Chronique de Mustapha Jmahri : Disparition de Brahim Bennasser, voileux passionné, coéquipier d’Yves Chalançon

Brahim Bennasser né à El Jadida en 1934 est décédé dans sa ville natale le samedi 6 août 2022 suite à une longue maladie. Il a été dans sa vie active ancien moniteur de natation, responsable de la base nautique d’El Jadida et membre de la Fédération royale marocaine de yachting à voile. Il dépendait hiérarchiquement du ministère de la Jeunesse et des Sports.

De père originaire de Sebt Saiss dans les Doukkala, il adora la mer et choisit de faire carrière dans la base nautique d’El Jadida après avoir été élève à l’Ecole maritime. Il fut à plusieurs reprises coéquipier, en sport maritime, de son ami mazaganais Yves Chalançon.

Voici une histoire dont j’ai été le témoin à propos de son amitié avec Yves Chalançon vivant aujourd’hui en France.

***

C’est chez lui, dans le sud de la France, en octobre 2019, que j’ai rencontré Yves Chalançon, le petit-fils de Marcel Rivault, créateur de saniat el–Morakib à El Jadida. Yves apporta une ancienne valise d’où il sortit un vieux cahier qu’il me tendit en me demandant : « Mustapha ce cahier a maintenant soixante ans tu le remettras comme cadeau de ma part à mon ami Brahim Benasser à El Jadida ».

 Dans ce « cahier de bord » commencé le 1er février 1957 et intitulé « Brahim et moi », Yves a consigné, au stylo à l’encre bleue, toutes ses sorties en mer avec son coéquipier Brahim Benasser. Ce dernier sera plus tard le responsable de la base nautique d’El Jadida. En effet, Brahim Benasser et Yves Chalançon étaient deux grands amis à El Jadida et ils pratiquaient au port tous les sports de la mer et notamment la voile et l’aviron. Il me précisa que Brahim et lui ne se quittaient pas puisque, souvent, ils prenaient leur repas ensemble à la maison de M. Rivault, grand-père d’Yves. Dans leur groupe, il y avait aussi Omar, Kamili, Haziza, Martinez, Mustapha Haj Moussa, Benbachir, Allal Amara, Chraïbi, Hcine et Mostafa Naïm. Le groupe comptait les meilleurs barreurs d’El Jadida entrainés de main de maître par M. Sauveur. Ce dernier précise Yves Chalançon : « C’est lui qui nous a formé et nous a transmis la passion, le respect de la mer et l’esprit de compétition. Il nous apprenait à entretenir nos voiliers et à préparer les sorties en mer qui devenaient des moments d’amitié entre partenaires de toutes religions et de toutes nationalités »

En matière de voile, les deux amis étaient 2ème et 3ème. En 1958, alors qu’ils pensaient gagner la coupe de la Fête du port, un bateau nommé le Colibri heurta leur voilier le Petrel et ils furent forcés d’abandonner. Le Colibri leur fit un trou dans la coque. M. Mallet, responsable à l’époque de la délégation de la Jeunesse et Sport à El Jadida, supervisait avec doigté toutes les compétitions organisées dans la darse. C’était un personnage dynamique et Yves se rappelle qu’il vint une fois, au port, accompagné de deux journalistes français : l’un sportif et l’autre, un envoyé de Paris-Match, pour photographier les deux amis à l’occasion de leur obtention de la première place dans une régate.

Yves Chalançon et Brahim Benasser participèrent, entre autres, à la Fête de l’orange qui s’est déroulée à Agadir sous la présidence de Moulay Hassan, prince héritier à l’époque. Ils y ont participé pour défendre les couleurs de leur club : l’Association Nautique de Mazagan (ANM). Ce club de grande renommée au Maroc était présidé en 1959 par M. Hajji. Ils ont également participé au tour du port à la nage à l’occasion de la compétition annuelle de la coupe offerte par El-Meknassi, gouverneur de la province d’El Jadida. Plusieurs nageurs licenciés en natation y ont participé notamment les frères Puglisi, les frères Belkhiat, El Baz, Marin, Berkaoui, Bouchaib Attar et Berrada. Pour les matchs de water-polo, le capitaine de l’équipe était Victor Puglisi et le goal Bensimon. Le 13 juillet, c’était la traditionnelle Fête du port avec des matchs de water-polo, une épreuve de voile et des jeux nautiques.

Même leurs vacances, ils les passaient au port, car c’était le temps consacré à la vérification de l’état des bateaux et voiliers de course. Les deux amis refaisaient la peinture du voilier, consolidaient les cordages et colmataient les petits trous laissés par la rouille. Aujourd’hui, plus de soixante ans après, les souvenirs sont toujours là forts et vivaces.

***

Quand j’ai informé Yves Chalançon du décès de son ami Brahim à El Jadida, il m’a écrit ce message : « Encore une grande tristesse. Mon dernier frère marocain vient de me laisser ».

Photo : Brahim Bennasser et Yves Chalançon sur le Gerfault au port d’El Jadida le 3 février 1957 lors d’une compétition organisée par l’Association Nautique de Mazagan

Related posts

Leave a Comment