arbitre dhj

El Jadida Scoop

Au lendemain de la défaite du DHJ à Safi, la rue semble unanime : le DHJ a perdu à cause de…l’arbitre.

Oui, l’homme en noir a commis des fautes d’appréciations. Normal, c’est un humain. Et l’erreur est humaine… Qui n’en fait pas d’ailleurs…

Mais était-ce là la seule raison, la seule…incrimination du match ?

Le DHJ a encaissé trois buts. Nous sommes-nous posé un instant, des questions sur le rendement du gardien  El Youssfi ?

Nous sommes- nous demandé un instant si les défenseurs ont fait convenablement leur travail?

La même question pourrait se  poser sur le milieu et l’attaque. Après tout, marquer un but sur coup franc et un autre sur ballon relâché par le gardien, sont des buts chanceux, qui ne relèvent pas d’une tactique de jeu et d’un  rendement  exemplaire de tous les joueurs et de toutes les lignes de notre équipe.

Malheureusement, et au risque de paraître sévère, on s’est tous focalisé sur un point : l’arbitre. Et on lui a foncé dedans comme des gnous.

Deux fois le DHJ a mené au score, qu’a fait Zaki, pour sauvegarder ce score ?

Quel schéma tactique a-t-il adopté pour verrouiller le jeu et contre attaquer, lorsque viendra le moment opportun et que l’adversaire se découvrira un peu plus, pressé par le score en sa défaveur et le temps qui s’écoule ?

En ratant son match contre le Kawkab, Zaki avait promis aux fans jdidis d’aller chercher ces fameux trois points à Safi. Il aurait pu, mais il n’a pas su. Les joueurs, non plus.

Si l’arbitre avait sifflé penalty en faveur du DHJ, personne n’aurait parlé de l’arbitre.

Mais un seul point, est ce le but?

Est-ce suffisant (satisfaisant) ?

Aujourd’hui, les clubs jouent pour gagner et non pour collectionner les matchs nuls à un point.

Le comité qui se savait grand responsable de ce qui arrive au DHJ, à cause  des joueurs libérés  et de ceux recrutés en début de saison, et même lors du Mercato, et  qui ont fait couler beaucoup d’encre, se sont empressés de noyer le poisson, en publiant un communiqué de presse, incriminant l’arbitre et rien que l’arbitre, comme étant seul responsable des mésaventures du DHJ.

Aujourd’hui c’est l’arbitre. Demain ce sera un vent tournoyant. Après demain, la pluie…

Tout le monde est fautif…sauf les vrais responsables, bien sûr.

Nous avons vu comment les deux nouveaux  entraîneurs de l’Ajax et de Manchester United ont fait confiance aux jeunes,. Comment ils ont mis en place leurs schémas tactiques et comment ils ont réussi à terrasser respectivement Le Real Madrid et le PSG, lors de leurs dernières sorties européennes.

Quel « plus » a donné Zaki au Difaâ depuis son arrivée ?

Comment et sur quelle base des personnes comme lui sont payées à plus de 20 millions, prélevés sur l’argent du contribuable, alors qu’un wali ou ministre, n’arrivent même pas au tiers ?

Quels véritables diplômes détiennent -ils, en dehors des stages d’une dizaine de jours passés un peu partout en Europe et couronnés par un certificat de participation?.

En signant au DHJ pour plus de 20 millions de centimes/mois (argent du contribuable, je  répète, car autrement, c’est l’affaire du club), Zaki aurait du métamorphoser le club doukkali. Le marquer de son empreinte.

Mais il n’en a pas le potentiel. Il ne l’a jamais eu en tant qu’entraîneur. Ni lui, ni la majorité des autres entraîneurs nationaux de notre Botola. Seule la Baraka, fait la différence entre H’mad et Mohammad.

Incriminer le seul arbitre pour la défaite du DHJ , me rappelle ce que disait notre regretté écrivain jdidi, mais de renommée mondiale,  Abdelkebir Khatibi dans «Penser le Maghreb», en dressant le portrait du Marocain : «Perplexe, le Marocain a découvert le phénomène de la vitesse et de la trépidation. Aussi court-il pour ne pas arriver en retard et quand il arrive en retard, c’est la faute de l’autre, toujours de l’autre…».

«L’enfer c’est l’autre», dit Jean-Paul Sartre.

Dommage que certains responsables, continuent à se …déresponsabiliser

 

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/03/arbitre-dhj.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2019/03/arbitre-dhj.jpg?resize=150%2C150adminsArrêt Sur ImageEl Jadida Scoop Au lendemain de la défaite du DHJ à Safi, la rue semble unanime : le DHJ a perdu à cause de…l’arbitre. Oui, l’homme en noir a commis des fautes d’appréciations. Normal, c’est un humain. Et l'erreur est humaine... Qui n’en fait pas d’ailleurs… Mais était-ce là la seule raison,...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires