Bibliothèque ou maison de retraite, que cache cette improvisation des responsables?

uni.biblio

Plan de la « future »  bibliothèque

Par: Abdellah Hanbali

Après la tempête soulevée par la presse écrite et électronique, suite par le projet d’édification d’une maison de retraite  près de la faculté des lettres, en lieu et place de la bibliothèque annoncée ,une rencontre vient d’avoir lieu, entre  le gouverneur M.Mohammed El Guerrouj et le président de l’Université Chouaib Doukkali.

Il ressort que le projet de la bibliothèque tient toujours, et verra le jour, à côté de la dite maison de retraite, qui verra l’entame de son édification, une fois inaugurée par Sa Majesté, dans les quelques jours à venir.

Ceci dénote d’une part, l’improvisation dans le choix et l’emplacement des projets en général et ceux soumis à Sa Majesté en particulier (visites qui les prennent toujours de court), et d’une autre part, la rareté de terrains encore libres à El-Jadida, à cause d’une  mafia de l’immobilier, sans aucune scrupule, et qui passe son temps à fouiner et à maguouiller dans les coullisses des administrations.

Résultat honteux de ces micmacs, une ville qui se trouve aujourd’hui sans terrains pour y aménager des cimetière, sans parkings, sans possibilité de déménager la gare routière et sans….

Car au-delà de l’édification d’une bibliothèque, et pour laquelle beaucoup d’encore a coulé, c’est  la mafia de l’immobilier et leurs complices qu’elle réussit à placer à certains postes-clés que les jdidis doivent combattre et dont Sa Majesté doit être tenu au courant.

jdi.cite

Placé « Dar Al Ajaza  au milieu des facultés , c’est pareil  au placement du fantomatique Souk Ahfir contre   la Cité Portugaise (Patrimoine de l’Humanité), une calamité et une insulte à l’intelligence des habitants

Related posts

One Thought to “Bibliothèque ou maison de retraite, que cache cette improvisation des responsables?”

  1. carle

    Vous avez raison c’est bien un système mafieux .Comment l’expliquer autrement, quand on constate que les bâtiments se construisent les uns à côté des autres pour y entasser comme des lapins, ou des poulets des gens qui ne pourront bénéficier d’aucun espace vert, aucun jardin, aucun terrains de jeux, aucun lieux de rencontres.comment cette gabegie peut-elle être entretenue et promue sans aucunes retenues.Comment manquer autant de respect, humilier cette jeunesse,la contraindre à utiliser la rue, la voie publique pour s’initier aux sports?Combien d’espaces réservés à la culture,à la musique?Comment bafouer les familles, les mères courageuses et leurs petits qui rêveraient d’emmener leurs enfants dans un jardin verdoyant aménagé d’espaces ludiques.Ces espaces lieu de rencontres,déchange,lieu de vie hors de ses murs, une évasion.
    Le fric, rien que le fric d’ailleurs même avec le fric ils sont incapables de faire correctement leur travail.Sur des chaussées neuves aucunes bouches d’égout n’est mise à niveau, aucunes.A l’époque des niveaux au laser on se demande si certains chefs de chantier n’ont pas décroché leurs diplômes dans des pochettes surprises.Sur certaines voies publique, sur la route côtière par exemple depuis 4 ans maintenant une grille d’évacuation des eaux pluviales est à l’abandon.Son état de délabrement dangereux pour les usagers de cette route est signalée de temps en temps par des riverains qui posent quelques pierres en signe d’avertissement.Personne n’est responsable de l’entretien de la chaussée?Combien a coûté l’aménagement de l’espace qui devait recevoir des petits commerçants au pieds de la cité portugaise?Combien?Une honte les toilettes des cabanes en plastique qui n’ont pas résisté plus de deux mois.Des toilettes dont chacun pouvait admirer l’intérieur moucheté et les portes cassées s’offrant sur le côté au premier chien pris d’une envie pressante.Aux prochaines élections, la société civile va se transformer en entreprise de nettoyage.Un nettoyage de la cave au grenier.On s’organise et c’est maintenant.

Leave a Comment