ta

Par: Driss TAHI

l’avènement du bateau livre qui a annoncé le 10 Août la 4eme édition de la Biblio Plage, a soufflé dans le paysage culturel de la ville d’El Jadida comme une brise d’espoir , et les prémisses sensibles d’une « révolution dota2uce de la lecture  » , depuis lors, chaque coucher de soleil sur le sable doré de Deauville coïncidait dans une formidable symbiose avec le début d’une rencontre artistique ou littéraire faisant partie d’un riche programme soigneusement élaboré par la médiathèque Tachfini et ses partenaires . Et c’est ainsi qu’on a pu assister durant plus de quinze jours sans interruption, et avec un grand plaisir à des moments littéraires de haut niveau ,très instructifs dans l’ensemble avec des invités de marque:écrivains , poètes et artistes ,tous aussi intéressants les uns que les autres ; Mourad El Khatibi , Mohamed Bouzeffour , Raïhana Bachir , Brahim El Hajri ,Bouchaib Atrane ,Saïd Ahid, Aziz Arbaoui, Driss Lemrabet , Khalil Magharfaoui , Abdelkarim El Azhar et d’autres. Tous ont partagé avec le public des soirées riches en émotions par la présentation de leurs œuvres, ou par la lecture de poèmes choisis dans leurs recueils. Mais cette soirée du 20 Août a particulièrement revêtu une certaine singularité dans la mesure ta1où les hôtes et les invitées sont toutes des femmes du monde de la littérature, de la poésie et des arts plastiques. L’honneur est revenu à La ligue des écrivaines du Maroc section d’El Jadida ,qui a fait cette fois les bouchées doubles en invitant pour cette circonstance les membres des ligues représentantes de plusieurs villes du Maroc. en plus de deux artistes peintres Pierette Afifi Karima ,et Amina El Bikri et d’autres écrivaines et poétesses comme Mouina El Achari Zaïna Khatiba Moundib présidente de la ligue Jdidie, l’abeille ouvrière, et l’infatigable organisatrice , instigatrice du fameux premier salon littéraire d’El Jadida (qui a d’ailleurs connu un grand succès) en compagnie de ses amies de la ligue Saïda Elchaheb et Fatima Belaaroubi en maitresses de maison ont animé avec talent cette rencontre ,et prouvé de par ta3leurs remarquables prestations une compétence certaine dans la gestion des débats ,et beaucoup d’entrain durant toute la soirée. L’ambiance était conviviale et chaleureuse ,ce qui a mis du baume au coeur de l’assistance , Surtout quand la charmante et talentueuse Zhour Aboulizat égrena au cithare ses notes mélodieuses pour accompagner la déclamation des poètes Saïda El Echaeb a présenté à cette occasion son ouvrage « Les Zaouias de Abdellah El Ghazouani » qui répond à plusieurs questions ,et jette un éclairage pertinent sur l’histoire du soufisme à une époque du Maroc et sur le rôle déterminant joué par cheikh Abdellah El Ghazouani à ce propos.

Un ouvrage fruit de laborieuses recherches qui ont conduit l’auteure dans un périple à travers plusieurs contrées du pays.

La chanteuse Soumeya Abdelaziz connue auprès du public en tant qu’actrice et par ses chansons et sa belle voix ,a ajouté une corde à son arc par la publication de son premier roman « les saisons infidèles » qu’elle présenta avec beaucoup d’éloquence.

La journaliste et romancière Amina Ishaki pour son roman: « Maria à la recherche de sa voie perdue. » Une lecture poétique de Malika Fahim , Aziza Yahdihi et une autre de Rachida Mihdad choisie dans son dernier recueil de nouvelles  » Action Stop », ainsi que d’autres interventions fructueuses et des échanges agréables avec un public attentionné.

ta4

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/09/ta.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/09/ta.jpg?resize=150%2C150adminsDiversPar: Driss TAHI l'avènement du bateau livre qui a annoncé le 10 Août la 4eme édition de la Biblio Plage, a soufflé dans le paysage culturel de la ville d'El Jadida comme une brise d'espoir , et les prémisses sensibles d'une 'révolution douce de la lecture ' , depuis lors,...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires