Cabines d’El-Jadida : une époque est révolue…pour ne pas dire assassinée

Aujourd’hui, le toit d’une cabine à la plage d’El-Jadida, vient de s’effondrer. D’autres suivront, à coup sûr, dans les prochains jours, semaines ou mois. Mais une chose est sûre, plus jamais, la plage d’El-Jadida ne sera comme avant. Plus jamais, elle ne ressemblera à celle de Deauville, comme l’a voulu le Maréchal Lyautey. Parce que ce dernier et bien que militaire de formation, avait le sens du beau dans les veines. Et en voulant faire de Mazagan, la sœur jumelle de Deauville, il était à mille lieux de penser qu’un jour, cette ville aura à sa tête des conseillers communaux, présidés par des hommes de la trempe d’un Abdelhakim Soujda (aujourd’hui emprisonné pour dilapidation des deniers publics) qui  poussera le bouchon encore plus loin, au point de les …murer. Mais les autres n’ont pas fait mieux. De tous temps, ils se contentés de les louer, sans jamais y investir les sommes nécessaires pour les entretenir, voire les moderniser et les mettre à niveau, grâce aux matériaux existant aujourd’hui.

Ce qui arrive à ces cabines aujourd’hui et autres mémoires de cette ville, n’est que l’image concrète de la valeur humaine, culturelle, et surtout, du véritable centre d’intérêt,  de  ceux qui ont eu à gérer, qui gèrent et géreront (si  rien n’est fait dans ce sens) les destinées de cette « malchanceuse » ville.

El Jadida Scoop   

 

Related posts

Leave a Comment