Chronique de Mustapha Jmahri : Charles Curetti sous-brigadier à Mazagan

Danielle Ros-Curetti, infirmière à la retraite, est née à Mazagan-El Jadida en 1954. Son père Charles Curetti, est d’origine italienne, avec des parents piémontais qui avaient fui le régime de Mussolini. Sa mère Odette née Soria, de parents espagnols qui ont fui la dictature de Franco, sont arrivés au Maroc après avoir transité par l’Algérie où Odette est née en 1924. Ses grands-parents, Yvan Miguel Soria et Anna Josépha Reudas sont enterrés au cimetière chrétien de Mazagan. Sa mère s’est trouvée être la marraine de guerre de son père Charles Curetti. La famille était également apparentée à M. Kleber Valleton qui possédait, avec son épouse, une pâtisserie à El Jadida, en face du théâtre municipal. La pâtisserie jouxtait le magasin de nouveautés Geda que tenait Mme Edith Cognet et le Café français que dirigeait Mme Simon.  

Après son service militaire, Charles Curetti ne voulut plus travailler dans la ferme de ses parents qui se trouvait dans le VAR en France. Sa future épouse lui a donné l’idée d’intégrer l’école de police créée alors à Mazagan à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, vers 1946. Le couple est tombé amoureux l’un de l’autre et s’est marié à El Jadida le 25 mars 1947. Ils logèrent dans une maison individuelle de location près du centre-ville. Quand il est affecté au commissariat de police en tant que sous-brigadier, son épouse était déjà employée à la Banque d’Etat du Maroc.

Leurs deux premières filles sont nées à El Jadida, alors que la dernière est née à Blida car le père fut muté en Algérie à la fin du Protectorat au Maroc.

Après le décès de Charles Curetti en 1984, son épouse ne cessa de se rappeler le Maroc de son enfance. Sa fille, Danielle Ros raconte : « Ma mère, Odette, nous a toujours parlé du Maroc. C’étaient leurs plus belles années. Ils rêvaient d’y revivre mais le destin en a décidé autrement. Mon père est décédé en 1984 suite à un carcinome basocellulaire alors que maman avait à peine 59 ans. Elle est restée seule avec son grand amour toujours dans son cœur. Malheureusement la maladie a eu raison d’elle. A 96 ans, elle nous a quittées le 3 mai 2021 à Grasse, en ne se souvenant que du Maroc ».

Légende photo : Le couple Charles Curetti à El Jadida en 1950

Related posts

Leave a Comment