Chronique de Mustapha Jmahri… L’actrice Pascale Rivault nièce du Mazaganais Marcel Rivault

Pascale Rivault est une actrice française née le 13 octobre 1950 en France. Cette actrice a joué à partir de 1970 avec Robert Hossein (1927-2020) dans des pièces de théâtre mises en scène par lui. En cette même année, Pascale, âgée de 20 ans, se lia à Robert Hossein âgé alors de 47 ans.

Pascale Rivault a un lien familial avec la ville d’El Jadida-Mazagan. Elle est, en effet, la nièce de Marcel Rivault notable français arrivé à El Jadida depuis 1914 pour y rester une quarantaine d’années jusqu’à son décès le 10 décembre 1950. Il fut enterré au cimetière chrétien de la ville.  Marcel Rivault est le créateur de saniat El-Morakib ou « puits Rivault », devenu, plus tard, un quartier portant ce même nom.

Sa grande villa se trouvait en haut de l’avenue Hassan II, en face de l’école Charcot. Le père de Pascale, Marcel-Aimé a passé quelques années de son adolescence, de 10 à 14 ans, auprès de son oncle à El Jadida, mais, de ces années, il ne peut malheureusement rien en dire, car il n’a pas été très prodigue en confidences. Marcel-Aimé, le neveu, devint professeur à l’école dentaire de Paris, membre de l’Académie dentaire et champion de France de plongeon acrobatique. Il décéda dans sa 104ème année à son domicile de Megève le 19 mai 2014.

Révélée au cinéma par le film Point de chute de Robert Hossein avec lequel elle partagea la vie un certain moment, Pascale Rivault jouera également pour le théâtre notamment dans La neige était sale, de Georges Simenon et Fréderic Dard, Les Bas-fonds, de Maxime Gorki, mise en scène de Robert Hossein, et Roméo et Juliette, de William Shakespeare.

Quelques années plus tard, Pascale se lie au chanteur Eric Charden (1942-2012) dont elle a un fils, Maxime, devenu réalisateur de cinéma. Du reste de sa carrière, on retiendra notamment son rôle de Myriam, le premier amour de Gaston Phébus interprété par Jean-Claude Drouot.

Entre 1970 et 1984, Pascale Rivault a joué dans une douzaine de productions cinématographiques. Parmi ces productions : Les Volets clos, de Jean-Claude Brialy, 5 donne per l’assassino, de Stelvio Massi, Impossible pas français de Robert Lamoureux, Benjowski, mini-série télévisée de Fritz Umgelter, Opération Lady Marlène, de Robert Lamoureux, La Bête, de Walerien Borowczyck, La pluie sur la dune, téléfilm de Serge Piollet, L’incorrigible de Philippe Broca, Le voyage de noces de Nadine Trintignant, Gaston Phébus mini-série télévisée de Bernard Borderie, L’Amant de Lady Chatterley, de Just Jaeckin, et Charlots connection de Jean Couturier.

Pascale a également chanté notamment avec son compagnon Eric Charden. Dans sa discographie on peut citer : Mayflower (Chant du départ)/Tout va commencer (Guy Botempelli –Eric Charden), Tout va commencer/Coton (Guy Botempelli – Eric Charden), Mayflower, 33 Tours de la comédie musicale de Guy Bontempelli et Éric Charden, Made in U.S.A/Les Moments d’amour (Eric Charden – Didier Barbelivien), Opéra vert, 33 Tours de la comédie musicale d’Eric Charden – Didier Barbelivien, Sauvez la terre/Terriens (Eric Charden – Didier Barbelivien).

Pascale Rivault partage aujourd’hui sa vie entre ses loisirs et sa famille en France. Elle pense venir visiter Mazagan un de ces jours, cité dont elle suit l’histoire à travers les ouvrages de la série Les cahiers d’El Jadida.

jmahrim@yahoo.fr

Related posts

Leave a Comment