Badou Zaki :  » Cette année nous jouerons  pour gagner des titres  » oui, mais……

bam3

El Jadida Scoop

Lors d’une récente rencontre avec Badou Zaki, ce dernier n’a pas hésité une seconde, pour nous annoncer, que le DHJ, jouera pour gagner des titres l’année prochaine.

Un discours que beaucoup avant lui ont tenu, sans vraiment réussir à remporter ce challenge.

Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’un club qui joue pour gagner des titres, ne vend pas ses pièces maitresses, au WAC, RCA, FAR…mais à la rigueur aux clubs étrangers, à même de faire de meilleurs offre.

A ce jour, le DHJ a suffisamment été dépouillé de ses meilleurs éléments, par différents club de notre Botola et à leur tête, le Raja et le Wydad.

Aujourd’hui, on a envie de crier Basta. Le club est suffisamment grand, économiquement parlant,  pour cesser de céder, à tout va, ses meilleurs éléments.

Rappelez-vous 2011, le DHJ qui avait de très bons éléments issus dans leur grande majorité  du club : Reda, Saâsaâ, Boukri…était champion du Maroc à 45mn de la fin du championnat.

Lors des dernières 45 mn, le DHJ qui menait au score à Khémisset, à fait match nul et WAC et RCA, ont réussi à s’imposer.

Classement final du DHJ, 3ème, derrière les deux clubs casablancais.

En 2012, et en dépit de ce bon classement, les dirigeants Jdidis, engagent un certain Fethi Jamal au poste d’entraineur.

Escroc comme il est, il a cédé, presque la totalité du club et engagé d’autres, dont lui seul « connaissait la compétence ». Une fois ces magouilles terminées (à peine 2 mois après), il a fait ses valises et quitté le club.

Cette année là, le DHJ a échappé de peu à la relégation.

Tout de suite après la fin de championnat, les vautours habituels voulaient terminer le travail commencé en début de saison et ont commencé à tourner autour des autres joueurs qui restaient, à savoir  Hadraf et compagnie.

Et c’est grâce à l’intervention du gouverneur de l’époque M.Mouâd Jamiî, qu’aucun joueur n’a quitté le DHJ, cette année là.

L’année d’après, le DHJ, gagne la première coupe du trône de son histoire.

C’est pour vous dire que pour gagner des titres, un club ne doit jamais vendre ses meilleurs joueurs, ses valeurs sûres et partir en quête d’autres, dont il ignore totalement le comportement et le rendement  au sein, une fois recrutés.

Aujourd’hui, Bam3ammer vient de quitter le DHJ pour signer aux FAR.

Questionné à ce sujet, le président, Abdellatif Moktarid, n’a pas trouvé mieux que de dire qu’il lui était difficile de garder un joueurmoktarid en fin de contrat.  Faux, car le jeune président avait les moyens de l’en dissuader.

Comment ?

Souvenez-vous de l’affaire, Mourad Batna avec Walid Regragui.

Sollicité par le Wydad, Mourad Batna se voyait proposer un contrat de trois ans avec le FUS, de manière à ce que le Wydad négocie avec le FUS et non le joueur.

Refusant de prolonger son contrat, dont il lui restait une année avec le FUS, et bien qu’étant et de loin le meilleur élément de l’équipe, il a été tout simplement écarté de l’équipe. Avec interdiction de jouer et même de s’entrainer.

Réaction de Walid Regragui à l’époque : «  Le FUS a tout donné à Batna à ses début, aujourd’hui, c’est à Batna de nous renvoyer l’ascenseur ».

Au DHJ, lorsque Bam3ammer a été recruté, il était cassé en plusieurs morceaux. C’est le DHJ  qui l’a recollé morceau par morceau et lui a fait retrouver confiance en lui.

Ba3ammer devait beaucoup au DHJ. Sans le club jdidi, Bam3ammer serait un joueur fini.

Et pour tout cela, un contrat devait être proposé à ce joueur l’année dernière. En cas de refus, Bam3ammer devait subir le même sort que Batna.

Déjà que le DHJ, n’est pas toujours heureux dans ses recrutements.  Plusieurs fois, le club a été obligé de trouver une issue  à l’amiable avec plusieurs  joueurs qui n’ont rien donné au club, sauf ramasser un pactole et repartir, aussi vite qu’ils sont arrivés.

Ceci pour dire, que lorsqu’un joueur donne satisfaction, il se doit de prolonger son contrat avant d’entamer sa dernière année, sous peine de se voir écarter par le club.

C’est ou, club et joueur gagnent, ou les deux laissent des plumes.

Dorénavant, tout joueur recruté par le DHJ, doit être au courant de la politique suivie par le club, à savoir que tout joueur en fin de contrat et refusant de le prolonger est systématiquement écarté par le club.

Alors des titres pour la saison prochaine, tout en poursuivant la politique actuelle? Difficile à imaginer dans l’état actuel des choses .

Related posts

Leave a Comment