Par: Deiss TAHI   tahi12

Un bohémien , une sorte de hippie des années Soixante dix qui vous reçoit les bras ouverts prêt à vous ouvrir toutes les portes de la ville millénaire.  du haut de ses 1,86 m , il vous gratifie de son regard sympathique , accompagné d’un sourire presque permanent qui illumine un visage à moitié enfoui dans une barbe noire et hirsute .

Une casquette enfoncée sur la tête emprisonne sa tignasse ,libérant juste une minuscule queue de cheval.

C’est Rachid Atmani ; le genre d’artiste que seule une ville comme Azemour est encore capable de produire ; un bouhali des temps modernes qu’on peut avec un peu de chance croiser au détour d’une salle d’exposition à la vieille médina ,ou du coté de la capitainerie méditant au bord de l’Oued ,en compagnie d’un ami sirotant un thé à la menthe concocté par lui même sur un kanoun .

Sa tronche , son accoutrement bariolé et son allure longeant les vieux murs de la ville , font de lui un personnage qu’on croirait tout droit sorti d’un des romans de Garcia Marquez.

TAHI20

Notre homme est un mosaïste ,âgé de 36 ans ,fils d’Azemmour ,il commença sa carrière d’abord comme artisan travaillant le marbre.

Autodidacte , Il s’impliqua très tôt par un contact physique direct avec le matériau à force de ponçage ,de polissage . un apprentissage de plusieurs années qui lui avait permis d’acquérir un savoir , de la dextérité et une certaine connaissance du marbre , avant de trouver son chemin dans la création de tableaux de mosaïque de marbre ,aujourd’hui son domaine de prédilection et sa passion.TAHI23

Il réalisa plusieurs ouvrages ,dont des portraits de personnalités connues.

Un travail ardu , qui requiert amour, patience et dextérité.

« Une fois le sujet du tableau trouvé je prépare une ébauche sur du papier, je définis les couleurs ,et c’est après que commence le plus dur ; le choix du marbre suivant les couleurs et la texture ,et puis le façonnage des tesselles , et ensuite l’assemblage des fragments.

La réalisation d’un tableau de mosaïque de marbre peut demander plusieurs jours ,et même plusieurs semaines , mais la joie est intense devant un ouvrage une fois achevé ».

TAHI22

De G à D: Rahoule, Tahi, Atmani

http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/05/TAHI20.jpg?fit=1024%2C1024http://i2.wp.com/eljadidascoop.com/wp-content/uploads/2017/05/TAHI20.jpg?resize=150%2C150adminsJdidis à la Une    Par: Deiss TAHI    Un bohémien , une sorte de hippie des années Soixante dix qui vous reçoit les bras ouverts prêt à vous ouvrir toutes les portes de la ville millénaire.  du haut de ses 1,86 m , il vous gratifie de son regard sympathique , accompagné d'un sourire...Source de L'information Fiable

Commentaires

commentaires