batoul2

Par: Abdellah HANBALI

La ligue des écrivaines  du Maroc, section d’El-Jadida, organise en collaboration avec la médiathèque Tachfini, une rencontre avec l’auteure belgo-marocaine Betty Batoul. L’animation sera assurée par Khatiba Moundib, le samedi 13 mai à la médiathèque précitée.

Avec ses devises «Quand on veut, on peut !», «Va au bout de tes rêves et ne laisse jamais personne te dire que tu ne peux pas les réaliser !», «N’oublie pas de sortir de la route de temps en temps pour découvrir toutes les richesses des sentiers»,… Betty Batoul n’a cessé de sillonner le Maroc et la Belgique depuis des années.

Et c’est toujours le même enthousiasme auprès des jeunes et moins jeunes. Un partage d’expérience de vie qui a toute sa place dans une société où l’on croit de moins en moins à ses capacités, en ses rêves.

Tout ceux qu’elle a rencontré  à El Jadida, dont elle est native, sont unanimes. Ils adorent ces rencontres et le silence qui règne durant ses exposés témoigne de l’intérêt qu’ils accordent à ces moments.

Betty Batoul est une militante, pour elle  le Maroc a besoin de Toutes les femmes. Et trop nombreuses sont celles qui vivent encore dans la peur, la souffrance, la violence et ne peuvent révéler leur potentiel. Or, l’avenir se construira avec tout son capital humain, hommes et femmes.

Dans son roman autobiographique, “Un coquelicot en hiver ? Pourquoi pas” primé à trois reprises en Belgique, Betty Batoul raconte son histoire et insiste sur le fait qu’on peut se reconstruire et avoir une vie heureuse après avoir vécu de grandes souffrances. Aujourd’hui, la fille de feu Kaddour, propriétaire du restaurant la Brise sur la route de Oualidia, est mère de 4 enfants et épouse comblée, cadre dans une multinationale, directrice d’une maison d’édition et présidente de l’Asbl Succès, elle prouve qu’on peut se relever, retrouver le sourire et vivre dans le respect.

Reçue par le gouverneur de la province d’El Jadida, Mouad El Jamaï, à plusieurs reprises, elle a  rencontré lors d’une précédente visite, au Siel de Casablanca, l’ex ministre de la Culture, Bensalem Himmich accompagné du ministre de la Culture français, Frédéric Mittérand invité pour l’occasion; et aujourd’hui encore… Il se murmure en coulisses que ses coquelicots seraient en chemin vers le Palais Royal.

En juillet 2010, Betty Batoul avait offert son roman au réalisateur Saâd Chraibi lors du tournage de son film « Femmes entre hier et demain »  et dans lequel elle fait une courte apparition.  Betty Batoul a aussi  rencontré Eric Emmanuel Shmitt à la foire du livre de Bruxelles qui s’est dit intéressé par cette histoire émouvante. « Merci d’avoir provoqué cette rencontre » a-t-il précisé avant de figer ce moment sur pellicule. Un coquelicot en hiver au cinéma prochainement ? Et pourquoi pas ! Les rêves se réalisent et Betty Batoul en est convaincue. Le tout est de savoir qui du Maroc ou de la Belgique s’engagera le premier.

En attendant, elle poursuit son travail de terrain en donnant des conférences sur le thème « Quand on veut, on peut ! » : un moment d’émotion intense, de partage aussi. Et si l’envie vous vient de pleurer, vous verrez à quel point vous vous sentirez mieux après !

 

http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/05/betty.jpg?fit=1024%2C1024http://i0.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/05/betty.jpg?resize=150%2C150adminsJdidis à la UnePar: Abdellah HANBALI La ligue des écrivaines  du Maroc, section d’El-Jadida, organise en collaboration avec la médiathèque Tachfini, une rencontre avec l’auteure belgo-marocaine Betty Batoul. L’animation sera assurée par Khatiba Moundib, le samedi 13 mai à la médiathèque précitée. Avec ses devises «Quand on veut, on peut !», «Va au bout...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires