Le Masque, réducteur à l’ample Silence

Camoufle et Confine*1 la moindre Importance

Du visage, comme sa Beauté et sa Brillance,

Même quand le Rire est intense !

Alors, en  l’absence de Romance

Qu’exagère toute longue Distance,

La Perturbation de l’infime Prestance

Coupe le fil de l’Attirance et de l’Aimance !

Piège et Siège de Souffrances*2

Au su et au vu de toutes les Instances,

Le Masque musèle, prive d’Aisance

Et semble donner au porteur la Somnolence !

Lire un écrit reste la seule Espérance

De montrer son Acte de Résistance,

De se Cultiver sans souffrir de Nuisance

Et de Sortir l’Edition de sa Déchéance !

Ainsi, la Lutte contre l’Ignorance

Donne, à tous les Chercheurs ès Eminence,

Armés de Volonté et de Persévérance,

La Puissance et la véritable Confiance !

Le Masque, couvre-visage par Malchance

Imposée aux Malades de Circonstance,

Marque de loin les Signes de Virulence

Qui font trembler de Peur l’Assistance !

Malgré les efforts de lui donner de l’Elégance,

Le bec fermé et muet, en pleine Dormance,

Peut Végéter sur un bateau de Plaisance,

Mais sans recourir à la Violence !

Derrière le Masque, Pénible est le Silence !

Chacun doit faire preuve de Patience !

En attendant la Solution de Délivrance,

Les Virus font toujours Acte de Présence !

Entre temps, la Population soufre de Carences !

Tout Penche du mauvais côté de la Balance !

Le Ventre creux et le Chômage en Abondance,

La Crise bat son plein durant les Vacances !

Moussa Ettalibi, Dr Sci., Rabat le 28/11/2020

*1 Le confinement, en accélérant le vieillissement chez certaines personnes, impacterait ainsi négativement le fonctionnement des mitochondries. Ceci pourrait alors se traduire par un taux élevé d’exosomes (vésicules servant à modéliser les maladies). L’enjeu est donc de maintenir stable le niveau de mitochondries en leur apportant des constituants essentiels, voire de les renouveler. C’est possible grâce à certains nutriments comme la coenzyme Q10 et la PQQ (https://mail.google.com/mail/u/0/?tab=wm&ogbl#inbox/FMfcgxwKjTPhlGhMTvNJXgJNhXjDRTsw 

*2 La toxicité du dioxyde de carbone expiré par le porteur de masque peut provoquer des maux de tête, des vertiges, des troubles de la vision et de la concentration, des acouphènes, des convulsions, voire un étouffement ou une suffocation. Le dioxyde de carbone joue un rôle dans la régulation du pH du sang. Lorsque ce taux est trop élevé, le sang devient acide (acidose). Inversement, si le taux est trop bas, le sang deviendra basiqueDans les deux cas, la personne peut s’évanouir (https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/maladies-infectieuses/porter-un-masque-diminue-t-il-notre-apport-en-oxygene-442828).

L’acidose lactique cause les mêmes symptômes (fatigue, nausées, vomissements, douleur abdominale, difficulté à respirer, etc.). Le glucose étant le substrat de choix de la plupart des cellules de l’organisme, sa biodégradation (glycolyse) aboutit à l’acide lactique lorsque les réserves d’oxygène diminuent. Pour satisfaire ses besoins en énergie, la cellule, en anaérobiose, doit métaboliser une quantité plus importante de glucose mais d’une manière incomplète, d’où la libération de lactate mais avec 19 fois moins d’ATP par molécule de Glucose qu’en aérobiose. Une fois privé de glucose, l’organisme puise son énergie vitale à partir des réserves lipidiques (graisses). Les acides gras libérés à partir du tissu adipeux seront ainsi dégradés dans le foie en corps cétoniques (acétyl-S-CoA). Ce changement métabolique brutal peut se traduire par une crise d’acidose se manifestant par des maux de tête, des nausées,…, comme vu ci-dessus. D’où l’intérêt d’une supplémentation nutritionnelle en sels minéraux (citrates de potassium, de calcium et de magnésium, voire en bicarbonates) qui permet de tamponner cette acidité provoquée par les corps cétoniques mais également de diminuer la fatigue, voire de stopper les symptômes dus aux virus. Mais dès le retour de l’oxygène dans l’organisme, l’acétyl-S-CoA est totalement dégradé. Ceci permet de libérer 19 fois plus d’ATP par molécule de glucose en aérobiose par rapport à la glycolyse. Le sang chargé d’oxygène fixé par l’hémoglobine au niveau des poumons est propulsé par le cœur vers les tissus périphériques du corps. Le sang chargé d’oxyde de carbone à ce niveau est redirigé vers le cœur qui le propulse vers les poumons où a lieu un échange d’oxyde de carbone contre l’oxygène. Ce sang oxygéné retourne au cœur et ainsi de suite.

http://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/11/masque-1.pnghttp://eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2020/11/masque-1-150x150.pngadminsLibre OpinionLe Masque, réducteur à l’ample Silence Camoufle et Confine*1 la moindre Importance Du visage, comme sa Beauté et sa Brillance, Même quand le Rire est intense ! Alors, en  l’absence de Romance Qu’exagère toute longue Distance, La Perturbation de l’infime Prestance Coupe le fil de l’Attirance et de l’Aimance ! Piège et Siège de Souffrances*2 Au su et au vu de toutes les Instances, Le...Source de L'information Fiable