CAN 2017 : Dernier match des quarts de finale : Maroc  0 – Egypte  1 Hervé Renard :-« Je suis fier des joueurs » « Nous, Marocains, Soyons Fiers de Notre Equipe Aussi »

 

Par: Abdellatif Cherraf   cherraf

Effectivement, il faut être fier des marocains auxquels personne ne pariait un sou, en ce qu’il s’agit de leur qualification au deuxième tour de cette difficile compétition africaine, qui a vu la sortie des grosses cylindrés, à commencer par le tenant du titre de la dernière CAN 2015 : la Côte d’Ivoire !

maroc.egypte

Et c’est justement le Maroc qui a vaincu l’ex- équipe de Hervé Renard… Les autres disqualifiés ne sont autres que les Algériens, les Tunisiens, les Camerounais et le pays organisateur, le Gabon ! Aujourd’hui, on peut dire que Dame Coupe africaine a fait un clin d’œil aux pharaons…  à croire que cette Dame n’aime pas trop les Maghrébins et qu’elle préfère les autres peuples d’Afrique.

Ceux qui ont la peau dure et supportent bien la canicule du Gabon, quoique les Gabonais  aient été sortis avant les Marocains ! Une raison de plus pour que tous les marocains soient fiers de leur jeune équipe nationale. Car elle a bien représenté le Royaume du Maroc. D’ailleurs, le coach français l’avait bien déclaré lors de la dernière conférence de presse, la veille du départ pour le Gabon : « Notre objectif est de passer le premier tour, point barre ! Ce match face à l’Egypte était bon à prendre alors qu’on s’attendait au Ghana !      Saviez-vous que l’Egypte n’a plus gagné le Maroc depuis 1986 ! Alors, chez nous, au Maroc, le rêve commençait à prendre des dimensions et,  chemin faisant, chaque marocaine et  marocain sur la page face book passait cette équipe égyptienne dans la farine… Moralité, ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

Cela dit, les hommes d’Hervé Renard, quelque part, se sentent frustrés après le coup de sifflet final d’Eric Otogo Castane ! Ces derniers  avaient tellement envie d’offrir cette victoire à tous ceux qui ont douté de leur capacité et dans la foulée atteindre les demi-finales afin de pulvériser l’écran et d’aller flirter avec  cette sacrée finale africaine que le Maroc n’a plus gagné depuis 1976 !

Quarante et un an que le football marocain patauge dans la semoule !

Alors allons y mollo, mollo, et tous ensemble, soyons fiers de notre équipe nationale de football. Réservons à ses jeunes joueurs, à son staff technique, médical,  et à la délégation qui l’accompagne, un accueil chaleureux à l’aéroport…

Dans un grand match pareil, ça se joue sur un petit détail ! Comme cela s’est passé d’ailleurs… Un corner à une pincée de minutes de la fin du match, un ballon anodin qui dansait sur le point de pénalty  entre Benatia et Karahba, le capitaine du Maroc, lourd à la détente, constata les dégâts provoqués par le coup de patte rapide du buteur égyptien (87’)!

Comme quoi, le scénario de la première rencontre face à la R.D. du Congo se répéta… Et dire que lors du premier match, le Maroc domine mais perd la partie et que lors du 2ème et 3ème , tout est rentré dans l’ordre, la machine marocaine carbure bien et au 4ème, face aux pharaons, le rendez-vous s’annonça équilibré voire indécis après la première mi-temps qui se solda sur la marque de rien à rien mais en seconde période, le Maroc dévoila ses cartes et enchaina moult occasions, dont pas moins de cinq, nettes de but !

Vraiment les marocains ont manqué de réussite. Notamment à la (33’), Da Costa, sur le flanc droit, parvient à centrer suite à un travail personnel sur son couloir, Saiss rate la reprise ! (56’) Boussoufa voit sa belle frappe repoussée par la transversale ! (60’) Faycel Fajr centre de volée, Bouhaddouze se jette pour marquer mais il rate le cuir ! (66’) Bouhaddouze récidive de la tête sur un centre en parabole de Dirar du côté droit, le ballon contré, frôle le poteau d’El-Haidary !

Les Marocains poussent, les égyptiens reculent et temporisent … les Marocains forcent le jeu mais en vain !

Côté égyptien, Mohamed Salah ne savait plus à quel saint se vouer, Mounir Kajoui stoppa toutes ses tentatives. Précisément celle de la (50’) où il prend le dessus sur Da Costa et se pointe face au rempart marocain, il frappe de volée de toute ses forces mais Mounir eut le beau réflexe. Auparavant, (16’) Salah centre sur Trézéguet qui tire dans le cadre, Mounir repousse ! (78’) Coup franc astucieux des pharaons : Ben Said pique le ballon au dessus du mur marocain vers Salah qui prolonge vers la cage, Mounir sauve d’un réflexe incroyable le Maroc ! Ce fut l’homme du match, le but encaissé incombe au flottement de sa défense et à l’écran de Benatia !

Enfin, ce qui est fait est fait. Maintenant, on peut dire que le bilan est positif, nonobstant, cette disqualification malchanceuse face à l’Egypte ! L’équipe la plus titrée des Coupes Africaines des Nations que nous sommes, en tant qu’arabes, appelé à supporter et à encourager pour décrocher cette finale qui sera à coup sûr passionnante.

D’autre part, nous sommes, surtout, appelé à motiver et à stimuler nos jeunes internationaux pour qu’ils se qualifient pour la Coupe du monde ! C’est vraiment dans leurs cordes.

Related posts

Leave a Comment