el jadida cimetière (2)

Cimetière de  Sidi Bouzid, dont la station balnéaire  porte le nom

Par: Khadija Benerhziel

Il est de coutume chez nous que pendant l’Achoura, le 27 ème jour du Ramadan, ou les vendredis, les gens vont  aux cimetières pour se recueillir sur les tombes de leurs proches . C’est un acte symbolique durant lequel les gens lisent un peu de Coran,  font des prières ou des invocations (dou3a) pour leurs chers disparus, et arrosent les tombes d’eau  ou d’eau de fleur d’oranger.

Malheureusement, une fois arrivés sur les lieux, grande est leur désolation. La majorité des cimetières sont devenus de vraies jungles et de véritables dépotoirs à  ciel ouvert, où les mauvaises herbes atteignent des hauteurs considérables, des plantes épineuses obstruent les allées entre les tombes, de telle sorte qu’il est impossible de retrouver les sépultures  des défunts , et qu’il  faudrait penser à  venir armé  en matériel coupant adéquat pour pouvoir se frayer un passage entre les dédales de cette végétation,  ou à carrément rebrousser chemin , totalement dégoûté.

Par ailleurs , les cimetières,  non surveillés, sont  devenus des antres pour des ivrognes , des drogués, et des agresseurs qui les squattent de jour comme de nuit. Un autre danger guette les visiteurs et qui n’est autre  que la multitude de serpents, de scorpions et autres insectes  venimeux qui prolifèrent dans cette véritable brousse.

Ajoutons à tout cela, les innombrables détritus qui jonchent les tombes, détritus qui vont des canettes de bières, aux bouteilles de vin, cartons,  bouteilles d’eau et d’eau de fleur d’oranger que les visiteurs eux mêmes laissent derrière eux en repartant, en passant par les excréments humains et animaux, jusqu’ à d’autres déchets innommables.

Si par hasard on arrive à braver tous ces dangers et qu’on retrouve la tombe du cher défunt, il est impossible de se recueillir en toute sérénité, car des hordes de mendiants envahissent le lieu, certains veulent psalmodier des versets déformés de coran, d’aucuns leur disputent la place, d’autres s’amènent avec des sceaux d’eau pour arroser  les mauvaises herbes et créent tout un désordre sans respect aucun ni pour les morts ni pour leurs proches.

Manque de respect qui est constaté aussi dans le fait que certaines sépultures sont profanées de nuit par des sorciers venant y pratiquer leur rituels sataniques,  par la destruction des épitaphes et par certains énergumènes qui viennent s’adonner à des ébats sexuels.

Cet état lamentable concerne presque tous les cimetières du pays.cimetière11

El Jadida n’est pas mieux lotie dans ce domaine, dans la mesure où  les deux cimetières dont elle dispose connaissent le même chaos. Ils sont par ailleurs saturés, et les habitants ne trouvent plus où enterrer leurs morts.

Les parties concernées à savoir le Ministère de l’Intérieur (pour le volet entretien et gardiennage), le Ministère des Habous (pour le côté dimension spirituelle)  et le Ministère de la culture (pour le volet patrimoine) sont aux abonnés absents.

cimetiere2Cette situation a poussé certains membres de la société civile à  se mobiliser et à entreprendre des opérations de nettoyage et d’entretien des lieux d’enterrement publics dans certaines villes, (Tanger, Mohammadia, ksar el kébir  et certains cimetières de Casablanca  entre autres) , pour leur permettre de mériter leur nom de lieux de repos éternel, et démontrer par là le respect dû aux défunts et à leur mémoire par la communauté musulmane dont c’est le devoir et l’obligation spirituelle.

A constater la négligence, la saturation et le manque d’attention dont souffrent ces lieux,  l’incompétence et le désintérêt des communes à  leur égard, on pourrait penser que c’est  à  dessein, dans la mesure où ils pourraient être rasés et constituer une plateforme immobilière.

Je ne peux clore cet article sans parler du cimetière de Martil, qui est indéniablement le cimetière le plus accueillant pour les morts, et ceci grâce aux efforts de l’association qui en gère l’entretien et la conservation. Les gens de cette région   ne cessent de nous donner l’exemple, sur la civilité, la politesse, l’entretien et l’embellissement de l’environnement, et maintenant sur le respect dû  aux morts.. Ne dit-on pas que l’état du cimetière  d’une société  reflète le degré de son civisme?… A bon entendeur!!

42611713_237074730485962_7101838443818254336_nmartil

Cimetière de Martil…l’exemple à suivre

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/04/el-jadida-cimetière-2.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2015/04/el-jadida-cimetière-2.jpg?resize=150%2C150adminsLibre OpinionCimetière de  Sidi Bouzid, dont la station balnéaire  porte le nom Par: Khadija Benerhziel Il est de coutume chez nous que pendant l'Achoura, le 27 ème jour du Ramadan, ou les vendredis, les gens vont  aux cimetières pour se recueillir sur les tombes de leurs proches . C'est un acte symbolique...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires