Chronique de Mustapha Jmahri : Les cahiers d’El Jadida, une base de données

La série « Les cahiers d’El Jadida », publication sur l’histoire sociale de la cité d’El Jadida et sa région, lancée depuis 1993, comporte des ouvrages sur un thème précis, mais aussi des recueils d’articles déjà publiés séparément sur des supports papier ou des sites Internet. Cette production, commencée il y a une trentaine d’années, que ce soit sous forme d’articles ou sous forme de livres, a un point commun : El-Jadida, sa terre et ses hommes.

Evidemment quand il s’agit d’articles, ceux-ci diffèrent de l’un à l’autre en longueur, en profondeur et en importance, mais le but reste le même, c’est-à-dire aboutir à un cumul de savoir sur cette zone géographique du Maroc afin d’aider les chercheurs, tout comme les simples lecteurs, à tracer un parcours, un itinéraire, voire à brosser une image de la cité à un moment précis sinon depuis sa création.

Aussi j’invite les lecteurs de mes articles à les considérer, non comme des illustrations éparses, mais comme l’expression d’une continuité s’insérant dans un projet mémoriel. On sait bien que l’effet cumulatif des connaissances sur un thème est un long chemin qui nécessite la participation de tous.

L’histoire est, au moins en partie, la somme de tous ces bribes et fragments. Elle nécessite, de la part du chercheur, un effort et une curiosité pour « butiner » dans ce trésor de connaissances. C’est à partir de là qu’il peut fonder ses analyses et ses synthèses en valorisant les documents et les témoignages qu’il a su récolter.

C’est à juste titre que le proverbe français dit : « Pour butiner le miel, il ne faut pas que l’abeille reste à la ruche ».

Related posts

Leave a Comment