MURET PLAGE

EL JADIDA SCOOP

Des milliards de centimes ont été dilapidés pour ce projet. Et pourtant,  tout le monde s’est vite rendu compte, le jour de son inauguration, qu’en guise de future corniche d’El-Jadida, nous étions en face d’une véritable mascarade, nommée boulevard Ennasr.

Une route étroite et sinueuse ; des trottoirs pareils et d’où dépassaient encore, par endroits, des barres de fer ; un muret (sorte de garde fou et/ou de rempart contre les vagues) a très vite commencé à s’effriter et s’est même écroulé par endroits sous l’ « assaut des vaguelettes » ; et le pire, c’est qu’on a « oublié » la mise en place de  la canalisation, chose qui faisait que ce boulevard était, pendant des années, totalement noyé à chaque ondée.

Il faut dire que lors de sa construction, une visite royale à El-Jadida se profilait à l’horizon, et que certains responsables étaient plus préoccupés par la fin des travaux que par leur qualité.

Aujourd’hui, ce projet pour lequel ont été dilapidés de grandes sommes d’argent du contribuable, est entrain d’être détruit, par endroit, pour le reconstruire de nouveau et essayer, un tant soit peu, d’édulcorer sa laideur et améliorer ce qui est encore capable de l’être.

Certes, le projet englobe aussi un agrandissement de la route côtière jusqu’à Sidi Bouzid, mais ce qui nous préoccupe le plus pour le moment, c’est qu’une étude sérieuse et responsable ait été faite au préalable avant le lancement de ces  travaux.

Le citoyen-contribuable, n’en a que ras le bol de tous ces projets-gags et qui engloutissaient des milliards de centimes à chaque fois.

Nous citons, entre autres, la place Hansali, trois fois carrelée sous l’ère Masmoudi, et trois fois ré-ouverte à la circulation après destruction du carrelage. Le marché de gros aux volaille (souk al Hamra, derrière l’actuel marché de gros), Des tribunes au stade Al Abdi construits dans une direction opposée au champ du jeu (sic), et détruits récemment lors des dernières transformations au stade….

Des exemples de ce genre, on peut en citer d’autres encore. Ils  ont pour dénominateur commun, l’impunité des responsables (même pas un avertissement ou blâme et aucune démission…).

Et c’est donc pour éviter ce genre de galéjades, sous l’ère du jeune gouverneur M.Mohammed El Guerrouj, que nous avons jugé utile de tirer cette  sonnette d’alarme.

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/02/MURET-PLAGE.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2018/02/MURET-PLAGE.jpg?resize=150%2C150adminsLibre OpinionEL JADIDA SCOOP Des milliards de centimes ont été dilapidés pour ce projet. Et pourtant,  tout le monde s’est vite rendu compte, le jour de son inauguration, qu’en guise de future corniche d’El-Jadida, nous étions en face d’une véritable mascarade, nommée boulevard Ennasr. Une route étroite et sinueuse ; des trottoirs pareils...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires