Coin des poètes: Le dernier maître de Montmartre

eljadidascoop

 

Le tuner distille des refrains de tango
La palette côtoie l’imparable gris-gris 
Le Sacré-Coeur au loin se couvre d’indigo 
Le tableau s’ébauche sous l’oeil vif du chat gris

 

L’odalisque enlève ses ravissants atours
La pâte ocre et jaune transfigure la chair
La pointe du pinceau peaufine les contours
Le mistigri bougonne au fond du rocking-chair

 

Le peintre et son ouvrage engagent le débat
Le tracé se cabre la couleur se mutine
L’échange bien souvent se transforme en combat
Le matou revêche lacère les courtines

 

Une rouge lueur déchire la pénombre
Deux points blancs clarifient le regard longanime
Le mystère investit le modèle et son ombre
La silhouette nue de volupté s’anime

 

L’Aphrodite aux anges savoure une pavie
L’artiste en finesse pose l’ultime touche
L’œuvre à peine signée mène sa propre vie
Le félidé boudeur rengaine ses cartouches

 

L’hôtesse au champagne baptise la divasaha
Le sponsor sans talent se flatte d’excellence
Les convives giguent sur un air de java
Le maître s’emmure dans un profond silence

 

 

Par: Mustapha Saha: Sociologue, poète, artiste peintre

 

 

Related posts

Leave a Comment