Par: Alain Degans   degans2

Betty Batoul nous revient pour une petite semaine dans la ville de son enfance… petite semaine mais programme chargé !
A l’invitation de l’Association Mazagan-El Jadida pour le patrimoine (AME2P), elle a pris « son bâton de pèlerin » pour porter la bonne parole dans les écoles jdidies, dire à tous les jeunes que la vie est belle et qu’elle mérite d’être vécue. Son message est on ne peut plus clair. Cette parole paraîtra sans doute banale mais l’expérience de la vie de Betty Batoul est là pour dire qu’il ne faut jamais désespérer et que, malgré les obstacles, il faut croire à sa destinée pourvu qu’on « aille au bout de ses rêves ».

 

 

Ce soir, devant un auditoire attentif, elle retraça son histoire, une vie qui débuta par la maltraitance, les attouchements sexuels, la violence dans un couple alcoolisé, le sentiment de ne pas avoir été désirée et de ne pas être aimée : les ingrédients qui poussent à trois tentatives de suicide. Car, comment se construire, comment se rêver en femme épanouie lorsque le chemin de la vie est chargé de tant d’embuches et que le bonheur désiré n’est pas en ligne droite ?

 

Il faut croire que cette femme est persévérante, qu’elle est empreinte d’un optimisme jamais démenti… Après avoir subi durant plus de six ans les violences de son compagnon et risqué la vie de son premier enfant, sa force de caractère lui a ouvert un autre avenir, celui qu’elle a construit avec un époux amoureux qui a, sans conteste, compris la femme forte et volontaire qu’elle est.

 

Fallait-il raconter cette vie mouvementée pour la livrer ainsi à un public qui assura le succès du « coquelicot en hiver » ? Son expérience démontre que la réussite est au bout du chemin pourvu qu’on aille « au bout de ses rêves ». Betty Batoul veut que son expérience de la vie soit profitable aux autres d’où la création de son association « Succès » qui a pour but de faire de la prévention auprès des jeunes et de donner aux victimes l’espoir et la volonté de réussir leur vie par la libération de la parole…

 

Mais l’histoire de Betty Batoul continue… Après « le coquelicot en hiver » voici la suite « Toutes ces gouttes… »
Betty Batoul : 
aller au bout de ses rêves…
Aujourd’hui, Betty est mère, titulaire de diplômes universitaires, éditrices et écrivaines… Une vie bien remplie qui valait le coup d’être vécue…
http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/05/batoul2.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/05/batoul2.jpg?resize=150%2C150adminsJdidis à la UnePar: Alain Degans    Betty Batoul nous revient pour une petite semaine dans la ville de son enfance... petite semaine mais programme chargé ! A l'invitation de l'Association Mazagan-El Jadida pour le patrimoine (AME2P), elle a pris 'son bâton de pèlerin' pour porter la bonne parole dans les écoles jdidies, dire...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires