedagogie.com/wp-content/uploads/ 2019/01/La-strategie-du-choc-Naomi-Klein1.pdf . « Semer le choc et l’effroi engendre des peurs, des dangers et des destructions incompréhensibles pour certains éléments ou secteurs de la société à l’origine de la menace, ses dirigeants ou les citoyens en général. La nature, sous forme de tornades, d’ouragans, de tremblements de terre, d’inondations, d’incendies incontrôlés, de famines et de maladies, peut provoquer le choc et l’effroi » (Shock and Awe. Achieving Rapid Dominance, doctrine militaire établie pour la guerre des États-Unis en Irak).

*11Le pain traditionnel au levain était un aliment de base de plusieurs générations dans le monde. Le levain est constitué d’un complexe associant bactéries lactiques, levures et moisissures. Cette flore microbienne est totalement dépendante du milieu où elle a été préparée. Elle est appelée à déborder car elle fermente en libérant du CO2, via la fermentation alcoolique en l’absence d’oxygène, d’où la panification. Chaque douar avait son levain avec son goût spécifique. En le prêtant facilement, le levain marque un certain paternalisme ou couverture protective ou « Lemmah », terme qui viendrait de « Bethléem » qui signifie, en hébreu, la « Maison du Pain » (Beth = Bait = maison, Léem = pain)  (Jean-Marc Dupuis (2020) Existe-t-il encore du vrai bon pain ? PureSanté news@mail.puresante.info 30 mai 2020). Le levain dénote un esprit de cohérence, de cohésion, d’entraide et de synergie entre la population. Cela sous-entend la mise en commun d’efforts qu’on peut appeler en arabe « Talahoum », le levain étant le symbole de l’apport d’un certain bien-être partageable avec amabilité. Avec les problèmes de santé des intestins dus au gluten de farines et de lectines des légumineuses, le pain de boulangerie est remis en cause. La résolution de cette question sera, à mon sens, salutaire pour les maladies diabétiques, intestinales, cardio-vasculaires, rénales, oculaires, neuro-dégénératives,… 

*12 En fait, il s’agit d’un rameau d’olivier (Olea Europaea) greffé sur des oléastres (Olea Sylvestris) ou oliviers sauvages dits «Zaytoun Beldi » ou « Jabbouj » souvent centenaires (Touriya BELAICHE, Abdelouafi IBRAHIMY & Françoise LERICHE (2015) Le processus de labellisation de l’Appellation d’Origine Protégée « Huile d’olive Bni Arouss ». Alternatives Rurales. Vol. 1 (3) ; 91-101. (http://alternatives-rurales.org/wpcontent/ uploads/Numero3/AltRur3PdfComplet.pdf. L’huile de drupe d’oléastre a des vertus plurielles, prise par absorption, par onction ou par inoculation. C’est un anti-infectieux agissant contre plusieurs maladies. L’huile d’olive (huile de drupe d’olivier) permet aussi le traitement de diverses affections et notamment le soin du retour veineux via quelques gouttes dans le nombril. En outre, l’huile d’olive est utilisée en cuisine, en pharmacie, en médecine, dans la fabrication de savon, sans oublier sa richesse en vitamines liposolubles comme la vitamine A, indispensable à la vision, la vitamine D, facilitant l’absorption du calcium, la vitamine E, au rôle antioxydant, et la vitamine K, intervenant dans le mécanisme de la coagulation du sang.

*13 Les rencontres constituent des tournants marquants dans la vie d’un Homme et/ou d’une Femme, bref des êtres ! Cela peut aboutir à l’intimité par un mariage ou à l’universalité via la préparation d’une thèse sous la direction d’un Maître ou à la défense d’une même cause comme lors de la Marche Verte ! A l’inverse, durant la récente période de confinement contre le covid-19, le port du masque et la désinfection sont des règles de protection de base vis-à-vis d’autrui. Même si les décisions de santé publique sont difficiles à prendre à propos de la bavette, d’habitude, le masque porté est invisible, hypocrisie oblige. Aujourd’hui, la télépathie semble prendre le relai des messages oraux et/ou écrits via la sensibilité humaine, dans la mesure du possible. Car, ne dit-on pas qu’il y a des gestes qui rapprochent et qui sauvent ? (http://les.secrets.demma.over-blog.com/article-attention-les-gestes-parlent-pour-nous-58013756.html ). De ce fait, les rencontres constituent la première démarche. Selon Yvan MUDRY, la Pensée et la Parole devraient toujours accorder une place à Autrui. Le face-à-face avec Autrui suppose que chacun a droit à des égards (Yvan MURAY (2005) Mots qui tuent, Mots qui sauvent. Editions Labor & Fides. ISBN 2-8309-1162-8). Mieux encore, les rencontres peuvent être considérées comme une sorte de « pollinisation inter-individuelle » ou « greffe magique » dont l’effet initiateur et synergique est très bénéfique pour la paire, le groupe ou la société. Ceci va dans le même sens que la « Réparation des torts », à la base de la justice sociale, préconisée par la communauté (Comité des sages), c’est-à-dire les Maîtres Penseurs, parmi nos Ancêtres.

Dans le cadre des rencontres dyadiques, l’entretien oral a lieu entre l’orateur et l’auditeur. Il y a une complémentation. C’est le cas lors des dépôts de candidature pour briguer un poste, des défenses de thèses devant un jury, des transactions commerciales ou autres, en l’absence ou en présence d’un notaire, d’un avocat, d’une autorité administrative ou judiciaire ou d’une audience publique. Toutefois, les rencontres actuelles sont de plus en plus virtuelles. Alors, vers quoi se dirige-t-on sans chaleur humaine ? Nos penseurs et philosophes auront certainement du pain sur la planche ! Aux philosophes et aux théologiens érudits de semer les bonnes graines de l’émancipation humaine à la Lumière naturelle sans avoir besoin de combines artificielles !

*14 Hélas ! L’intelligence artificielle avec les robots, les drones,…, empiète déjà dans notre jardin et notre chasse « anciennement » gardée et actuellement espionnée ou soupçonnée d’après certains critères ! Saura-t-on sauver la face et garder la tête haute ? Où est passée notre célébrité ? Autrement dit, à quand sera programmé le jet de l’éponge ? Aura-t-on le droit de plier bagage ? Pourra-t-on retirer nos billes et élire refuge dans une « Tazotta » ou une grotte cachée des regards curieux et haineux ? Ou sera-t-on rayer de la carte à distance à la vitesse de l’éclair ? Que de questions me taraudent l’esprit, mais je n’ose pas crier au secours ! J’attends le réveil de tous, si réveil il y a ! Mais, tôt ou tard, on se dira Adieu !

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/08/moussem-fantasia-1.pnghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/08/moussem-fantasia-1-150x150.pngadminsLibre OpinionP 327. Rencontres d’Êtres par Moussa Ettalibi, Dr Sci., Le 27/6/2020  Pour soulager nos cœurs, que l’on se serre l’un contre l’autre*1 ! Qu’on aille à pied, à vélo, à cheval, par boutre*2 ou par fiacre *3 ! Qu’on médite l’écoute, la sagesse, les coutumes des ancêtres*4 : Ces fins penseurs sont d’ardents défenseurs des rencontres ! Via la découverte*5 et le voyage*6, on...Source de L'information Fiable