Les ports de Jorf Lasfar et Casablanca ont réalisé 70,5% du trafic national en 2021

En 2021, les ports de Jorf Lasfar et Casablanca ont représenté 70,5% du trafic global des infrastructures portuaires gérés par l’Agence nationale des ports. Les flux des marchandises affichent une hausse de 3,5% par rapport à 2019. Par rapport à l’année 2020, qui a été une année exceptionnelle, marquée par des importations massives pour la constitution des stocks de sécurité pour les céréales et les aliments de bétail, l’activité des ports gérés par l’ANP en 2021 a marqué une légère baisse de 1,6%, indique l’Agence dans une note d’activité au…

Read More

El Jadida…Capitale aussi de la nostalgie

Dans le désordre El Jadida fût portugaise, amazigh, Deauville , Al mardouma , Mazagao, phénicienne et arabe. Capitale de la plaine Doukkali, grenier du Maroc, ville des lumières (ampoules), de la sardine et de la citrouille. Capitale aussi de la nostalgie. D’aucun des heureux élus qui ont connu son heure de gloire vous contera ses merveilleux parcs, son théâtre prolifique, ses hommes qui étaient des hommes, ses femmes libérées . Le regard vague, le verbe amer , les âmes en peine pleurent à l’unisson sur les vestiges des murs et…

Read More

El Jadida : A quels résultats a abouti l’externalisation des services publics pour la ville ?

Certes, dans un contexte de maîtrise, voire de réduction des dépenses publiques, gestion efficiente des ressources communales oblige, la question de l’externalisation de la gestion des services publics, entre autres, la délégation de la gestion des déchets ménagers et nettoyage des voiries, s’est imposée en tant qu’alternative aux services municipaux connus à travers tout le Royaume. En effet, la société Derichebourg avait conclu du temps d’Abdelhakim Soujda (aujourd’hui incarcéré) un contrat pour la gestion déléguée des services de propreté de la Commune territoriale d’El Jadida pour la collecte et l’évacuation…

Read More

Il était une fois la ville d’azemmour..

La ville d’Azemmour semble livrée à son sort. Cette cité mystique vit dans la déchéance totale. Le déclin, le délabrement, la pauvreté, le désœuvrement, la débauche dans toutes ses formes semblent être sa destinée. Hideuse et lugubre, la ville d’Azemmour ne donne plus cette allure majestueuse d’antan et n’est plus cette fascinante et éblouissante cité qui charmait les cœurs et ensorcelait les esprits. D’ici et d’ailleurs. Perdant ce teint et cet aspect envoûtants, la malheureuse ville vit dans la déchéance totale. Plus rien en elle ne réconforte et ne réjouit.…

Read More

A une dizaine de kilomètres d’El Jadida, s’étend la plage El Haouzia.

Un espace magnifique attirant les adeptes des refuges paisibles et sereins. Loin des vacarmes des villes. Une véritable perle cachée dans un écrin majestueux. Il n’y a qu’à suivre l’odeur de l’eucalyptus, de l’accacia pour découvrir ce bijou balnéaire au joli nom d’Al Haouzia.  Soucieux de garder sa sublime beauté intacte, le site s’est entouré d’un bouclier naturel pour se mettre à l’abri des regards et s’envelopper dans la quiétude absolue.  Un lieu calme où seule la valse des vagues donne la cadence. Une belle musique dans un cadre splendide.…

Read More

La Palme d’ARMA…

A quoi bon payer des milliards de centimes à une société de collecte des ordures, ARMA ( ex Derichebourg) pour ne pas la nommer, si au bout du compte cette dernière  ne donne même l’impression  de possèder  les moyens adéquats  pour  s’acquitter convenablement de sa mission? Comment se fait-il qu’un agent de cette société, n’a en tout et pour tout matériel, qu’une  » vulgaire » palme ( feuille de palmier), pour espèrer  s’acquitter de son travail? Est- ce que munir cet agent, d’un simple balai est trop demandé à ARMA? Tout…

Read More

El Jadida : Le naufrage du paquebot … Marhaba

Qui des jdidis, ne se remémore pas ce précieux patrimoine, qui n’est autre que l’hôtel Marhaba, sans un sentiment nostalgique  d’amertume et de regret ? Ce joyau conçu par le génie de bâtisseurs qui ont réussi à mettre en œuvre cette merveille architecturale qui caractérisait la ville et qui s’apparentait plus à une réelle œuvre d’art qu’à un bâtiment touristique, est malheureusement à l’abandon et tombe en ruine depuis des décennies, sans qu’aucune initiative de sa réhabilitation voit le jour. Cette merveille de la ville a été conçue  par les…

Read More

El Jadida : A la recherche d’une place de stationnement… introuvable !

Qui, des automobilistes dans notre ville, n’a pas subi cette déception  de tourner en rond, pendant d’interminables minutes, en quête d’un petit espace où ils pourrait enfin « glisser » son véhicule, avant de s’avouer vaincu et de rebrousser chemin ? On constate, malheureusement, que ce problème récurrent du manque de parkings continue à empoisonner les conducteurs et aucun effort n’a été déployé par les autorités locales pour instaurer des normes relatives à la mise en place des espaces de stationnement. Cette question du stationnement demeure insoluble, dans cette ville…

Read More

Les consuls européens à Mazagan… Intervention de Mustapha Jmahri à la journée de la Méditerranée

Correspondance particulière. Dans le cadre de la célébration de la journée de la Méditerranée, la Direction provinciale de la culture d’El Jadida a organisé à la médiathèque Driss Tachfini le 27 novembre 2021 une table ronde sur le thème « L’héritage commun entre la région des Doukkala et les civilisations du pourtour méditerranéen ». Cette rencontre a été modérée par le professeur Redouane Khedid et animée par trois intervenants : Mustapha Jmahri, auteur-éditeur des cahiers d’El Jadida, Abdellatif Aouam, chercheur en histoire d’Azemmour et Haj Abdelmajid Nejdi, journaliste et acteur…

Read More

Chronique de Mustapha Jmahri: Stephan Hamid Chraïbi à El Jadida, ville natale de son père

Stephan Hamid Chraïbi, fils du célèbre écrivain Driss Chraïbi (1926-2007), a effectué dimanche 1er novembre 2021 une visite à El Jadida, ville natale de son père. Accompagné de son cousin Abdelouahed Chraïbi, le poète et généalogiste de la famille Chraïbi, ils ont été reçus par Mustapha Jmahri qui avait connu le romancier à El Jadida en 1986-87 quand ce dernier s’y était installé pendant plus d’année. Mustapha Jmahri a parlé de cet épisode dans son ouvrage, dont il a offert un exemplaire à Stéphan, intitulé « Rencontres franco-marocaines. De Raymond…

Read More